Double Fond (Jar of Fools)

Note: 3.3/5
(3.3/5 pour 10 avis)

Al Flosso, prestigidateur à la retraite, s'enfuit de l'asile de vieillards pour retrouver son ancien élève. Ernie, jeune magicien au chômage, tente de remonter la pente. Claire, fille d'un escroc, apprend la magie avec Al et Ernie. Son père, lui, fait disparaître les billets.


Auteurs Canadiens Comix Drawn & Quarterly Magiciens et Prestidigitateurs

Ernest est prestidigitateur. Mal remis du suicide de son frère, il s’enfonce dans l’alcoolisme. Alors qu’il ne parvient plus à travailler et qu’il est sur le point d’être expulsé de son appartement, il retrouve son vieux mentor Al Flosso. Al s’étant enfui de son hospice, Ernie l’accueille chez lui, avec l’espoir de reprendre goût à son métier. Mais les deux magiciens croisent la route d’un petit escroc avec qui Ernie devra passer un marché...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1997
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Double Fond
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

23/03/2002 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est un petit album racontant les aventures, j’allais dire les mésaventures, de quelques paumés, qui traînent leurs regrets au milieu d’une société qui se désintéresse d’eux. L’ « extérieur » n’apparaît d’ailleurs pas trop dans cet album en Noir et Blanc, car les décors sont souvent minimalistes, et on a souvent affaire à des gros plans sur les personnages. Comme un symbole de l’inadaptation des personnages à la société, c‘est par le vol ou la magie qu’ils entrent en contact avec elle, comme s’ils voulaient en travestir les codes. L’ambiance générale est plutôt glauque, et la fin laisse en suspens le devenir des personnages, qui se séparent, sans que l’ambiance n’en soit plus rose. Au final, si l’histoire se lit plutôt bien, j’avoue que Lutes n’a pas su me rendre ses personnages attachants. Histoire à lire, peut-être, mais plus à emprunter qu’acheter.

18/03/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ce comics un peu underground américain montre une bande de paumés assez originaux. Le premier d'entre eux est un prestidigitateur loser qui sombre dans l'alcool suite à la mort accidentelle, quoique peut-être un suicide, de son frère. La seconde est son ex-petite amie qui l'a quitté suite à sa déchéance mais qui perd pied dans sa vie professionnelle et sentimentale car elle continue à l'aimer. Le troisième est un vieil homme, lui aussi ancien prestidigitateur et maître du premier, qui perd un peu la boule mais use de ses dons d'évasion pour échapper à la maison de retraite où il est enfermé. A ces trois-là viennent s'ajouter un père divorcé sans le sou et sa fille qu'il trimbale au gré des vagabondages et des arnaques pour gagner de quoi manger et tenir jusqu'au lendemain. Comme on s'en doute, les évènements vont amener ces cinq là à se rencontrer, à passer quelques temps ensemble et voir si la vie leur apportera un nouveau destin. Le ton de ce récit est assez morose, tout autant que l'état d'esprit troublé et désespéré des personnages. Pour autant, ils ne se laissent pas vraiment aller et décident de s'aider comme ils peuvent les uns les autres. Ce n'est donc pas un récit vraiment noir même s'il n'est guère heureux. Il se laisse lire avec un certain intérêt. Je suis juste déçu par la fin car j'ai bien du mal à comprendre la décision qu'y prend l'un des protagonistes : pourquoi se sacrifier comme il le fait ? Cela parait inutile à mes yeux, ou alors le récit explique mal la nécessité de son choix. Du coup, j'ai l'impression d'une conclusion un peu artificiel qui gâche l'intérêt que le reste du récit apportait par sa légère originalité. Je ne pense donc pas que cette lecture marquera vraiment ma mémoire.

21/09/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

"Double Fond" est un bon roman graphique abordant pas mal de sujets. Tout démarre d'une rupture entre un homme et une femme qui s'aiment pourtant. Il s'en suit une dégringolade pour chacun dans la vie de tous les jours. Lui est magicien et va retrouver son ancien mentor. Elle est serveuse et va se retrouver avec une plainte sur le dos pour avoir frappé un homme. Viendront ensuite se greffer un homme, petit truand, et sa fille. Tous vont vivre un moment et partager le peu qu'il leur reste car, en effet, ils se retrouvent tous sans abri. Il y a d'autres problématiques abordées. L'ensemble fonctionne à merveille. Tout se recoupe et offre un récit fluide et plaisant malgré ses penchants dramatiques. Le final est excellent et dans la continuité du récit. Le dessin noir et blanc est très efficace, le trait est propre et maîtrisé. Cette petite BD ne paie pas de mine mais elle a un très bon scénario qui plaira aux fans de romans graphiques.

