Gil et Jo

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Gil et Jo sont deux enfants qui ont pour compagnon un perroquet savant nommé Flip et qui vivent bon nombre d'aventures, notamment au côté du professeur Gobelin. Sorte de frère en bande dessinée du professeur Tournesol (Tintin) ou du professeur Barabas (Bob et Bobette), le professeur Gobelin dit toujours exactement l'inverse de ce qu'il pense.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Ligne Claire

Gil et Jo (en néerlandais Jommeke et Filiberke) sont les héros d'une bande dessinée éponyme, réalisée par Jef Nys. Gil et Jo sont deux enfants qui ont pour compagnon un perroquet savant nommé Flip et qui vivent bon nombre d'aventures, notamment au côté du professeur Gobelin. Sorte de frère en bande dessinée du professeur Tournesol (Tintin) ou du professeur Barabas (Bob et Bobette), le professeur Gobelin dit toujours exactement l'inverse de ce qu'il pense. La série vise un public très jeune et son graphisme relève d'une ligne claire très dépouillée.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1964
Statut histoire Une histoire par tome 27 tomes parus
Couverture de la série Gil et Jo
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

26/05/2009 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Bof, je sais pas trop quoi penser de cette petite bande publiée d'abord en strip dès 1954 dans un quotidien flamand du nom de Het Volk ; c'est une bande destinée à un jeune public puisqu'elle paraissait dans le supplément jeunesse de ce journal. D'autant plus que le peu que j'ai pu lire dans quelques albums en bibliothèque et qui datent de 1985-86, ne m'a pas fait grimper aux rideaux... A première vue, la bande utilise un duo de jeunes garçons facétieux qui peuvent rappeler Quick et Flupke, mais même si la bande est amusante, elle n'est pas axée sur l'aspect humoristique, les 2 petits héros vivent des aventures autour du monde. Elle se rapprocherait plus comme le signale Mac Arthur, de Bob et Bobette (sans l'aspect fantastique). L'intérêt vient d'un ton inventif et farfelu, de personnages secondaires rigolos, et d'un dessin agréable inspiré par la Ligne Claire. D'après mes sources, la bande a eu un sacré succès en Belgique flamande, mais en langue française, le résultat fut plus modeste, l'esprit flamand étant trop spécifique pour percer les frontières de notre latinité. il faut quand même reconnaître que ça peut être sympa pour de petits lecteurs de 8-10 ans.

25/12/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Dans sa langue d’origine, cette série compte plus de 240 tomes. Cependant, seuls une petite trentaine de ceux-ci ont été traduits et publiés en langue française. Je ne sais pas si ce sont les meilleurs et je crois plutôt que les traductions ont été abandonnées faute de succès. « Gil et Jo » (en néerlandais Jommeke et Filiberke) raconte les aventures très mouvementées de deux jeunes enfants à travers le vaste monde (à l’image de Bob et Bobette, la dimension spatio-temporelle en moins). Dans ces aventures, la part belle est laissée à des inventions farfelues et la série s’adresse avant tout aux enfants et aux très jeunes adolescents. L’esprit flamand est très présent dans cette collection, raison (sans doute) du peu de succès rencontré en langue française. Patriotisme, respect des anciens, esprit d’entreprise sont autant de valeurs véhiculées par la série. Audacieux et courageux, Gil et Jo sont accompagnés dans leurs aventures par un perroquet. Cet élément comique du casting, à l’image d’un Milou, par exemple, sort plus d’une fois nos deux enfants des embuches présentes sur leurs parcours. Le prétexte à l’aventure est très régulièrement amené par le professeur Gobelin, un savant illuminé qui dit toujours exactement le contraire de ce qu’il pense. A l’image du professeur Tournesol (Les Aventures de Tintin) ou du professeur Barabas (Bob et Bobette), ce personnage est essentiel à la réussite de la série. Son caractère farfelu et sa créativité sont le moteur indispensable à la réussite de la collection. Le dessin est typique de l’école flamande (Bob et Bobette, Néron). Un trait caricatural à gros nez dans une ligne claire limpide et dépouillée. Et si les premiers tomes étaient encore assez maladroits, la série allait vite trouver son rythme de croisière avec une production graphiquement très acceptable. Je n’ai que très épisodiquement apprécié cette série, mais je pense, en toute objectivité, l’avoir découverte trop tard. Trop âgé, je n’ai pu alors m’enthousiasmer pour ces très naïves aventures. Je pense cependant qu’elles devraient plaire aux jeunes fans de Bob et Bobette. A découvrir par les jeunes lecteurs amateurs d’aventures naïves et fantaisistes.

26/05/2009 (modifier)