Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Pluto

Note: 3.58/5
(3.58/5 pour 24 avis)

Angoulême 2011 : Prix Intergénération Dans un monde futuriste où les robots vivent comme des humains, des crimes mystérieux se succèdent. Des robots et des chercheurs renommés sont assassinés dans des circonstances très étranges.


Angoulême : récapitulatif des séries primées Astro le Robot Il y a 10 ans... Robots Shogakukan

Les forces de police sont en émoi : une nouvelle victime a été retrouvée. Il s'agit, cette fois, d'un juriste qui est l'un des initiateurs de la loi internationale sur les droits des robots. Le très aimé robot Mont Blanc est également retrouvé en pièces. Pendant ce temps, l'inspecteur Gesicht rencontre un petit garçon. Il se prénomme Astro.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Février 2010
Statut histoire Série terminée 8 tomes parus
Couverture de la série Pluto
Les notes (24)
Cliquez pour lire les avis

21/02/2010 | cac
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Ce récit est d'emblée assez passionnant. On va suivre l'enquête d'un détective robot qui enquête sur les meurtres liés de plusieurs robots et humains. On est dans un monde où robot et humain coexistent pacifiquement. Les robots ont même une vie maritale. Ils ont d'ailleurs l'air terriblement humain. L'univers décrit est intéressant même si c'est déjà vu par bien des aspects. Il y a une réelle efficacité dans la mise en scène. Je regrette juste la longueur de ce manga qui s'étire mais c'est quelque chose qui n'est pas nouveau. Il n'y a après tout que 8 tomes. J'ai eu plaisir à découvrir une série de qualité dans la pléthore de titres de manga. Il faut dire que cette série m'était un peu passé sous le nez. Pourtant, c'est un indispensable de la science-fiction dans le genre des lois sur les robots d'Asimov. J'ai bien aimé également la géopolitique de ce monde futuriste. L'intrigue est fort complexe à suivre mais le dénouement explique tout avec une parfaite compréhension et surtout un beau message d'espoir.

26/03/2017 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

Quand Urasawa adapte Tezuka, forcément ça pique quelque peu ma curiosité. Après la lecture des huit tomes, je dois reconnaitre que le résultat est « Pluto » réussi, même si à mon sens, cette série n’atteint pas le niveau de Monster et 20th Century Boys. Cependant, cette fois l’auteur a réussi à surmonter ses défauts habituels (fin brouillonne, multiplication des personnages) pour nous proposer une relecture moderne d’Astro Boy. Tout en restant relativement fidèle à la trame principale d’origine, Urasawa prend le parti de retravailler complètement l’épisode Le Robot le plus fort du monde. Il passe d’un seul album à huit, ce qui lui permet de développer et de faire évoluer les personnages (le vrai héros est Gesicht et non plus Astro), de densifier et complexifier son intrigue et d’aborder de nouvelles thématiques. Pluto « nouvelle version » se révèle être passionnant grâce aux qualités habituelles de l’auteur : suspense savamment entretenu, grande maitrise narrative, un scénario travaillé et des dessins réalistes de grande qualité.

15/10/2015 (modifier)
Par jules
Note: 3/5

A mon sens, la meilleure série des trois plus connues de l'auteur. L'histoire est peut-être moins prenante d'entrée de jeu que celle de Monster ou de 20th Century Boys, mais elle est plus équilibrée, calibrée je dirais même. La durée de la série est satisfaisante et évite les écueils de ses deux grandes soeurs (fin WTF pour 20th et 21st et à la limite de la pire fin de manga jamais vue pour Monster...) Après il n'en reste pas moins que la fin est quelques peu incomplète dans mes souvenirs mais étant en train de la relire en un bloc, je verrai si il n'y avait pas des éléments que j'avais oubliés. Je conseille cette série pour son parti pris polar dans un monde de science-fiction déjà existant, ce qui apporte un traitement de l'oeuvre de Tezuka assez sympa et pour sa durée, qui pour un manga est parfaite à mon sens. Après si vous n'avez pas aimé du tout les deux précédentes oeuvres du Monsieur, c'est pas avec cette série que vous tomberez d'accord avec sa façon de mettre en scène une histoire, la narration étant similaire à ses deux autres séries majeures... d'ailleurs Naoki, il serait temps de faire autre chose mon petit père !! Ou du moins de changer d'approche. Après relecture, je confirme qu'il y a bien quelques lacunes à la fin du récit, mais cette série reste la meilleure de Naoki Urusawa que j'ai lu. 3.5/5 me paraît plus juste.

