Bob et Bobette

Note: 2.53/5
(2.53/5 pour 32 avis)

Les aventures de deux enfants qui voyagent partout dans le monde et dans le temps.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Autour de Bob et Bobette Journal Tintin Les BDs à papa Ligne Claire Séries fleuves Voyages dans le temps

Bob et bobette ont été élevés par tante Sidonie et oncle Lambique . Jerôme , l'homme d'acier et le professeur Barabas sont leur amis.Ce dernier est un brillant scientifique qui a inventé une machine à remonter le temps . Cette machine leur donnera la possibilité de connaître de multiples aventures policières, fantastiques et mystèrieuses un peu partout dans le monde.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 1951
Statut histoire Une histoire par tome (les tomes 57 à 66 (inclus) n'ont jamais existé) 338 tomes parus
Couverture de la série Bob et Bobette
Les notes (32)
Cliquez pour lire les avis

22/06/2002 | okilebo
Modifier


Par Puma
Note: 4/5

Voilà une série avec laquelle j'ai grandi ! Son côté complètement loufoque, décalé, surréaliste à la belge, encore plus absurde que les œuvres de Ionesco, est un vrai régal pour ceux qui sont prêts à passer le Rubicon du raisonnement cartésien. Je ne sais pas si cette série, je l'aurais pareillement appréciée adulte si j'en avais goûté, que dis-je, bâfré de cette étrange et inhabituelle saveur hérétique depuis l'enfance et mes premières errances en lecture. Et enfant, quel choc j'ai eu à la lecture d'une soixantaine d'albums parmi les 200 premiers numéros. Quel voyage invraisemblable en "absurdie" à travers le monde et le temps ! Dessins et couleurs formatés qui servent seulement au récit, tout en ligne claire très lisible, répondant parfaitement à cette seule vocation de conte. Personnages caricaturaux aux caractères bien différenciés et ambiance d'une saga familiale confrontée bien souvent, dans un manichéisme appuyé, à des méchants très méchants très très reconnaissables ! Ce qui est amusant, c'est que Bob et Bobette, titre de la série, sont finalement assez effacés derrière les deux vedettes que sont Jérôme avec sa force herculéenne mais distillée avec parcimonie pour renforcer le suspense et l'intrigue, et Lambique avec son imbécillité hors du commun voire légendaire. Je ne connais plus la série passé le n° 220.

28/08/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'ai pas grandi avec cette Bd, et je n'en ai lu que peu d'albums qui m'ont été prêtés par un fan fou de cette série, mais ce que j'ai lu m'a suffi pour cerner ce véritable phénomène de l'édition avec ses 315 ou 318 albums : hallucinant! Auteur prolifique de bandes réalistes et humoristiques, Willy Vandersteen est probablement le plus important auteur de BD flamande. En 1945, il crée ces 2 gamins délurés qui paraissent dans un quotidien flamand sous le nom de Suske en Wiske. Leurs aventures trépidantes sont basées sur la fantaisie puisqu'ils voyagent dans le temps et l'espace grâce à l'invention du savant farfelu Barabas ; on les retrouve en Alaska, au Tibet, en Afrique, en Espagne, en pleine Préhistoire, côtoyant Néron, Montezuma, Marco Polo et même les Martiens sans que l'auteur ne cherche à donner une vague vraisemblance à tout ça. Autour d'eux, Lambique, un extravagant personnage au coeur d'or, en fait le vrai héros de la bande, la tante Sidonie, et Jérôme le colosse, un peu effacé, parlant peu, au visage imperturbable et aux muscles d'acier (il aura sa propre bande plus tard). Cette sorte de famille qui n'en est pas une (Bob et Bobette ne sont pas frère et soeur, Lambique n'est pas leur père) a vécu une quantité impressionnante d'aventures conçues pour un jeune public, et toutes traversées d'un humour et d'un esprit flamands. En Belgique flamande, Bob et Bobette sont aussi célèbres que Tintin ; les Hollandais et les Allemands raffolent de leurs aventures. Mais en France, le public n'a jamais vraiment accroché, et ce en dépit d'une forte influence hergéenne perceptible dans le style graphique de Vandersteen. Il y eut bien une tentative dans le journal Tintin qui de 1950 à 1959 publia 8 épisodes (que je n'ai pas lus car je n'étais pas encore né). A cette époque, est né un cercle de fans qui, devenus aujourd'hui nostalgiques, passent leur temps à rechercher le collection complète éditée en albums souples Erasme. Mais sinon, rien n'y fait, le public français n'est pas très réceptif pour lire du Vandersteen, dont l'esprit typiquement anversois ne passe pas facilement les frontières de la latinité, et reste très régional (les récits sont conçus en néerlandais et même parfois en dialecte anversois). Hergé a connu un peu la même situation avec la diffusion de Quick et Flupke, bien que ces gamins soient bruxellois, donc francophones, mais un peu trop Belges pour captiver les Français. Les aventures de Bob et Bobette publiées dans Tintin ont été éditées par Le Lombard dans les années 50 ; ces éditions valent aujourd'hui une fortune, ce sont les meilleurs épisodes d'une série dont on peut regretter ensuite la standardisation d'un travail de studio, où la patte de maître Willy n'y figure que de loin. La série reste un phénomène éditorial qui rien qu'en version néerlandaise compte plusieurs dizaines de millions d'albums vendus. Vous me direz, c'est pas un gage de qualité, soit! Mais parmi les 8 récits publiés dans Tintin dans les années 50, si vous vous décidez à approcher cette série, il faut choisir parmi ce nombre pléthorique d'albums très inégaux, les 5 que voici : - le Trésor de Beersel (n°112) - le Casque Tartare (n°114) - les Martiens sont là (n°115) - la Clé de bronze (n°116) - le Fantôme espagnol (n°150), probablement le plus connu. Pour le reste, je ne conseille pas l'achat, à moins d'être fan.

