Slam Dunk

Note: 4.06/5
(4.06/5 pour 16 avis)

Découvrez un jeune héros complétement atypique !! Sakuragi Hanamichi est un lycéen avec des predispositions athlétiques surprenantes. Dynamique, une détente extraordinaire, doublé d'une extraordinaire vitalité, il a en effet tout pour être un très bon sportif. Néammoins, il tente desespérément de trouver une petite amie. N'essuyant que des rateaux, il ne récolte que les moqueries de ses camarades ! Jusqu'a ce qu'il croise dans le couloir une charmante fille ....


Auteurs complets Basket-ball Best of 1990-1999 Le meilleur du Manga Nekketsu Shonen Shueisha Sport

Sakuragi Hanamichi est ce que l'on peut appeler un loser ! Il essuie rateau sur rateau à cause de son physique surprenant pour un élève de seconde, qui plus est au Japon ! Il mesure 1m87. Un jour, il croise dans le couloir une fille, Haruko. Directement charmé, il est bien décidé à jouer sa carte à fond et fait tout pour plaire à cette jolie lycéenne. Cette dernière est fana de basket et va forcer Sakuragi à jouer. Remarquant ses prédispositions sur-réaliste (une détente pas croyable) elle songea à le présenter à son frère, Akagi, capitaine de l'équipe de basket du lycée Shohoku. Seulement entretemps, Sakuragi apprend que Haruko est amoureuse de Rukawa, un seconde, et particulièrement doué pour le basket. De multiples évènements vont tout de même amener Sakuragi dans l'équipe (après de multiples péripéties). c'est alors que débute une formidable aventure sportive, ou se mélange, humour, complicité, courage et complémentarité. Une bien belle histoire où l'équipe de Shohoku va tout faire pour renverser les montagnes, c'est-à-dire gagner le tournoi national du Japon.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1999
Statut histoire Série terminée 31 tomes parus
Couverture de la série Slam Dunk
Les notes (16)
Cliquez pour lire les avis

27/05/2002 | |fred|
Modifier


Par Ju
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ju

Personnellement, moi, le basket, j'adore ça. Néanmoins, j'avais été déçu par le récent "Kuroko's basket" trop peu réaliste à mon gout. C'est alors que je me suis penché sur le précurseur, "Slam Dunk". Et c'est une franche réussite. Plusieurs aspects à cela : tout d'abord, l'humour. Slam Dunk est un manga drôle, voire très drôle. Nous avons effectivement droit à une caricature de héros type (le voyou immature mais qui va travailler dur car il a quand même des capacités au dessus de la norme), mais qui est tordant, par sa maladresse et son côté qui débarque. Il est souvent mis (ou se met) dans des situations abracadabrantesques, au grand dam des autres personnages. Bref, c'est un gaffeur et moi, les gaffeurs, j'adore. Ensuite, la galerie de personnages est complète, chaque équipe dispose de plusieurs éléments marquants et maillons forts qui sont développés dans au moins une histoire, où à l'occasion des matchs. Et pour ce qui est des matchs justement, du basket proprement dit, Inoue aime ce sport et ça se sent. L'atmosphère des matchs est étouffante, le suspense est toujours présent, et les actions sportives sont captivantes. Là où il réussit un tour de force, c'est qu'il réussit à rendre passionnant un manga de sport sans trop exagérer. Bien sur, on ne verra jamais un tel niveau et une telle ambiance dans des matchs de lycée (surtout au Japon). Mais techniquement, les actions que réalisent les protagonistes de Slam Dunk sont réalisables (contrairement à pas mal de mangas du même genre comme Prince du TennisCaptain Tsubasa), et elles sont réalisées par des joueurs professionnels. En fait, lire Slam DUnk, c'est un peu comme regarder la NBA, avec de l'humour en plus. D'ailleurs, le manga est truffé de références sur le championnat américain et les joueurs stars de l'époques, comme Michael Jordan, Dennis Rodman ou David Robinson par exemple. Ajoutez à tout cela un dessin qui se bonifie de tome en tome pour atteindre la quasi perfection, et vous obtenez le meilleur manga de sport all time. Seul reproche que je puisse faire à Slam Dunk : il m'a légèrement ennuyé vers le début avec l'arrivée progressive et un peu longue de tous les membres de l'équipe : ça manquait un peu de basket à mon gout. Mais heureusement, ça s'est vite arrangé, pour ne plus faiblir jusqu'à la fin. En bref, Slam Dunk ravira les fans de basket (comme moi), mais aussi les fans de bd d'humour (comme moi). A lire donc!

13/05/2018 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Slam Dunk...un des mangas les plus fun existant. Bon il ne faut pas être contre les mangas de sport et aimer le trait particulier de Takehiko Inoue (ça devrait être assez facile, je le trouve personnellement très bon même si moins réussi que dans Vagabond ). Mais sans ça c'est franchement plaisant, amusant et les tomes s'enchaînent à grande vitesse. Le scénario est bon et les rebondissements répondent à l'appel. L'humour est omniprésent et le personnage de Sakuragi n'a pas fini de vous faire rire.

