Neverwhere

Note: 4/5
(4/5 pour 7 avis)

Richard Mayhew est un jeune homme très ordinaire, avec un emploi sans éclat et un destin parfaitement banal. Jusqu'au jour où il accomplit un geste insolite : il s'arrête pour porter secours à une jeune femme blessée dans une rue de Londres. C'est alors que sa vie perd à jamais toute insignifiance. La jeune femme, nommée Porte, vient de Londres d'En Bas, métropole dangereuse et fantastique située dans les entrailles de la capitale, à l'insu du monde de la surface.


Adaptations de romans en BD Auteurs britanniques Consensus sur une BD D'un monde à l'autre DC Comics Les meilleurs comics Londres Neil Gaiman One-shots, le best-of Urban Fantasy Vertigo

Richard Mayhew est un jeune homme très ordinaire, avec un emploi sans éclat et un destin parfaitement banal. Jusqu'au jour où il accomplit un geste insolite : il s'arrête pour porter secours à une jeune femme blessée dans une rue de Londres. C'est alors que sa vie perd à jamais toute insignifiance. La jeune femme, nommée Porte, vient de Londres d'En Bas, métropole dangereuse et fantastique située dans les entrailles de la capitale, à l'insu du monde de la surface. Attiré dans cette contrée de l'étrange, Richard découvre plus tard que Londres d'En Haut l'a oublié. Comme s'il n'avais jamais existé, Richard doit désormais se garder des tueurs à gages Croup et Vandemar, franchir le Pont de la Nuit, survivre à une épreuve rituelle qui pourrait lui coûter sa raison, et combattre la hideuse Bête de Londres, tout cela pour retrouver son ancienne vie. La clé du mystère est l'Ange Islington et le secret qu'il cache de toute éternité dans les profondeurs de Down Street. Un secret qui pourrait causer la perte de Richard, de Porte et de Londres d'En Bas. Avec cette adaptation du roman de Neil Gaiman, auteur de best-sellers et créateur de Sandman, le scénariste Mike Carey et le dessinateur Glenn Fabry nous offrent une brillante version de Neverwhere, un graphic novel fascinant.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Juin 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Neverwhere
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

28/06/2008 | Ro
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

J'ai cherché cette bande dessinée pendant des années et enfin j'ai réussi à atteindre mon Graal et je ne regrette en rien tout ce temps d'attente. Étrange mais magnifique. Je n'ai pas lu le roman de Neil Gaiman mais il est certain qu'après la lecture de cette BD, ou plutôt comics je vais me procurer le roman. Avant de rentrer dans le vif du sujet juste un mot pour noter que ce roman puis ce comics traitent d'univers que j'apprécie particulièrement . Je conseille à ceux qui aiment ce type d'univers les romans suivants qui proposent des mondes Dessous. Donc de Marie Brennan, "La cour d'onyx" deux tomes parus , Minuit jamais ne vienne et Gît dans les cendres. Revenons à Neverwhere. C'est pour moi comme une festival pyrotechnique, de couleurs, d'ambiances, de dessins et surtout une originalité à toute épreuve. Il fallait une histoire faisant preuve d'une grande originalité et c'est le cas avec l'auteur du roman originel lui même en charge du scénario. Sans doute que lorsque je lirais le roman j'aurais les images de la BD en tête mais en fait peu importe tant l'univers qui m'est proposé ici est riche. Tous les personnages sont fouillés même si j'aurais aimé en savoir plus sur le Marquis qui mériterait à mon sens un récit particulier. Cette BD a déjà été l'objet d'un coup de cœur bien mérité, nul doute que j'y reviendrais souvent et avec autant de plaisir.