17/09/2013 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 1/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Ouch...Bob et Bobette... J'aurais personnellement hésité à poster ce truc sur le site tant je ne considère pas ça digne d'être appelé bande dessinée. C'est zéro. Le dessin est mauvais (ligne claire moisie..comment pouvoir espérer dessiner des personnages ayant des expressions quand leurs yeux sont des points??) et les scénars ne sont pas en reste : c'est du grand n'importe quoi. Les personnages sont mal définis, utilisés, dessinés, bref tout est mauvais. Je ne sais pas s'il est de bon ton de taper sur les vieilles bd (moi il me semble au contraire que pas mal de bd anciennes figurent dans les incontournables) mais celle-ci est définitivement à éviter. De plus, avec ses (ridicules) 318 tomes, même si un enfant naif et très jeune aimait cette BD, je ne conseillerais pas de lui en acheter car elle ne lui plairait plus avant de l'avoir terminée. Et puis franchement...déjà 3 tomes sortis en 2012. Ca en dit long sur la qualité des scénarios, non?

09/09/2012 (modifier)
Par iannick
Note: 1/5
L'avatar du posteur iannick

Heureusement que j’ai déniché quelques tomes de cette série par curiosité pour quelques euros dans une librairie hard-discount parce qu’en les lisant ensuite, je suis tombé des nues ! Ce n’est pas au niveau du dessin que j’ai été fort déçu, sur ce point-là je n'ai pas été du tout surpris par la ligne claire employée par l’auteur car j’avais auparavant feuilleté « Bob et Bobette » avant l’achat et j’avais trouvé ce style plutôt assez bien maîtrisé. La mise en couleurs réalisée en aplats n’est pas ce que j’aime le plus mais elle m’est apparue assez agréable à l’œil, surtout au regard des premiers exemplaires parus en 1951. Les scénarii ? Argh !!!! C’est quoi ces histoires ? Du grand n’importe quoi ! Et que je te mets des retournements de situations très improbables ! Et que je te mets des clichés partout ! Et que je te mélange maladroitement la science-fiction avec l’histoire ! Et que ça fonce tête la première dans des péripéties aussi improbables et ridicules les unes des autres ! Et que je te mets des dialogues entre personnages sans intérêt et niais ! Et j’en passe ! A tel point qu’au bout d’une douzaine de pages, je m’ennuie ferme puis j’abandonne la lecture à chaque fois que j’essaie de feuilleter complètement un de ces ouvrages ! Et puis, c’est quoi cette voix-off omniprésente et inutile qui nous explique une scène alors qu’on voit très bien ce que fait tel ou tel personnage dans la case en question ! Où est l’utilité de cette voix-off ? Déjà que dans « Blake et Mortimer », je n’aime pas trop ce genre de commentaire dans une case mais dans « Bob et Bobette », ils battent des records d’inutilité dans l’emploi d’une voix-off ! Alors étant donné l’ancienneté de cette série et son nombre de tomes (très) impressionnant (314 !), je peux comprendre que « Bob et Bobette » puisse être un monument de la bd belge (ou plutôt flamande) et que certains lecteurs puissent avoir la nostalgie en feuilletant un tome de cette série. Mais objectivement, je n’arriverai jamais à reconnaître que « Bob et Bobette » est une série à découvrir étant donné les nombreuses tares que j’ai relevées dans les scénarii. Dommage car le graphisme m’est apparu plus que correct. Bon, c’est pas tout, j’attends impatiemment la prochaine brocante de la commune où je réside pour me débarrasser vite fait de mes albums de « Bob et Bobette » !

