Sequana

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 8 avis)

Paris lors de la grande inondation de 1910 et des personnages bien mystérieux...


1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale Anarchiste ! Emmanuel Proust Éditions Paris

En janvier 1910, la Seine submerge la capitale. Cette crue exceptionnelle bouleverse l'ordre social et modifie le comportement de ses habitants. Dans ce Paris pris sous les eaux, le destin réunit trois personnages qui n'auraient jamais dû se rencontrer : Monseigneur Chelles, évêque à Notre-Dame, Jean Faure, malfrat en cavale et Alice Treignac - jeune bourgeoise ambitionnant de devenir la première femme médecin. Pour les amoureux de Paris, ce récit à suspense basé sur des faits réels est magistralement mis en images par Stéphane Perger et écrit par Léo Henry, un jeune écrivain dont c'est le premier scénario.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mars 2008
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Sequana
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

05/04/2008 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Quelle drôle d'idée ! C'est un sujet intéressant et original de situer un récit durant la grande inondation de Paris de 1910. Mais comme le souligne Mac Arthur, ce qui est vraiment intéressant dans tout ça, c'est le théâtre des opérations, le décor de fond, en gros l'inondation, car en fait de récit historique, je ressors plutôt frustré, je m'attendais à une intrigue plus dramatique en cernant quelques personnages au coeur de ce drame paralysant une ville, et les circonstances que ça entraîne (le Zouave de l'Alma a eu de l'eau jusqu'au menton). Les pages de garde avec les placards de vieilles publicités semblaient donner ce ton rétro qui aurait tant servi la Bd et qui en manque cruellement. Au lieu de ça, je me retrouve avec une histoire complexe où plusieurs séquences de personnages différents s'entremêlent, se croisent et se rejoignent, mais traitées de façon chaotique et bizarre, ce qui entraine des scènes incohérentes, une certaine confusion et un côté décousu, où s'invite un soupçon de fantastique (notamment les scènes avec l'évêque). Je suis donc déçu du résultat auquel s'ajoute un autre sentiment mitigé : le dessin qui me surprend un peu, je ne suis pas habitué à ce type de graphisme et ça ne me plait pas tellement, sans compter les lettrages petits assez peu commodes. J'ai retenu la mise en page variée avec des cadrages parfois étonnants, mais c'est bien peu pour me faire aimer ce triptyque ; c'est dommage car il y avait sûrement mieux à trouver comme intrigue à greffer dans ce contexte historique peu banal d'inondation parisienne..

25/06/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Plus le temps passe et plus j'aime la couleur directe, surtout quand elle est utilisée de cette manière. Elle convient ici parfaitement à l'ambiance de l'histoire. Du côté de l'histoire mon sentiment est plus mitigé, par moment c'est un peu longuet, il aurait peut-être été bienvenu de resserrer l'intrigue. Petit sentiment de dilution donc. Comme on l'aura compris ma note est essentiellement motivée par le graphisme et sa couleur.

20/08/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Il y a dans cette série de bonnes choses et de moins bonnes. Le sentiment qui perdure est tout de même la satisfaction. Au débit, je mentionnerai le fait que deux personnages se ressemblent trop. La confusion est fréquente et j’ai vraiment dû faire un effort de concentration en début de lecture pour mémoriser chaque personnage. Ensuite, je pense que l’intrigue aurait gagné en efficacité si le nombre de personnages avait été plus restreint. Il y a dans ce scénario énormément de paramètres mais certains sont inutiles. Au crédit, je mentionnerai tout d’abord la qualité des décors, ensuite le fait d’avoir posé son intrigue dans un Paris inondé, encore le fait que la Seine se voit attribuer un rôle (c’est parfois maladroit mais cela confère à la série une touche de fantastique et un ton dramatique intéressants), enfin la qualité de la reconstitution du contexte historique et politique de l’époque. Le théâtre de l’intrigue m’a vraiment bien plu, l’intrigue moins. Le dessin a ses qualités mais aussi ses faiblesses. Le scénariste a incontestablement du potentiel mais commet des erreurs de jeunesse dont le fait de trop complexifier son intrigue au risque de s’égarer. Pas mal, une équipe à suivre, en tous les cas. je ne déconseille pas l'achat mais ce n'est pas une priorité.

