Le Croc du serpent

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Esther Madrid est sergent à la crim' de New York. Le jour où elle apprend la disparition de son frère, elle décide de tout mettre en œuvre pour le retrouver.


Amérique du sud Auteurs Argentins

Esther Madrid est sergent à la crim’ de New York. Tout en muscles, la dame est loin d’être sexy. Mais une chose est sûre : elle en impose et n’a jamais de mal à se faire respecter de ses indic’ ou des malfrats qui auraient le malheur de croiser sa route. Le jour où Esther apprend la disparition de son frère, Félix, elle décide de tout mettre en œuvre pour le retrouver. Au fur et à mesure de ses investigations, elle ne peut que constater que Félix n’était pas l’homme sans histoire qu’elle croyait connaître. Et voilà Esther en direction du Chili, avec pour objectif de tirer son frère des griffes d’une secte de narcotrafiquants…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1997
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Croc du serpent
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

14/01/2010 | Aurélien V
Modifier


Derrière cette couverture peu engageante, se cache le récit d’Esther Madrid, sergent à la crim’ de New York. Tout en muscles, la dame est loin d’être sexy. Mais une chose est sûre : elle en impose et n’a jamais de mal à se faire respecter de ses indic’ ou des malfrats qui auraient le malheur de croiser sa route. Le jour où Esther apprend la disparition de son frère, Félix, elle décide de tout mettre en œuvre pour le retrouver. Au fur et à mesure de ses investigations, elle ne peut que constater que Félix n’était pas l’homme sans histoire qu’elle croyait connaître. Et voilà Esther en direction du Chili, avec pour objectif de tirer son frère des griffes d’une secte de narcotrafiquants… Le dessin de Muñoz est magnifique. A mon sens, l’auteur est incontestablement l’un des plus grands en matière de noir et blanc. Le scénario par contre peine à convaincre. Disparition à New York, voyage au Chili, trafic de drogues, secte du serpent, enfant qui parle aux animaux… Ça fait beaucoup, trop sans doute ! Et le résultat s’en ressent… Par ailleurs, l’héroïne est tout sauf attachante...

14/01/2010 (modifier)