Creepshow

Note: 2.83/5
(2.83/5 pour 6 avis)

Histoire courtes d'horreur. D'après son recueil de nouvelles The Crate and Weeds.


L'horreur en bande dessinée Stephen King

Cinq sketches alliant humour noir et frissons composent ce film à l'esthétique proche des comics américains : un vieillard mort sort de sa tombe pour aller chercher son gâteau de fête des pères ; un fermier simple d'esprit est envahi par une herbe vorace ; un mari jaloux noie sa femme et son amant ; un monstre croupissant sous un escalier d'une université tombe à point nommé pour un professeur d'anglais timide haïssant sa femme ; un PDG maniaque est envahi de cafards dans son local immaculé.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1983
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Creepshow
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

27/03/2009 | Miranda
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Tout cela n'est pas mal du tout mais je suis tout de même un poil déçu. A l'origine de cette BD le film du même nom qui n'avait pas laissé un souvenir impérissable dans le mémoire de cinéphiles et des amateurs de fantastique ou d'horreur. L'ensemble était finalement fort sage et le frisson tant attendu se fait encore attendre. La BD est un copier/coller au plan et aux images près et je lui fait le grand reproche qu'ici nous ne sommes pas face au meilleur de B. Wrightson, est ce du à la colorisation qui fait un peu daté, à son trait qui me semble plus"facile" ? Je ne sais trop mais je n'ai été que peu emballé par cet emballage. Pour faire court disons que c'est un excellent prélude à des histoires autrement plus terrifiantes et pourtant en disant cela sachez que je suis un grand fan de ces deux auteurs, mais ici leurs pattes est très édulcorées. Espérons qu'un jour ces deux là se retrouvent à nouveau pour une histoire originale ou tout leurs talents pourront s'exprimer.

17/10/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Normalement, je suis anti-réceptif aux Bd adaptées de films, mais pour celle-ci, je fais exception, probablement parce qu'étant fan de Wrightson, je ne suis pas assez objectif. D'autre part, le film n'a pas eu une renommée planétaire comme les Dents de la mer, Jurassic Park ou Star Wars, on ne l'a donc pas forcément en tête. Car "Creepshow", c'est d'abord un scénario de Stephen King, mais surtout un film à sketches réalisé en 1983 par George Romero (où King incarnait d'ailleurs le paysan Jordy Verrill qui devient tout vert végétal). Ensuite, c'est devenu une Bd de Bernie Wrightson. Ce qui est rigolo, c'est que le film a été conçu en hommage aux publications de la E.C. Comics (la couverture de réédition de la Bd tient compte de ce détail), et que la Bd renvoie au film, adaptant scrupuleusement les 5 histoires qui le constituent ; la boucle est bouclée. Quelle que soit la version et quel que soit le mode de narration, c'est un festival d'horreur imprégné d'humour macabre, où les morts vivants sortent de terre, les cadavres reviennent à la vie, des monstres hideux surgissent de l'ombre (tel celui de la caisse), le tout dans une ambiance un peu gothique où Wrightson donne la pleine mesure de son talent graphique. S'inspirant des grands auteurs fantastiques comme il l'a déjà fait dans ses précédentes oeuvres (Swamp Thing, ou des nouvelles d'Edgar Poe), il joue avec les peurs et les angoisses du lecteur, en appuyant sur l'aspect macabre et en s'inscrivant dans le domaine de l'épouvante avec un réalisme cynique. L'intensité des scènes va crescendo, ses cadrages audacieux et son graphisme qui joue sur la finesse, la précision et la violence pour multiplier les êtres monstrueux, subliment les influences qu'il a reçues de Frank Frazetta et de Graham Ingels. Mais tout ceci est tempéré par un zeste d'humour qui rétablit l'équilibre de la terreur. Sûrement pas la meilleure création de Wrightson, mais c'est un bon début pour découvrir cet auteur.