26/01/2015 (modifier)
Par Elsmador
Note: 4/5

Après un Ubel Blatt très décevant mais qui aura eu le mérite de me remettre le pied à l'étrier côté mangas, Pluto m'a redonné le sourire et le plaisir de lire des mangas. Déjà le nombre de tomes est correct (8 tomes), ce qui permet de rester plonger dans l'histoire d'un bout à l'autre. L'univers à la Asimov et ses robots est attractive. Et surtout le suspens quant au mystérieux robot tueur de robots humanoïdes est bien géré et nous pousse à vouloir en savoir toujours plus en suivant Gesicht, l'inspecteur-robot.

19/11/2013 (modifier)
Par Yannis
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Yannis

Là l'auteur a réussit un coup de maître et a gommé les défauts de Monster. Il développe encore très bien la psychologie de ses personnages que ce soit pour les principaux comme les secondaires. L'histoire imaginée est vraiment excellente et l'on suit avec hâte et intérêt les rebondissements de l'intrigue. L'histoire est en 8 volumes ce qui pour un manga rend l'achat très abordable. Le dessin sert très bien l'histoire et le design des robots est vraiment excellent. Un manga culte à lire absolument.

01/10/2012 (modifier)

Pluto m'a été conseillé par mon magasin de BD préféré à Clermont. La vendeuse fort charmante après quelques discussions sur mes habitudes de lecture m'a renvoyé vers cette série entre autre. Comme d'habitude le conseil a été bon ! Au début de ma lecture je ne comprenais pas très bien où l'histoire allait me mener, à la fin de ma première lecture complète non plus d'ailleurs :) Lecture hachée entre 2 achats des tomes successifs, j'en fais mon mea culpa. Mais intrigué par de nombreux détails je parcourus à nouveau d'une traite et là tout devint clair : un scénario costaud qui s'appuie sur des personnages à forte personnalité. L'idée de la création robotique ultime et des sensations/pensées humaines données aux robots donnent une dimension encore plus intéressante à cette histoire. Le dessin est aussi à la hauteur de cette histoire, j'aime le côté lisse des robots par rapport au côté plus fini des humains et les scènes de combats incarnent bien le mouvement et font passer le message d'une grande puissance sans pour autant taper dans le grosbillisme. Les actions sont maîtrisées et servent autant le dessin que le scénario. Pour conclure c'est du bon qui pousserait même à réfléchir un petit peu. Bonne lecture.

02/05/2012 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai eu de la difficulté à trouver l'histoire intéressante. J'ai trouvé les deux premiers tomes vaguement intéressants. Il faut dire que j'avais déjà l'histoire originale de Tezuka et je ne trouvais rien de captivant à lire une histoire dont je savais déjà la fin. De plus, on a droit aux mêmes thèmes qu'il y a dans Astro Boy (le droit des robots et tout ça) sans que cela apporte rien de plus au genre et plusieurs scènes m'ont parus inutiles. Puis, dans le troisième tome, l'auteur greffe une histoire parallèle totalement originale et là j'ai commencé à accrocher. Cette nouvelle intrigue est passionnante et mon attention a été encore plus grande avec les tomes 4 et 5. Malheureusement, après j'accroche un peu moins. L'auteur étire inutilement l'histoire et on a droit à plusieurs scènes gnan-gnan sur les robots et leurs émotions totalement lourd. J'avais compris la première fois, pas besoin de répétez 150 fois. Il reste des trucs sympathiques, mais il n'y a rien d'extraordinaire.