16/02/2012 (modifier)

Le peu de sang belge qui coule dans mes veines a réagi vivement lorsque j'ai vu la note plus que moyenne attribuée à cette série. Avec des yeux d'enfants, aucun doute, c'est pour moi de la bonne BD. J'ai essayé d'en refeuilleter il y a quelques années, bien sûr, le charme n'était plus le même...En plus, force est de constater que certains albums sont carrément "has-been" (j'ai notamment en mémoire une petite fille réanimée avec un "poumon d'acier") tant cette série est ancienne. Mais que diable, une série doit être jugée par le public qu'elle cible ! Alors oui, ce n'est pas du tout réaliste, ils s'en sortent presque toujours grace à la force de Jérôme, ou une invention du professeur Barabas, mais pour des enfants, quel régal ! Des histoires de fantôme, de trésor, de voyage dans le temps, de plantes qui parlent... ! De quoi satisfaire les rêveurs et développer l'imagination ! J'ajoute que j'ai de la sympathie pour les personnages qui sont de bons vivants (Lambique qui aime le saucisson, la bière, et le foot...ça fait 3 points communs avec moi), et pour l'auteur qui arrive à glisser ça et là son aversion pour la société de consommation (dès les années 60, ce qui est quand même un peu avant-gardiste...) Les scénari sont assez farfelus, les dessins ne sont pas des chefs d'oeuvre, mais chaque album m'a laissé un bon souvenir, m'a diverti, et c'est tout ce qu'on demande à une BD quand on a 10 ans ou presque... (55)

25/08/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 1/5
L'avatar du posteur Gaston

C'est typiquement le genre de série que tu lis étant très jeune et dont tu te souviens adulte avec nostalgie. Pas de bol, j'ai lu mon premier album à 13 ans. Le dessin est moche et figé. Les personnages sont insignifiants et je ne m'attache pas une seconde à eux. L'humour mis dans les aventures est pitoyable et ne me fait pas marrer. Les aventures sont ennuyantes et pas passionnantes. Que dire de plus ? Ah oui ! Il y a tellement d'albums que ça ôte tout de suite le goût de tous les collectionner.

15/01/2008 (MAJ le 15/08/2009) (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Bob et Bobette est une série d'une longueur inimaginable... Autant le dire tout de suite, je n'ai pas lu tous les albums et ce pour deux raisons : premièrement mon père ne possédait qu'une vingtaine d'albums sur les 289 et deuxièmement je ne souhaite pas en lire plus. Le dessin est tout a fait correct même si je n'aime pas le visage des deux héros. Il faut aussi dire que ça a un peu vieilli mais comment pourrait-on le reprocher à l'auteur ? La série a été créée en 1951... comment pouvait-il dessiner comme aujourd'hui ? Le véritable problème de la série c'est les scénarii... Déjà n'importe qui comprendra aisément que 289 albums sur une même série avec 1 seul auteur, ça ne peut pas ne pas s'essouffler... Je m'ennuie royalement à la lecture des albums sauf un que j'aime bien depuis petit : La clé de bronze. A part celui-là pour moi la série est à oublier... Un chiffre à retenir pour cette série : 289 ! Je me demande qui a absolument tout lu ?? C'est vraiment énorme 289 tomes ! En plus, des albums continuent à paraître !