11/09/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Adaptation d'un film du même nom et qui était un hommage aux vieux comics d'horreur des années 50. Je n'ai pas vu le film, seulement des extraits, mais de ce que j'ai vu il me semble un peu mieux que cette bande dessinée. Il ne faut pas croire que j'ai détesté. Le dessin est impeccable et les histoires sont bonnes bien que prévisibles, mais il manque quelque chose : le jeu des acteurs. J'ai l'impression que les histoires sont plus fortes lorsqu'elles sont jouées par les acteurs du film. J'ai eu l'impression que les personnages 'surjouait'. À l'écran, c'est rigolo alors que ce n'est pas le cas ici. L'histoire qui illustre le mieux cette sensation selon moi est l'avant-dernière. Le type qui se venge de sa femme et de son amant est interprété par nul autre que Leslie Nielsen (oui, le rigolo dans les films des ZAZ) et voir Nielsen 'tuer' deux personnes est beaucoup plus amusant quand c'est le vrai qui le fait qu'un personnage de BD qui lui ressemble.

14/08/2011 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Bof... J'ai acheté cet album car j'ai été séduit par son dessin et que je pensais y trouver de bonnes vieilles histoires d'horreur à l'ancienne, à la manière des publications EC Comics, quelque chose de désuet sans doute mais non dénué de charme. Alors oui, le dessin de Berni Wrightson est bon. Il est réaliste et idéal pour une ambiance effrayante. Il n'y a que l'abus de bave entre les dents des personnages qui crient que je trouve trop répétitif et assez laid. Quant aux histoires, j'avais déjà vu certaines d'entre elles à la télé. Mais dans cette version en bande dessinée, aucune d'entre elles n'a su me toucher. Les scénarios utilisent la trame d'un fantastique trop bidon, trop facile et surtout trop visible et prévisible pour faire peur. Oh, il y a un gros monstre prédateur caché dans une caisse qui mord et mange les gens qui s'en approchent. Oh, le cadavre du vieux patriarche acariâtre sort de sa tombe et va tuer ses détestables héritiers. Oh, la météorite tombée du ciel fait pousser de la verdure sur tout ce qu'elle touche. Que c'est affreux, que ça fait peur... Ben non, en fait, pas du tout. Et ce n'est pas charmant non plus. En plus, la narration un peu pénible qui commente tout ce qui se passe dans la case est redondante et contribue encore plus à briser la tentative d'effrayer le lecteur. C'est juste assez ennuyeux en fait.

21/11/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Grand fan de Stephen King, je ne pouvais passer à côté de cette lecture, adaptation d'une série de sketches télévisuels qui ont assez mal vieilli. En fait le comic a moins vieilli que les sketches, car le dessin de Wrightson, que l'auteur a toujours admiré, est assez agréable dans un registre réaliste, relativement sobre, chose rare à l'époque où cela a été dessiné. Seules les tenues des personnages sont un peu datées, mais cela ne fait que renforcer le charme un peu kitsch. On a la transposition quasi plan par plan des sketches d'origine, et l'on retrouve le même humour noir et cynique qui ont un peu lancé la carrière de King à la télévision à la fin des années 1970 et au début des années 1980. C'est... "sympathique", mais pas exceptionnel non plus, même dans ce registre. A lire si vous êtes complétiste de l'auteur.

07/04/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5

Histoires courtes de Stephen King adaptées en bd et qui l'ont été auparavant en film. En lisant la première histoire quelques souvenirs me sont revenus, je les avais effectivement déjà vues au petit écran mais sans me souvenir précisément des histoires. Le principe est simple, la Mort nous présente de petits récits qu'elle conclue avec un jeu de mot en rapport avec chacun d'eux. C'est assez agréable à lire, mais ça ravira surtout les mordus de Stephen King et d'horreur, même si ça ne fait ni vraiment peur ni vraiment rire, on sourit surtout au côté un peu kitsch des histoires, un petit air vieillot plane sur cette lecture, la Mort se moque de nous et l'auteur se moque d'elle. Le graphisme de Berni Wrightson est assez bon, dans un style réaliste, très bien colorisé, ce n'est ni délavé ni trop flashy, cela dit j'aurais préféré du noir et blanc - question de goût personnel. Si vous lui tombez dessus n'hésitez pas à la lire c'est une bd qui se fait rare, quant à l'achat... bd rare, donc chère, à vous de voir.

27/03/2009 (modifier)