19/10/2019 (modifier)
Par raistlin
Note: 4/5

Pffff... Alors là je ne dis pas merci à BDthèque !!! Je prends comme résolutions 2013 de moins acheter de BD faute de place et politique d'austérité oblige, et BAM!, je tombe un jour sur le coup de cœur de la semaine de BDthèque : "Neverwhere". Pour avoir beaucoup aimé le livre originel, je me lance dans la lecture de l'avis et patatras, mes résolutions volent en éclat, et je me retrouve à commander la BD dans la foulée... Je ne craquerai pas la prochaine fois (ah bah non, raté aussi, je me suis lancé dans le diptyque Batman - Un long Halloween et Batman - Amère victoire (Dark Victory), flûte !!!). Bref : joli livre épais, couleurs chatoyantes, format et dessin style Comics (on aime ou pas, mais en tout cas le résultat est vraiment très propre et très net), histoire respectée et joliment illustrée, je n'ai pas regretté mon achat. Et ça m'a donné envie de relire le livre. Comme quoi l'adaptation ne nuit pas forcément à l'ouvrage initial. Il faut aimer les récits fantastiques, sur une trame de monde parallèle, mais en tout cas le livre originel ayant déjà été primé, aucune chance d'être déçu par le scénario si vous aimez ce type de récit !!! Et inutile donc d'avoir lu le livre avant. Et si vous l'avez lu, je ne pense pas qu'on puisse être déçu non plus ! Dans les défauts ? Une impression de coloris un peu pâlot parfois qui fait un trop grand contraste avec certaines couleurs prédominantes mais c'est un détail et encore une fois, on est très dans le dessin made in "comics" donc ça ne m'a choqué plus que ça. Et une reliure qui m'inquiète un peu mais c'est peut-être lié à mon volume que j'ai acheté d'occasion (j'ai déjà eu un sacré problème avec quelques Bone alors je me méfie). Voilà, amateurs de fantastique et de BD, ce livre est fait pour vous, n'hésitez pas ! Sauf à être allergique au côté comics du dessin ! PS : Vive le coup de cœur de la semaine et tant pis pour mon porte monnaie !!! PS : Et donc un grand merci à tous ceux qui nous livrent parfois des avis si plaisants à lire et si convaincants puisqu'ils permettent de découvrir des tas de BD auxquelles on n'aurait pas forcément pensé !!!

19/03/2013 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur gruizzli

Oh, que c'est beau ! J'aime ! J'ai enfin recommencé dernièrement à lire des livres, et c'est avec une joie énorme que j'ai fermé le livre Neverwhere de Neil Gaiman il y a deux semaines. Voyant qu'une BD en avait été tirée, je me suis précipité dessus les yeux fermés, et enfin je l'ai lue. Je dois dire que la BD ne m'a absolument pas déçu ! J'ai été très surpris, mais pas déçu. Déjà, le dessin est pas mal du tout. Il reste typé comics, mais est vraiment bon. J'ai été très surpris par les têtes des personnages, qui collent exactement aux personnages, mais à mille lieues de ce que j'imaginais (notamment pour le Marquis ou pour Chasseur). Par contre le héros, la bête, l'ange ou Croup & Vandemar, c'est vraiment une retranscription fidèle de ce que je pensais. De plus le dessin est bien dynamique, avec des scènes très réussies. Ensuite, l'adaptation est vraiment superbe, très fidèle à l’œuvre originale avec des points un peu écourtés, évidemment, mais dans l'ensemble très proche de chaque passage. L'intrigue est tout aussi prenante que dans le livre original, et j'ai suivi avec grand plaisir les aventures de Porte, Richard et les autres. Même en connaissant toute la fin, j'ai été enchanté, et j'ai pu noter plusieurs détails très intéressants que l'auteur a distillé dans l'ensemble des pages, comme autant d'indices pour la suite. Cependant, tout n'est pas parfait, et quelques petits détails m'ont dérangé : notamment sur la fin, où j'ai vraiment regretté que les auteurs n'aient pas développé l'ennui progressif de Richard et la façon dont il regrette le monde. C'est dommage, car je trouvais que c'était une belle façon de conclure le livre, en beauté. D'autre part, certains détails visuels m'ont parfois fait retenir l’œil, mais jamais de façon trop dérangeante. En résumé, c'est une BD qui reste totalement fidèle à l'esprit du livre, superbement mis en scène. L'intrigue, l'action, le suspense, la découverte de ce Londres d'en bas, tout est maintenu pour notre plus grand plaisir. Un vrai moment d'évasion dans un univers à la fois déjanté mais en même temps tellement bien fait. Un pur bonheur pour les amateurs de fantasy. Je le recommande !

16/02/2013 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Il y a de la maestria dans ce scénario qui passe du réel à l'irréel avec simplicité et naturel. Londres sert de décor principal, mais l'univers mis en place est bien plus consistant. L'histoire est prenante, la lecture d'est faite d'une traite. Gaiman a une imagination débordante mais l'ensemble garde une cohésion sur toute la ligne. L'intrigue centrale est classique et le final prévisible. Pourtant le plaisir fut total jusqu'à la dernière page. Le dessin est dense et chargé, il s'est merveilleusement accaparé le monde de Gaiman. Les cases sont détaillées et l'encrage est fin. La colorisation est franche sans tomber dans la caricature. Un tel récit ne se raconte pas, il se lit car il est bien trop riche pour être résumé. Je ne sais pas si c'est le prix qui dissuade sa lecture, l'avis des quelques courageux est pourtant unanime. Et d'autres du même acabit suivront ;)

21/04/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5
L'avatar du posteur Miranda