26/04/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Le fabuleux Perger qui nous a déjà ravis avec Sir Arthur Benton nous fait aujourd'hui remonter le temps avec la grande inondation de Paris en 1910. C'est d'un grand réalisme, au point que l'on entende tomber la pluie et les roues des attelages sur les pavés parisiens. Quant au scénario il est plus difficile d'en parler car il est axé sur la présentation des personnages et d'un tout petit commencement de l'intrigue. On ne sait pas très bien où Henry, le scénariste, veut nous mener, j'avoue ne pas tout avoir bien saisi, c'est un peu trop esquissé. Mais cela n'enlève rien à l'intérêt de cette Bd qui nous fait revivre une autre époque et met en place un suspense qui promet de belles surprises. Pour le genre c'est entre le polar et l'historique, il faudra voir comment cela évolue. Tomes 2 et 3 L'histoire est donc tirée de faits réels. Le Paris de ce début de siècle est toujours aussi beau dans ces deux derniers tomes. L'intrigue que j'entrevoyais un peu plus tarabiscotée est finalement assez basique, mais ce sont des faits réels, on ne peut pas demander à la réalité d'être toujours extraordinaire. Ça a le mérite de nous faire remonter dans le temps sans modification historique. Par contre j'ai été gênée par trois petites choses. Pourquoi Alice se prend-elle d'affection pour son agresseur, Jean Faure, en si peu de temps ? Elle va même jusqu'à l'embrasser... Pourquoi son prétendant aide Jean Faure avec autant de facilité ? Et enfin pourquoi Jean Faure, blanchi de l'assassinat de Pétillot, n'est pas arrêté pour son premier crime ? Ce que j'ai ressenti de tout cela, c'est que c'est une bonne retranscription de faits historiques mais où la psychologie des personnages n'a pas été suffisamment travaillée, ils tiennent leur rôle parfaitement mais restent assez superficiels dans l'ensemble. Une relecture à l'avenir s'impose donc, pour ce petit dérangement je baisse ma note à 3 mais garde l'option d'achat, car le visuel est extraordinaire et le récit est accompagnée d'une narration très agréable.

05/04/2008 (MAJ le 19/02/2011) (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture des 3 tomes. Quel regret de voir un si bon dessinateur défendre un scénario aussi brouillon. Ma note reflète la moyenne avec la partie graphique tirant vers le haut et le scénario faisant malheureusement le chemin inverse. Stéphane Perger m'avait étonné dans Sir Arthur Benton, il m'a tout simplement impressionné avec cette série. Chaque case est une aquarelle, le rendu humide est remarquable. Sur ce point le scénario basé sur les inondations à Paris en 1910 est bien tombé. Le récit est par contre difficile à suivre. On a du mal à comprendre le parcours des personnages, il aurait peut-être fallu mieux les présenter au préalable. Il n'y a rien d'innovant dans le scénario, ce qui met d'autant plus en évidence ses carences. La lecture est correcte mais doit surtout à la beauté des planches. Il y avait bien mieux à faire...

08/08/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Mon avis ne porte également que sur le premier tome qui ne donne pas vraiment envie de continuer l'aventure dans le second : vous m'excuserez ! Il y a a assez de production actuellement sur le marché pour faire son choix. Si un premier tome n'est guère convaincant alors qu'il le sera pour une autre série, je pense que le lecteur saura ce qu'il a à faire. Bref, un premier tome se doit d'être pour le moins convaincant. C'est tout ce qu'on demande ! L'idée de départ aurait pu être intéressante avec la montée des eaux de la Seine dans le Paris de Janvier 1910. Cependant, l'intrigue est beaucoup trop classique tout en ne révélant rien, ce qui est décevant. Les dialogues du parler de l'ancienne France sont assommants. Seuls les dessins à l'aquarelle méritent le coup d'oeil. Cela ne sera guère suffisant pour emporter notre adhésion. Comment croire qu'une simple crue va bouleverser le monde des parisiens et son ordre social ? Cette atmosphère digne de l'Apocalypse n'est absolument pas crédible. Oui, on pourra dire que Sequana est un polar qui se liquéfie au fur et à mesure.

02/04/2010 (modifier)
Par scuineld
Note: 2/5

Mon avis ne portera que sur le tome 1. Et la probabilité que je lise les autres tomes est faible. La faute en est principalement au fait qu'il y a autre chose à lire qui me tente plus. En effet, cette série n'a pas réussi à me captiver. Pourtant, elle avait quelques atouts : - le graphisme est plutôt bien foutu et se trouve dans le haut du panier (même si certains visages sont parfois durs à reconnaître) ; - les couleurs directes sont un vrai régal pour les yeux ; - le découpage de l'histoire et la narration sont clairs ; - on ressent vraiment une certaine tension et que "ça" monte (même s'il est dur de définir à le fin du tome ce que sera ce "ça"). Mais cette série a surtout ces défauts majeurs : - je me suis ennuyé à la lecture : il ne se passe pas grand chose à part la présentation des différents protagonistes. De plus, on ne sait pas trop où le scénariste veut en venir (ce qui pourrait ne pas être un défaut si mon point suivant n'existait pas) ; - les bases de cette histoire ne m'ont pas plu du tout : l'univers Paris début 1900 n'est pas ce que je préfère, les tensions politiques non plus et le "combat" pour devenir la première femme médecin encore moins ; - ajoutons à cela quelques personnages qui apparaissent sans crier gare (je n'ai toujours pas compris le bien-fondé de la bagarre dans le café - et en fait, je m'en fiche un peu). Donc, voilà, une BD qui plaira certainement à plusieurs personnes, mais pas à moi...

01/03/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Quelle déception ! Le sujet est captivant et pourrait faire une bonne bande dessinée à suspense. Pour cela, il faudrait que les personnages soient intéressants, ce qui n'est pas le cas ici. C'est typiquement le genre de personnages sans saveur qui ne semblent vivre que pour faire ce que le scénariste veut. Ils sont de vraies coquilles vides ! De plus, je trouve que l'action avance lentement. Il reste un dessin très beau qui crée une ambiance qui permet de rendre la lecture un peu moins pénible. Certaines cases sont de toute beauté !

08/10/2009 (modifier)