Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Jérôme K. Jérôme Bloche

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 30 avis)

Festival Polar de Cognac 2014 : Prix Polar de la meilleure série BD Angoulême 1997 : Prix jeunesse 9-12 ans pour le tome 11. Angoulême 2010 : Prix de la meilleure série pour le tome 21. Diagonale 2018 : prix de la meilleure série. Imaginé par Serge Le Tendre et Makyo, illustréé de manière réaliste par Alain Dodier, cette série apparaît en 1982 dans “l’éphémère Spirou Album”. En décembre 1983, Jérome K Jérome Bloche poursuit ses investigations dans les pages classiques de “Spirou”. En 1985, la série bénéficie de sa propre collection d’albums éditée chez Dupuis.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Angoulême : récapitulatif des séries primées Détectives privés Journal Spirou Les prix du Festival Polar de Cognac Les Roux ! Prix Diagonale Serge Le Tendre Séries à offrir aux jeunes ados

Chapeau de Bogart sur la tête, trench mastic sur les épaules. Le tout propulsé par un solex poitrinaire. Voilà en deux phrases le portrait du héros de cette série. Son panthéon, ses références : Les films noir américain, les héros des romans de Chandler, Humphrey Bogart et Robert Mitchum Son apparence : Il habite un petit studio sous les toits et malgrès ses efforts de look additionné à sa maladresse, c’est l’image de Mr Hulot (cher à Jacques Tati) que nous renvoie Jérome K Jérome Bloche. Son entourage : Plein de personnages attachants. Sa voisine Mme Zelda (voyante extra-lucide), Babette (sa charmante et explosive fiancée), Burhan Seif el Din (l’épicier du quartier),Madame Rose (la concierge de l’immeuble), etc.. Voilà les ingrédients... Il ne reste plus qu’à déguster les récits des aventures de JKJB.

Scénaristes
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 1985
Statut histoire Une histoire par tome (parfois une histoire en deux tomes) 27 tomes parus
Couverture de la série Jérôme K. Jérôme Bloche

03/05/2002 | pedro
Modifier


Pour moi, cette série représente avec Ric Hochet de nombreuses heures passées assis dans les rayons du supermarché pendant que ma maman faisait les courses. C'est avec plaisir que j'ai acquis les intégrales en noir et blanc de 2007, reprenant 6 tomes chacune. Grand amateur d'enquêtes policières, j'ai vite été séduit par ce jeune détective privé, qui se trouve embarqué dans des histoires très ancrées dans le quotidien de personnes "normales". La résolution des enquêtes se fait toujours en douceur, entre deux tranches de vie de notre héros (vie guère passionnante mais pourtant palpitante dans la façon dont elle est racontée). Les dessins de Dodier sont très bien maîtrisés, et les diverses ambiances (scènes d'humour, d'action, les enquêtes) sont parfaitement retranscrites. Un exemple à mes yeux d'histoires mettant en scène des personnes banales cachant de lourds secrets. Un indispensable.

09/08/2009 (modifier)
Par snivel
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Des dessins simples mais efficaces, des scénarii plutôt bien menés, parfois un peu court sur un tome mais on commence à voir des enquêtes sur 2 tomes ! Mais LE truc qui en fait une super chouette série c'est sans conteste le côté candide (mais pas niais !) et gaffeur de JKJ ! Un sens de la distraction qui lui vaudrait une médaille d'or au JO si c'était une épreuve et qui a le don de me faire sourire à tous les coups ! Les réactions inattendues comme boire un jus de citron sec pour se remettre des émotions fortes ou endiguer sa claustrophobie dans un ascenseur en mangeant un sandwich donnent également une dimension très sympa au personnage !

24/07/2006 (modifier)
Par ledzep
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Un modèle de série au long cours. Une qualité d'albums constante. A peu près tout le monde sait qu'Alain Dodier est un grand dessinateur mais peu de gens parlent de son talent de scénariste. Les histoires sont toujours parfaitement construites et surtout d'une grande humanité. Une humanité qui se dégage également du héros Jérôme K Jérôme Bloche. On peut même dire qu'il est un modèle d'humanité : pas à l'aise avec la technologie, aimant faire la sieste, ayant un grand coeur, une fiancée avec laquelle il a peur de s'engager; bref Jérôme c'est un peu de chacun d'entre nous et c'est ce qui me plaît dans cette série.

19/06/2006 (modifier)