Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Alexandra Ledermann

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Après Batman, Iron Man et Jean-Jacques Goldman, c'est Alexandra Ledermann, la cavalière préférée des petites filles, qui vient enchanter le 9ème art avec ses nouvelles aventures.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans La BD au féminin Le cheval

Une nouvelle venue se présente au Haras de Brocéliande pour s'y entraîner sous la tutelle de la célèbre championne d'équitation Alexandra Ledermann. La jeune fille se prénomme Viviane et son cheval Arthur. Viviane et Arthur à Brocéliande ? Drôle de coïncidence aux yeux de Martin, le vieux palefrenier lubrique qui le soir, se masturbe en cachette en repensant aux croupes fermes des jeunes pensionnaires du Haras de la Moule. Julien, l'un des étudiants d'Alexandra, tombe vite sous le charme de la jolie Viviane, ce qui n'enchante guère Lisa, sa copine*. En effet, Viviane est une fille assez froide et snob, et les autres en ont haras-le-bol de son attitude hautaine. Pourtant, il va bien falloir que tout le monde cohabite*. Un jour, Viviane disparaît puis réapparaît sans explications. Puis c'est au tour de plusieurs chevaux du haras de subir le même sort. Que se passe-t-il ? Se pourrait-il que Martin, le palefrenier alcoolique qui le soir en cachette revend la lingerie portée par Alexandra sur eBay, ait raison ? Que Viviane soit une réincarnation de la fée qui jadis envoûta Merlin ? A moins qu'un malfaisant n'ait créé cette mise en scène pour perturber la compétition de saut d'obstacles, le Galop d'Argent, qui doit se tenir cette année à Brocéliande... *de cheval, évidemment.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2008
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Alexandra Ledermann
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

26/01/2009 | Cassidy
Modifier


Par Cassidy
Note: 1/5

Après nous avoir gratifié, sur tous les supports possibles et imaginables, d'une série de jeux vidéos longue comme ma bite (et aussi populaire auprès de la gent féminine), Alexandra Ledermann prête son nom à un nouveau produit dérivé publié comme il se doit par Jungle, qui confirme décidément son statut de véritable Pléiade de la bande dessinée. Ma quête d'excellence m'a poussé à lire l'album au supermarché sous le regard médusé de parents de gamines se demandant si j'étais un pédophile en goguette. C'est donc un genre de "Club des 5 contre Scoubidou" et on ne sera pas surpris d'y trouver à peu près le même niveau de qualité que dans la moyenne des publications du même genre, comme Joséphine ange gardien. Le dessin est correct mais insipide, le scénario et les dialogues n'ont pas la connerie agressive d'un Taxi mais sont bébêtes et sans la moindre originalité. Bref, je sais bien que je ne suis pas le public visé par ce type d'ouvrage et je sais bien que ça n'est qu'un produit de commande, pas le travail d'artistes passionnés, mais je crois que même les fans d'équitation auront bien du mal à trouver leur compte, cette activité n'occupant finalement qu'une maigre place dans l'histoire qui aurait tout aussi bien pu se passer dans le milieu de la pétanque ou de l'expertise-comptable. Même si votre fille raffole des beaux étalons, il y a sûrement mieux à lui faire lire que ça.

26/01/2009 (modifier)