Je vais commencer par ce qui fâche, la traduction, qui laisse vraiment à désirer. Elle est très approximative, parfois on est proche de l'anglais traduit mot pour mot en français ; sans parler de certaines phrases qui ne veulent carrément rien dire. Heureusement cela n'arrive qu'à peine 6 ou 8 fois, mais c'est déjà trop et surtout suffisant pour casser le plaisir de lecture. De plus en dehors de ces fautes de traduction la narration n'a aucun charme, la traductrice n'a pas su s'accorder avec l'esprit fantastique du récit et reste trop terre-à-terre, comme collée aux phrases originales sans leur apporter une petite touche de magie ou de poésie française. Tout cela est bien dommage car l'histoire est excellente et globalement ça rabaisse la qualité de ce comics. On est loin de la sublime traduction de Transmetropolitan. J'accorde tout de même les 4 étoiles, mais si à ma prochaine relecture je suis encore gênée sur ce point, je baisserai ma note. Bon, je vais arrêter de pleurer et parler du reste. Le scénario est excellent, j'ai adoré ces deux mondes qui se côtoient sans vraiment se toucher. Les personnages ont presque tous une part égale de scénario, démarche intéressante qui nous permet de faire connaissance avec chacun d'entre eux et de voir où ils se situent dans l'histoire de leur propre point de vue. Ce récit a un rythme parfait, sans passages à vide ni accélérations brutales, il a le roulis cadencé du train qui nous berce jusqu'à l'arrivée. Seule la fin est frustrante, car même si l'histoire est complète elle donne envie d'avoir une suite et surtout de voir ce que va devenir Richard Mayhew dans cet univers. Le dessin est agréable avec d'excellentes perspectives ; les couleurs bien qu'informatisées passent assez bien et s'accordent parfaitement au récit. J'ai trouvé le trait un peu trop gras, un peu plus de finesse ne lui aurait pas fait de mal, mais je ne serai pas trop exigeante de ce côté-là car pour un comics le visuel est vraiment pas mal.

25/08/2009 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

J’ai vraiment adoré cette histoire aux tons « urban-fantasy » très prononcés, et superbement mise en image. L’histoire est riche, prenante, et dans la lignée de ce que propose généralement cet auteur : un univers fantasy original teinté de mythologie, l’omniprésence des rêves et des cauchemars, des monstres en tout genre… le mélange reste pourtant digeste, et le ton est assez léger voire parfois humoristique. Le dénouement final arrive à surprendre, et les dernières pages sont très belles (mais un peu convenues). Le dessin est magnifique et très détaillé, certaines représentations de scènes urbaines et de paysages sont un vrai délice pour les yeux. Les délires dimensionnels qui parsèment l’histoire sont eux aussi superbement mis en images. Amateurs de Gaiman et de ses univers fantasy teintés de mythologie, je vous conseille vivement la lecture de cette histoire, que cela soit en roman ou en BD (je n’ai personnellement lu que la BD).

24/08/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 3.5/5 J'ai lu ce comics moins de six mois après avoir lu le roman de Gaiman. J'y ai retrouvé une adaptation très fidèle du livre, ne cherchant aucune ellipse ni aucun raccourci : tout ce qui est dans le roman s'y retrouve ou presque. C'est donc un album épais au récit dense et varié. Le dessin est particulièrement soigné. Réaliste, il met en image de très belle manière chacun des personnages et des décors si imaginatifs du Londres d'En Bas. Quoique le tout manque un peu de personnalité, c'est beau et on sent que les graphistes, dessinateur comme coloriste, ne se moquent vraiment pas des lecteurs. Il y a là du beau boulot ! Ceux qui ont lu le livre pourront ainsi mettre une image sur les personnages et les créatures. En ce qui me concerne, je suis plutôt satisfait du résultat même si j'avoue n'avoir pas compris, en lisant le roman, que le visage du Marquis de Carabas ressemblait à cela. Par contre le Chasseur, la Bête et l'ange Islington me plaisent bien. Et je m'imaginais vraiment Croup et Vandemar comme ça. Quant au scénario, comme dit plus haut, c'est l'adaptation directe et sans nouveauté du roman. C'est donc un bon récit, original et plein d'un imaginaire d'urban-fantasy rafraîchissant pour qui ne connait pas Neil Gaiman. Très bonne histoire, très bons décors, très bons personnages. L'ennui maintenant, c'est qu'ayant bien en tête le bouquin, je n'ai guère vu là qu'une redite de ce que j'avais déjà lu avec les images en plus. Pas de nouveauté. Qui plus est, je n'ai pas su ressentir les mêmes émotions qu'à ma lecture du roman. Certains passages, comme la traversée du Pont de la Nuit, m'ont nettement moins marqué dans cette adaptation. Et la fin du roman qui avait su me toucher et m'émouvoir se révèle nettement plus plate dans ce comics. Affaire de goût ou défaut typique d'une adaptation sur un autre support quand vous connaissez l'original. Ca reste quand même du bon boulot et si vous ne connaissez pas, je vous en conseille la lecture.

28/06/2008 (modifier)