15/02/2011 (MAJ le 07/01/2012) (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Une bonne série manga dont le nombre de tomes se compte sur les 10 doigts de la main ne court pas les rues, alors profitons-en ! Ok, ce n'est pas spécialement le nombre de tomes qui m'arrête dans mes lectures, mais il est vrai que cela peut parfois se révéler un frein. En tout cas, c'est la première série complète de Naoki Urasawa que je lis et j'ai trouvé ça très bon, malgré quelques petits défauts quand même. Ce que j'ai apprécié avant tout c'est le sens du récit d'Urasawa. Il sait nous tenir en haleine et faire monter la sauce. Suspense quand tu nous tiens !!! Et si le scénario souffre peut-être de quelques longueurs par moment, cela ne m'a pas dérangé plus que ça dans ma lecture. Et puis comparée aux séries qui s'étiolent sur plus de 40 tomes, c'est de la pisse de cyborg ! Ce que j'ai trouvé plus déroutant, c'est l'inégalité de traitement des personnages. Autant certains sont (trop) simplistes et assez manichéens dans leur développement, autant d'autres comme Gesicht sont une vraie réussite et posent des fondations plus que solides et de qualité au scénario. Reste à comprendre pourquoi ne pas approfondir autant le caractère de chaque personnage ou sortir des clichés parfois utilisés... La faute à ces fameux "8 tomes seulement" ? Mais bon, là je titille, car grand amateur de SF, c'est avec plaisir que je me suis retrouvé immergé dans cette intrigue construite autour les grands questionnements sur la robotique amorcés le siècle dernier par Asimov ou Philip K. Dick. L'univers que nous décrit Urasawa tient bien la route, malgré le "clin d’œil" un peu grossier à la dernière guerre du Golfe et ses pseudos armes de destruction massive. Car graphiquement, le talent d'Urasawa n'est pas en reste. J'ai adoré l'idée et sa représentation des robots de générations différentes. Ses villes futuristes sont magnifiques. Il sait faire passer par son trait les sentiments qu'il veut exprimer. Mais surtout, sons sens du découpage et de la mise en page appuient complètement l'intensité crée par le scénario. Du coup, même si rien de révolutionnaire au final ne sort de cette histoire, son montage et ses qualités graphiques en font un manga de très bonne facture que je vous conseille chaudement. C'est un très bon moment de lecture, même pour ceux qui comme moi seront complètement passés à côté de l'hommage à Astro, que je ne connaissais que de nom et de visu !

24/11/2011 (modifier)
Par Yaglourt
Note: 4/5
L'avatar du posteur Yaglourt

Pour une fois Urasawa ne tombe pas dans ses travers habituels (Séries à rallonge, multiplication de personnages et évènements secondaires pour rallonger la sauce au risque de perdre de vue l'histoire principale, fausses fins à répétition, vrais fins baclées, etc.) Bref Pluto est un excellent manga SF, ce que l'auteur a fait de mieux à mon avis.

17/10/2011 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 3/5

Encore une demi-déception à l’image de Monster. J’aime le graphisme de cet auteur, ces personnages crédibles, ses idées, mais son scénario manque de profondeur. Je ne parviens pas à retrouver l’accroche de 20th Century Boys, que je considère comme actuellement sa meilleure production. Ce qui m’a le plus plu n’est pas l’histoire principale de l’enquête, mais d'avantage les rapports entre les robots de différentes générations. Le degré de sophistication fait qu’on a du mal à distinguer les robots les plus performants (quasiment des cyborgs) des humains. Tandis que les anciens robots font parties de notre imagerie culturelle (R2-D2,…). Mais ce qu’Urasawa prône, ce n’est pas l’avancée technologique mais la part d’humanité dans chaque robot, quel que soit son état d’avancement. Et cette question qui revient toujours en toile de fond, les robots ne peuvent pas tuer les humains. Selon les lois des robots, ce fait semble impossible. Mais si le contraire pouvait s’avérer exact, quelle seraient les motivations d’un robot tueur ? Urasawa semble s’être approprié l’univers de Tezuka à la perfection mais sans aller au-delà. Et quelque part c’est dommage de ne pas avoir cherché à développer plus en détails le monde de la robotique. On sait au final peu de choses sur le contexte d’apparition de ces robots, leurs fonctions,… L’auteur ne se concentre que sur l’élimination des sept robots les plus forts du monde, en esquissant à côté le monde dans lequel ils vivent. Graphiquement, Urasawa est très bon. Les expressions de ses personnages sont justes parfaites et rentrent en résonance avec les attitudes des personnages. Il a une palette variée avec toujours cette mélancolie latente chez ses personnages. Etrange de ressentir souvent cette impression à la lecture de ses mangas. Une part d’ombre, un certain pessimisme. Un enthousiasme tout relatif.

13/08/2011 (modifier)