14/05/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai bien aimé l'histoire dans son ensemble malgré quelques moments lents et une fin que je considère comme nulle (je m'attendais à mieux que ça). Ce qui fait la force de "Double fond" ce sont les personnages dont l'auteur montre clairement leurs bons et mauvais côtés. Cela les rend très humains et j'adore ça. De plus, ils sont très attachants (surtout la petite fille) ce qui, pour moi, est une grande qualité pour une série (je ne suis pas capable de lire les aventures d'un personnage que je déteste).

30/04/2008 (modifier)
Par klechko
Note: 3/5

De bons dessins en noir et blanc avec des personnages expressifs, un scénario qui tient la route mais le cheminement de l’histoire est assez lent ce qui m’a un peu déçu même si cette lenteur sert ce récit racontant un épisode de la vie d’un groupe de personnes un peu perdus. Ce n’est donc pas un coup de foudre mais la lecture fut plaisante (même si l’histoire est triste et fataliste) et je ne regrette pas mon achat.

13/04/2007 (modifier)
Par Régis
Note: 3/5

C'est la première fois que je lis cet auteur (enfin du moins je crois) et j'avoue être très agréablement surpris. On trouve ici un album très sobre dans sa construction, tout étant basé sur le découpage de la feuille en 9 cases élémentaires qui tantôt se mergent, et le plus souvent sont séparées. Le dessin un peu statique, me fait penser un peu à celui de Burns, simple et pas désagréable, sans être non plus très vivant. Le récit, lui est toujours à la frontière entre le rêve et la réalité, les personnages sont sur le fil du rasoir à la limite entre l'espoir et son absence. J'ai été un peu déçu par la fin car je trouve qu'elle ne colle pas vraiment, mais dans l'ensemble j'ai été bien emballé par cette mélancolie qui se dégage. Ca mérite qu'on y regarde de plus près.

26/07/2004 (modifier)

Le découpage de cette histoire est très intéressant. Longs passages muets, visages très expressifs, mise en scène intéressante et effets originaux (par ex. la pluie sur la vitre et "sur" le corps d'Esther), cet album possède un niveau technique certain. Si son dessin peut rebuter au début, on s'aperçoit bien vite de son expressivité et on en vient rapidement à l'apprécier. Côté scénario, ma foi, si l'histoire me semble bien menée, avec un rythme assez lent, où l'on prend le temps de découvrir les personnages et leurs personnalités, il s'agit quand même de gens paumés et qui en plus n'ont pas vraiment de chance... Quelque peu déprimant, donc, ce qui fait qu'il ne m'a pas plus plu que ça. A découvrir cependant, cet ouvrage est intéressant sur plus d'un point !

12/11/2002 (modifier)
Par Obélix
Note: 5/5

Je viens de terminer la lecture de "Double Fond". Ce n'est pas un album qui m'aurait intéressé au départ, car la lecture de Berlin, du même auteur, m'avait laissé sur ma faim. Je l'ai acheté parce que ma libraire (une passionnée de BD) me l'a chaudement recommandé. J'ai accroché dès la première planche. Les dessins et le scénario m'ont captivé du début jusqu'à la fin. Je travaille régulièrement auprès des sans-abris, et j'ai retrouvé dans cet album, une authenticité qui m'a profondément touché.

28/07/2002 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

D'accord avec Kael. Le desssin est très bon. Les dialogues sont délicieux. Mais il manque quelque chose dans ce scénario qui sent un peu le vide. Les personnages sont trop livrés à eux-même dans une espèce de no man's land où aucune motivation ne les anime. Dommage car l'histoire contenait de belles idées mais qui ne sont pas assez exploitées.

30/05/2002 (modifier)
Par Kael
Note: 3/5

un peu deçu par cette BD. je m'attendais à mieux, vu que j'avais lu un autre livre de Jason Lutes : Berlin, la cité des pierres. là, le dessin est tjs aussi sympa, tres propres, tres precis, avec ce qu'il faut de details. par contre, le scenar est assez leger. Ca manque de pepse, d'interet moteur, de finalité. D'ailleurs, la fin est assez moyenne. bref, c'est agreable à lire, mais je ne conseille pas l'achat, malgré le prix raisonnable, parce que c'est loin d'etre genial.

23/03/2002 (modifier)