25/08/2012 (modifier)

Slam dunk est classé dans "humour" sur le site, ce qui n'est pas faux, puisque je me suis marré à plusieurs reprises, en particulier lors de la lecture du premier tome. Mais au fur et à mesure que le récit avance, l'humour disparait pour laisser place aux matchs de basket, ce qui en soi ne me dérange pas, car ceux-ci sont passionnants, même pour moi qui ne suis pas fan de Basket. On prend énormément de plaisir à suivre les progrès de Sakuragi ainsi que l'évolution de l'équipe de Shohoku. Les 5 personnages principaux sont très attachants (quoique Rukawa m'énerve un peu). Au niveau du dessin, je n'ai pas aimé au début, dans les premiers tomes, même si maintenant je me suis très bien habitué. On peut voire une nette évolution d'Inoue dans les derniers tomes. Bref, je conseille, l'achat de ce Manga. Après lecture des premiers tomes vous voudrez à tout prix savoir comment cela se termine. Ne fusse que pour savoir s'il va se passer quelque chose entre Sakuragi et Haruko.

02/09/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Je ne suis pas un grand fan de basketball et pourtant j'ai bien aimé. Certes, l'histoire n'a rien d'original et les progressions rapides de Sakuragi dans un sport qu'il n'a jamais pratiqué sont exagérées, mais malgré tout j'ai accroché au récit. L'auteur sait comment faire durer le suspense même si les résultats des matchs sont prévisibles la plupart du temps. L'humour est très présent et j'ai bien rigolé plusieurs fois. Ce que j'ai un peu moins aimé c'est le dessin. C'est le style que je n'apprécie pas et parfois j'ai eu de la difficulté à me rappeler qui est qui car plusieurs personnages se ressemblent un peu sauf les principaux. Je trouve aussi que certains passages lors des matchs ne sont pas toujours très clairs. Ça va trop vite.

22/07/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je me force vraiment à lire certains mangas pour aller au-delà de mes limites. Qu'importe, il y a peut-être de bonnes surprises à la clé. Le shônen est un genre qui m'est particulièrement difficile dans son approche où il y a du bon et du mauvais comme partout ailleurs. Il a aussi la particularité de s'adresser à un public plus ado. Du coup, on peut très bien ne pas y trouver son compte. C'est vrai que le héros est énervant dans le genre "rebelle voyou immature" car il possède toutes les particularités qui me font frémir. Le basket ball sera au centre de toutes ces aventures avec toutes les tactiques de jeu qui seront expliquées. Pour peu qu'on n'aime pas spécialement ce sport, l'ennui peut vite vous guetter car la moindre scène d'action est décortiquée sur une cinquantaine de pages. Le reste ne sera que de petites histoires pour midinettes sans grand intérêt sinon pour ce public. A noter également que le graphisme est au départ totalement brouillon pour s'améliorer nettement au fil des tomes. On aurait aimé un début en fanfare de ce côté là. Pour la petite histoire, ce shonen se vend très bien notamment dans son pays d'origine à savoir le Japon où il a fait des adeptes dans les clubs de basket ball depuis 10 ans où ce sport était peu populaire. Il faudrait peut-être un manga sur l'équipe de France de football pour susciter des vocations... Je donne simplement des idées ! ;) Pour finir, je ne serai pas preneur sur cette série en raison de l'incrédibilité de ses personnages, voire de leur brutalité pour ce qui n'est qu'un sport. Cela reste néanmoins divertissant avec un humour toujours présent pour peu que l'on s'accroche vraiment. Ma note: 2.5 étoiles.

15/07/2010 (modifier)
Par K
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Sans doute le meilleur manga de sport. À la différence d'autres mangas (Dragon Ball, Naruto...) Slam Dunk captive du début à la fin. Pour les non "basketteux" ce manga les transforme en passionnés tandis que pour les fans du sport cela renforce encore leur amour pour le basket ! Je fais moi même du basket et dans l'équipe on adore tous Hanamichi, Rukawa, Papy et tous les autres.

07/07/2008 (modifier)

J'aime franchement pas le basket c'est un des rares sports que je peux pas pifrer (expressions parisienne 8)). Et : O.K c'est encore une fois franchement caricaturale, c'es du Shnonen bas de gamme et on est fort loin du talent de Vagabond mais finalement je dois reconnaître que la soupe "Slam Dunk" passe franchement bien ... déjà pour le dessin qui oscille parfaitement bien entre le trait "impec'" et le trait "comique caricaturé" puis pour le héros aussi ... on pense vaguement à l'excellent "Onizuka" de GTO pour cet ahuri / abruti brutal mais attachant et on se laisse porter par l'histoire ! Rien de très très neuf dans le manga mais elle réussit à divertir en faisant passer les inévitables défauts du genre Shonen pour rester largement supportable ! UPDATE : lecture du dernier tome achevé : Alleeeeez une 4e étoile, pour la maîtrise de Takehiko Inoue qui nous plonge franchement dans sa passion du Basket (tension du match palpable à la seule lecture), le coté très attachant de la série et des personnages, la pointe de nostalgie de la fin et pour reconnaître que je me serais franchement marré avec cet impayable Sakuragi et ces gentils garçons à problèmes !

