Simbad le marin

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Aventure avec l’As de pique, exotisme avec Simbad le marin, récit de guerre avec Ernie Pike et polar avec le lieutenant O’hara. Il y en a décidément pour tous les goûts !


Auteurs Argentins Auteurs Italiens Pratt

'SIMBAD LE MARIN' : "Mon nom est Simbad. Simbad le marin pour les amis. Marin, moi ? Non. J'ai vu pourtant toutes les mers du monde, tous les ports. Quand je repense à mes aventures, je n'arrive pas à y croire." 'UN LIEUTENANT ALLEMAND' : Nuremberg, après la guerre. Une jeune femme raconte à Ernie Pike, correspondant de guerre, le torpillage du navire britannique Lacinia par un submersible allemand et le sort du malheureux équipage. 'LUCK STAR O'HARA' : L’agent Donovan se marie. Ses collègues du commissariat du Queens à New York semblent sincèrement se réjouir de l’événement. Pour sa part, le lieutenant O’hara trouve cela « assez chouette »…

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1982
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Simbad le marin
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

11/04/2010 | Aurélien V
Modifier


‘Simbad le marin’ regroupe quatre récits d’Hugo Pratt, variables tant du point de vue de leur thème que de leur qualité. • ‘AVENTURE A VENISE’ (extrait de L’As de pique, scénarisé par Mario Faustinelli et paru pour la première fois à la fin des années ‘40) : 1/5 Expédiée en six planches, cette aventure de l’As de pique ne plaira sans doute qu’aux familiers du héros. Les autres lecteurs n’y verront qu’un enchaînement confus d’événements dépourvus d’intérêt, dans la mesure où les auteurs ne prennent pas la peine de présenter un tant soit peu les différents personnages en présence. • ‘SIMBAD LE MARIN’ (adaptation littéraire de Mino Milani, parue pour la première fois en 1963) : 2/5 Œuvre de commande publiée pour la première fois en 1963, ‘Simbad le marin’ relève davantage du récit illustré que de la bd. Le découpage se fait systématiquement en six cases, chacune d’elles étant relative aux trois ou quatre lignes de texte situées sous elle. Aucun phylactère donc. Le narrateur est Simbad lui-même et son monologue a pour objet ses mésaventures quelque peu répétitives. Le schéma de celles-ci est systématiquement le suivant : Simbad est riche ; il prend la mer ; une catastrophe survient et le pauvre homme échoue sur une île ; là-bas, il est, dans un premier temps, victime de créatures monstrueuses; puis, dans un second temps, il refait fortune, reprend la mer, et ainsi de suite. • ‘UN LIEUTENANT ALLEMAND’ (épisode de la série Ernie Pike scénarisée par Hector Oesterheld et Hugo Pratt, paru en 1967) : 4/5 Nuremberg, après la guerre. Une jeune femme raconte à Ernie Pike, correspondant de guerre, le torpillage du navire britannique Lacinia par un submersible allemand et le sort du malheureux équipage. Je suis ravi de mon premier contact avec la série Ernie Pike. En effet, le noir et blanc de Pratt est quasiment impeccable. Par ailleurs, j’ai trouvé le récit relativement riche et bien équilibré, ce qui est d’autant plus impressionnant que l’histoire ne compte qu’une dizaine de planches. • ‘LUCK STAR O’HARA’ (scénarisé par Pratt et publié initialement en 1968 ) : 3/5 L’agent Donovan se marie. Ses collègues du commissariat du Queens à New York semblent sincèrement se réjouir de l’événement. Pour sa part, le lieutenant O’hara trouve cela « assez chouette »… L’on voit malheureusement dès le départ où l’auteur veut en venir. À moins d’être collectionneur, inutile de vous acharner à trouver l’un des rares exemplaires de ce recueil finalement très anecdotique. Le seul intérêt que l’on pourrait lui trouver réside finalement dans l’évolution qu’il permet d’apprécier dans le style de Pratt. Pour conclure, je citerai cette remarque de Jean-Claude Faur, préfacier de l’ouvrage, qui me paraît très pertinente : « on notera la diversité des genres ici représentés avec la bd policière, la bd réaliste de guerre et la bd exotique et d’aventures, trois genres si dissemblables pourtant, qu’Hugo Pratt va réunir bientôt dans Corto Maltese ».

11/04/2010 (modifier)