Je n'ai rien oublié (Nothing is forgotten)

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

"Je n'ai rien oublié" est un recueil d'histoires courtes composé de quatre contes écrits et dessinés par Ryan Andrews.


Comix

A l'intérieur de cet ouvrage, une femme un peu âgée donne naissance à une drôle de graine. Trois frères redoutent le retour d'oies vengeresses transformées en zombies. Des créatures terrifiantes vivent dans la forêt et vous invitent à les suivre. Et un tunnel sombre, caché dans le carrelage d'une salle de bains, mène Dieu seul sait où...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Mars 2015
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Je n'ai rien oublié
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

28/03/2015 | pol
Modifier


Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Voici un recueil de 4 histoires très contrastées bénéficiant d’un trait souple et soigné pour les mettre en images. Le contraste se marque dans la trame narrative (mélange d’histoires muettes et parlées) mais aussi et surtout dans la très grande palette de sentiments que ces récits procurent au lecteur. L’étrangeté est le dénominateur commun à ces 4 récits. Le premier est certainement le plus macabre et aussi le plus hermétique à mes yeux (une entrée en la matière difficile donc). Le deuxième (qui a aussi donné le titre de l’album) surfe sur la vague du mystère avec une fin ouverte à toute interprétation. Le troisième, mon préféré, use d’un ressort narratif déjà vu mais bien exploité. Le quatrième est le plus poétique et onirique dans lequel l’impossible devient possible. 4 histoires très différentes donc pour un beau patchwork de sentiments transmis au lecteur. Il manque cependant quelque chose pour faire adhérer le lecteur à l’univers de l’auteur qui ne manque pourtant pas d’idées. Un recueil qui aura eu le mérite de mettre en lumière le travail très prometteur de Ryan Andrews.

23/07/2019 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Deux semaines après leur lecture, je ne me souvenais plus de quoi parlaient les 4 contes qui composent ce recueil. Pourtant j'avais envie d'y croire, avec un beau titre, des pages au contenu onirique et absurde au premier regard. Mais assez vite, on se dit, à la lecture, que l'auteur ne savait pas trop où il allait, qu'il voulait juste instiller le malaise chez son lecteur, sans aller plus loin. Sans vouloir chercher un message particulier, je pense qu'Andrews aurait dû mieux travailler ses histoires avant de les dessiner. Le dessin quant à lui est assez agréable, même si un peu trop proche du sketch aprfois. Bref, bof.

20/03/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'ai rien oublié est un recueil composé de 4 histoires un peu oniriques. J'avais bien aimé le premier récit "rouge sang" qui fut d'ailleurs nominé pour les Eisner Awards en 2013. Cependant, la fin ne m'a absolument pas convaincu. C'est dommage que les chutes ne soient pas réussies. C'est un conte qui ne parvient pas à nous délivrer un message clair. Et j'ai déjà tout oublié contrairement au titre !

27/09/2015 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Cet album se décompose en 4 histoires courtes, dont 2 muettes. Ces chapitres sont sans lien entre eux et chacun propose un récit étrange, entre l'onirisme et le macabre. L'auteur essaye de bousculer les lecteurs avec des contes fantastiques au ton malsain. Le premier chapitre, le plus réussi à mes yeux, met en scène 3 frères qui enterrent des oies sauvages venues s'écraser sur leur maison. Ces oies vont les hanter et devenir une source de cauchemar. L'histoire est assez originale, plutôt bien racontée et bouscule effectivement le lecteur qui se demande où tout cela va nous mener. Par contre j'ai pas trop compris les 2 histoires suivantes. Elles mettent en scènes les étranges tourments d'un petit garçon endeuillé et les déambulations d'un homme dans le carrelage d'une salle de bain. Je n'ai pas saisi ce que l'auteur voulait faire passer à travers ces 2 histoires. Pas d'émotions, pas de doutes, pas de malaise, bref aucun écho chez moi. Elles sont muettes toutes les deux, on tourne les pages en attendant une fin surprenante qui n'est venue ni dans l'une ni dans l'autre... Le dernier chapitre retrouve la parole et propose l'histoire d'un couple de personnes âgées stériles qui réussissent à avoir les enfants tant désirés de manière étrange. C'est plus attendrissant que dérangeant. Au final ces histoires oscillent entre quelconque et moyen et cette lecture sera assez vite oubliée.

28/03/2015 (modifier)