02/10/2005 (modifier)

Arf! Nan mais c’est rigolo Slam Dunk, ça permet de passer du temps agréablement, mais c’est vrai, 31 tomes à regarder des mecs jouer à la baballe, c’est vrai que ça fait beaucoup... Mais alors, que de progrès dans le dessin! Y a du Vagabond qui se profile à l’horizon, là!!! Moi je dis, à lire :)

27/12/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

A la base, je n'aime pas (voire vraiment pas) le basket. J'ai donc longuement hésité à acheter cette série mais j'ai fini par m'y mettre à force de voir tant de personnes la considérer comme immanquable sur BDthèque. Hélas, j'aurais dû m'en tenir à mon intuition, pour une fois... Alors ce que je n'ai pas aimé dans cette série tient surtout de mon goût personnel. Il n'y a rien de vraiment médiocre dans Slam Dunk et je peux comprendre que beaucoup apprécient la série. Mais voilà, il y a des gens comme moi à qui ça ne plait pas. Concernant le dessin, c'est le style manga classique. L'auteur mélange des images très réalistes, aux décors et personnages fouillés et sérieux, et des images plus délirantes dans le style "émotions exacerbées" (pleurs, rires, surprise, etc...) spécifique aux shonens. Cela donne une impression de souffler le chaud et le froid qui ne serait en principe pas désagréable pour un lecteur qui rentre bien dans l'histoire. Mais c'est justement dans l'histoire que je n'arrive pas à rentrer, et aux personnages que je ne m'attache pas du tout. Le héros est une grande brute au bon coeur, mais il reste néanmoins brutal et un peu foufou. L'auteur joue sur ce côté surexcité de Sakuragi Hanamichi, sur le fait qu'il balance des coups de boule à tous ceux qui se mettent en travers de sa route, qu'il n'a qu'une idée en tête : montrer qu'il peut être le plus fort au basket et épater tout le monde pour séduire sa belle. Mais moi, il m'agace plus qu'autre chose. En outre, je désapprouve cette habitude qu'il a de recourir à la violence en permanence : non, je ne trouve pas ça marrant du tout. Alors bien sûr, l'idée c'est justement qu'il va s'assagir avec le temps, mais il ne me donne pas envie de le suivre sur la longueur. Hormis ce personnage, les autres sont plutôt basiques et peu originaux. On a le capitaine de l'équipe très fort et très sage, le super joueur au regard ténébreux qui-fait-craquer-les-filles-mais-lui-il-s'en-fout, le gentil sportif binoclard, la bande de potes faire-valoir, la jolie fille sage dont le héros est amoureux, la fille un peu plus fofolle qui manage l'équipe, etc... Rien de nouveau dans le monde des shonens. Quant à l'histoire, eh bien, c'est une éloge du basket. On commence par apprendre les bases avec le héros, on présente ce sport comme une passion qu'on doit respecter ("Moi, je suis basketteur", dit-il comme il aurait pu dire qu'il est chevalier de la Table Ronde), et puis ensuite l'auteur nous montre comment on peut s'amuser avec ce noble sport et affronter des équipes adverses pour se dépasser et participer à un sport fascinant... Oui mais... Et si même après avoir lu ça, on n'aime toujours pas le basket, qu'on ne s'amuse pas du tout à lire des histoires de gens qui y jouent (ou qui se bastonnent à côté) et qu'on ne s'attache pas aux personnages, on fait quoi ? Eh bien, comme moi, on arrête de lire et on regrette d'avoir acheter des tomes de cette série. Donc, personnellement, je ne conseille pas cette série mais je comprends que d'autres, plus passionnés par le basket ou sachant s'attacher à ces personnages, puissent aimer.

15/07/2004 (modifier)
Par woody
Note: 4/5

J'ai longtemps hésité entre 3 et 4, mais j'ai arrêté ma note sur 4 pour une bonne raison: les mangas de sports et le basket j'en ai rien à battre, mais j'ai accroché à l'histoire. Oui c'est un peu classique, le débutant qui se découvre des capacités et qui se révèle un élément clé pour la victoire, mais Sakuragi (le héros) est vraiment très con, ses réactions puériles, et à chaque fois je suis plié. Les matchs de basket sont souvent un peu longs et parfois tirés par les cheveux mais ils sont bien menés et haletants. Pour les dessins, ils étaient bien au début de la série et ils ont évolués en "vachement beaux et super maîtrisés". Voilà, voilà, c'est classique mais prenant, c'est beau et on n'a pas besoin de tout connaître sur ce sport pour apprécier. Et surtout c'est bien marrant.

06/07/2004 (modifier)