Sagarmatha

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Arnaud part au Mont-Blanc pour préparer une expédition sur le toit du monde... Mais aussi pour retrouver son père.


Emmanuel Proust Éditions Escalade et alpinisme La Montagne Le Népal Mon père, cet inconnu Sport

Le jeune Arnaud part au Mont-Blanc faire un stage d'initiation à la haute montagne, stage nécessaire pour rejoindre son père qui prépare une expédition au Népal sur le plus haut sommet du monde. Père et fils s'affrontent et vont apprendre beaucoup l'un de l'autre dans ce milieu naturel autant sublime que dangereux... .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Novembre 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sagarmatha
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

19/01/2009 | Spooky
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Cette BD est intéressante pour son aspect documentaire, la fiction tirant l'ensemble vers le bas tant elle se répète au niveau des relations père/fils. J'ai apprécié le sérieux du récit sur les passages en montagne où les informations sont traitées avec précision à la façon de reportages. La mise en image semble informatisée à 100%. Les traits sont grossiers, comme si ils étaient victimes d'une pixellisation. La colorisation suit les mêmes process avec des défauts similaires. Seuls les paysages montagneux sont agréables à voir. Cette BD ressemble à un prospectus publicitaire sur certains points, la partie roman graphique est réduite au strict minimum. A par la découverte du milieu des alpinistes et des contraintes des hautes ascensions, ce récit s'avère limité en intérêt. A découvrir quand même pour les curieux.

01/06/2010 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

J’étais vraiment impatient de découvrir cet album sur l’alpinisme et plus particulièrement sur l’ascension de l’Everest. La préface de Serge Koenig apporte une excellente mise en bouche au récit. En outre, un dossier en fin d’album présente également les précautions à prendre, liées au risque de la découverte de la montagne. Venons-en à l’histoire ; un fils décide de rejoindre son père, alpiniste aguerri, pour l’ascension de l’Everest. Père et fils sont en dispute depuis mal d’années et la majorité de l’album présente, tant pendant la préparation à l’expédition, que pendant l’ascension même, l’amertume omniprésente entre eux. Ma déception provient de ces disputes entre père et fils qui, en fin d’histoire, me sont apparues particulièrement dérisoires compte tenu de l’expédition entreprise. C’est sans doute un message de l’album mais j’aurais préféré une fin moins classique et facile que ce qui m’a été proposé. Parce que justement, toute la force de l’album réside dans cette description rigoureuse d’un tel challenge. Jamais je n’aurais pu imaginer autant de difficultés physiques, physiologiques et environnementales à cette expédition. Ce one-shot a un côté très sportif dans son approche et c’est ce qui m’a plu. Au niveau graphisme, si les visages peuvent sembler approximatifs par moments, les paysages sont quant à eux magnifiques. Je laisse aux futurs lecteurs la découverte des dernières planches ; admiration et respect… Bref, les petites engueulades à répétition et les facilités prises en fin d’album m’ont semblé moyennes. Par contre, l’objet même de cet album – l’ascension de l’Everest – offre au lecteur un sentiment d’évasion et de respect pour le moins réussi.

06/02/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

La collection Atmosphère sport chez EP s'enrichit d'un nouvel opus, cette fois-ci d'une activité sportive qui n'est autre que... l'alpinisme ! Curieusement l'alpinisme est le sport où la compétition est en décalé, il est un peu "à part". En cela cet album détone un peu parmi ses camarades qui parlent de football, de boxe ou de marathon. On aurait pu croire à une "bête" aventure sur le dépassement de soi, sur la technique de l'alpinisme, mais en fait Patrick Weber, écrivain et scénariste chevronné, a rajouté une couche de roman graphique avec la relation entre Renaud et son père. C'est même plus que ça, puisque ce fil narratif a pris le pas sur l'aventure humaine, l'expédition sur le toit du monde. Exit les explications techniques, les descriptions de la galère à 8 000 m d'altitude, nous sommes dans la peau de Renaud, qui nous livre ses pensées les plus intimes, et sa valse-hésitation quant à continuer sa préparation pour cette expédition unique. Weber évite tous les écueils du genre, nous livrant une BD sinon émouvante, du moins intéressante et relativement réaliste, sur les doutes d'un jeune homme un peu fainéant et ses aspirations à recoller les morceaux de sa famille. Le dessin de Renaud Pennelle est plutôt pas mal, même s'il manque de maturité par moments. Ses décors montagneux sont assez réussis, même si dans le genre je préfère le style de Taniguchi. Seul bémol, des couleurs que je qualifierais de ternes, qui écrasent un peu son travail sur ces décors monumentaux... Une note un peu augmentée, car j'ai bien aimé les chemins de travers pris par Patrick Weber. A noter en fin d'album, un dossier sur la montagne, l'alpinisme, ses charmes et ses dangers. Pour ceux qui se poseraient la question, "Sagarmatha" est le nom népalais de l'Everest.

19/01/2009 (modifier)