Je ne t'aime pas mais...

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Autant de portraits et de destins croisés, croqués avec la justesse de l'humour par un Fermin Solis qui s'amuse à entremêler les désirs et les frustrations de chacun avec une science du rebondissement toute méditerranéenne.


Auteurs espagnols Barcelone Espagne

Martin travaille chez un bouquiniste. Entre quelques rares clients, ses amis et sa fiancée Isa, il essaie d'écrire un livre. Martin vit à Barcelone où il partage un appartement avec Mario. Mario, lui, tente de sortir d'une relation compliquée avec Julia dont la sexualité débridée s'avère perturbante. Quant à Isa, elle vit chez ses parents. Mais ils passent leur temps à lui rendre la vie impossible. D'autres personnages drôlatiques traversent cette hilarante comédie humaine centrée sur l'univers du livre : Toni, l'éditeur de fanzines, Joan, le dessinateur débutant...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Je ne t'aime pas mais...
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

11/10/2009 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

On se croirait dans le film de l'auberge espagnole que j'avais bien aimé. Il y a un peu de cette idée à travers les portraits de ces personnages dont les histoires s'entrecroisent. C'est franchement plaisant à lire. Le thème des relations amoureuses est repris par l'auteur avec humour et dérision. Je ne cache pas également qu'on est tout de même assez près de la sitcom. Cependant, on pourra regretter quelques détails purement techniques mais qui ont tout de même leur importance. L'enchaînement d'une case à l'autre pose quelquefois problème car on passe du coq à l'âne. Je crois que l'auteur recherchait un rythme assez rapide pour son récit. Cela se fait au détriment d'une certaine cohésion et harmonie de l'ensemble. Par ailleurs, ce récit s'achève de manière peu convaincante. On a droit à une tranche de vie et pas aux aboutissants, ce qui est un peu frustrant. L'auteur Fermin Solis, un jeune auteur espagnol, est plutôt à l'aise dans ce genre d'histoire car cela sent le vécu. Il nous offre de nombreuses références qui nous parlent. Il n'hésite pas également à avoir un regard plutôt acerbe sur le monde des écrivains et même des auteurs de bd qu'il n'épargne pas. C'est plutôt courageux là ou d'autres peuvent y voir des attaques. Je conseillerais donc la lecture mais pas forcément l'achat. On a droit à une chronique plutôt sympathique avec une narration vive et chaleureuse.

11/10/2009 (modifier)