28/05/2007 (MAJ le 02/08/2009) (modifier)

Il est de bon ton de taper sur ce qui a bercé notre enfance et que l’on a honte aujourd’hui de présenter. Il est courant de lire que la BD ancienne était pauvre et grotesque. Mis à part certains auteurs devenus cultes comme Hergé, combien d’anciennes œuvres ont une place dans les discussions sur scénarios et dessins ? Bob et Bobette n’échappe pas à la règle. Cette série fleuve a connu de nombreux développements, pour meubler près de 300 tomes il est inévitable de parfois trouver du répétitif ou de l’éculé. Depuis plus de 50 ans les scénarios se succèdent, je ne vais évidemment pas les détailler un par un d’autant que je n’ai pas tout lu ! Côté dessins l’ensemble est homogène, une ligne claire très lisible aux couleurs simples mais efficaces illustre des planches uniformes. Les prises de vues sont conventionnelles les décors simples mais non vides. L’ensemble illustre une histoire de manière efficace. Le matériel est souvent fragile en revanche. Côté scénario on trouve de tout, certains sont limités et même pas drôles, en revanche nombre permettent de s’évader dans un environnement d’aventure sans prétention autre que le divertissement. Je lis ici (et ailleurs) que les scénarios sont grotesques et simplets ? Je ne suis pas du tout d’accord et je ne citerai que quelques épisodes comme exemples : le ravisseur de voix est très agréable et captivant (84), les rayons zoum (99) tout à fait agréable, la dame de carreau (101) bien construite… Evidemment on tombe parfois bas comme dans (100) le cheval d’or. Cette série est tout à fait lisible et sans prétention, elle est généralement bien construite, au dessin vieillot mais cohérent. De l’aventure avec ses héros, les personnages ont des caractères définis et des réactions prévisibles quand on enchaine les tomes, mais au moins c’est homogène ! Le nombre et certaines routes suivies dans les années 80 peu agréables en font un ensemble difficilement notable, tant certains albums sont franchement bien et d’autres mauvais. Pour les plus jeunes, je ne vois pas mieux, nettement plus vivant que Tintin, nettement moins conventionnel, faisant nettement plus preuve d’imagination je suis certain que n’importe qui ne pose un bon album qu’une fois fini. A lire pour sur, l’acheter uniquement pour collection. Je suis passé au travers dans mon enfance et n'ai découvert que sur le tard la série mais je fus emballé par la richesse parfois maladroite de cette création. Un coup de coeur pour certains épisodes qui n'ont rien à envier à nombre de scénarios d'aventure contemporain que je relis avec plaisir encore aujourd'hui.

27/05/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Des histoires farfelues remplies de rebondissements et de personnages loufoques. Bob et Bobette sont une institution en Flandres mais ne m’ont jamais réellement convaincu. J’en ai lu et en lis encore de temps à autre, histoire de m’aérer le cerveau. J’arrive cependant rarement à la fin d’un album, l’abandonnant en cours de route sur mon ventre rebondi, vaincu par Morphée. Pourtant, Vandersteen et son équipe ne manquent pas d’imagination, mais je ne parviens pas à me passionner pour ces histoires. J’ai un peu l’impression de regarder un hamster courir dans sa roue. Ca bouge, mais bon sang, qu’est-ce que ça lasse vite. Le dessin en ligne claire est très réussi et les personnages ont de bonnes bouilles, la galerie en question est gratinée et Tante Sidonie ou Lambique sont bien sympathiques mais, bon, … Dans tous les cas, cette série est à réserver au lectorat le plus jeune et le plus naïf.

20/03/2009 (modifier)
Par Stéphane
Note: 5/5

Série ayant bercé mon enfance et continuant encore à me faire rêver... Il est vrai qu'elle a évolué avec le temps mais cela est logique. N’oublions pas que les dessins sont bien réalisés et très colorés, les personnages attachants et le monde où évoluent les histoires sans limites spatio-temporelles !

02/03/2009 (modifier)