Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kenro

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Depuis des siècles la lutte contre les phénomènes paranormaux était assurée secrètement par les autorités religieuses. Mais à la l’aube du XXIe siècle, plusieurs pays connaissent une recrudescence anormale du surnaturel. Afin de faire face, le gouvernement français décide de créer une brigade spécialisée et équipée pour lutter contre ces goules, vampires, esprits et autres démons : la L.C.S. En parallèle, un mystérieux individu, Kenro, décide de s’occuper des spectres à sa manière. Il se fait vite une réputation grâce à des méthodes archaïques mais expéditives, basées sur l’utilisation d’artefacts, de pistolets à balle d’argent et autres fouets à démon là où la police préfère les armements cybernétiques et autres exosquelettes…


Lyon Manfra ou Franga Shogun Mag

Depuis des siècles la lutte contre les phénomènes paranormaux était assurée secrètement par les autorités religieuses. Mais à la l’aube du XXIe siècle, plusieurs pays connaissent une recrudescence anormale du surnaturel. Afin de faire face, le gouvernement français décide de créer une brigade spécialisée et équipée pour lutter contre ces goules, vampires, esprits et autres démons : la L.C.S. En parallèle, un mystérieux individu, Kenro, décide de s’occuper des spectres à sa manière. Il se fait vite une réputation grâce à des méthodes archaïques mais expéditives, basées sur l’utilisation d’artefacts, de pistolets à balle d’argent et autres fouets à démon là où la police préfère les armements cybernétiques et autres exosquelettes… Lyon - A.D. 2048 la gare de Lyon Part-Dieu est attaquée par la horde de l’enfer. Pour protéger la population, une brigade secrète intervient : la L.C.S. (lutte contre le surnaturel). Mais ils n’arrivent pas à contenir les monstres et seule l’aide du mystérieux Kenro leur permettra de venir à bout de l’ennemi. Cependant, ce sauveur a des méthodes peu orthodoxes qui vont très vite attirer la curiosité du sergent Abby Lepark... Dans le même temps, Kenro, se voit confier une nouvelle enquête concernant un immeuble hanté... Kenro revisite le mythe du détective privé à travers une série d’action comédie qui prend place dans un Lyon futuriste et qui oppose une lutte entre humain et spectres en tout genre. Chaque album raconte une aventure à part entière d’enquête précise sur un phénomène surnaturel.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Mai 2007
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Kenro
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

15/12/2007 | Ro
Modifier


Par Fable
Note: 2/5

Beaucoup de maladresses de narration, des cases qui visent de travers et des plans convenus. Un style de dessin sans intérêt, voire ringard, parcouru de fautes de goût et de fautes tout court... Une accroche bidon: "le manga qui se passe dans Lyon". De Lyon on ne retient que la tour Radisson (le crayon du crédit lyonnais si vous préférez) toute l'ambiance de la vieille ville bourgeoise ayant fait place à un futur aseptisé rempli de pubs rétros (puisque liées à notre époque), le Lyon de l'avenir vue par un type qui vit dans les années 80's. Quant au "manga" on est loin du modèle pour toutes les raisons que je viens de citer. Pourtant on décèle une envie de raconter une histoire et de mettre en valeur un personnage. De manière maladroite cependant, toutes les situations étant prétextes aux acrobaties de ce kéké de Kenro. C'est la passion qui anime les auteurs qui fait que je ne peux décemment pas le proscrire à l'achat. Faites vous votre avis. J'y pense, méfiez vous des éditions Shogun il est fort probable que vous ne voyiez jamais la suite.

20/02/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Voilà un manga à la française qui vise les amateurs de cyberpunk et de surnaturel. Combats contre des loups-garous, vampires, spectres, magie noire et blanche, dans un décor futuriste avec méchas et gros flingues. Le dessinateur Zerriouh a fait des progrès depuis le très mauvais Eloïms. Il a désormais davantage digéré ses influences manga pour produire un style plus personnel et plus réussi. Même s'il reste imparfait et sujets à quelques petites erreurs techniques, son trait est dynamique et plaisant. La narration n'est cependant pas de la même qualité, tant sur le plan de la mise en page que sur le récit lui-même. La mise en page, pour commencer, présente de nombreux défauts mineurs mais améliorables. Certaines cases qui auraient mieux fonctionné placées différemment, des défauts de continuité d'une case à la suivante, etc. Mais la confusion vient aussi de la façon dont l'histoire est racontée. Outre les flash-backs souvent intrusifs et assez mal à-propos, beaucoup de scènes et dialogues, sans être particulièrement complexes, ne sont pas clairs et un peu pénibles à suivre. Etrangement, cela impacte plus les scènes tranquilles que les passages d'action, ces derniers étant au contraire assez réussis et efficaces. Cependant, les choses s'améliorent de chapitre en chapitre, et la suite pourrait faire preuve d'une bonne maîtrise pour ne plus mériter de reproches. Malgré ces menus défauts narratifs, le scénario est assez sympathique. L'intrigue se met en place de belle manière et donne envie d'en savoir plus. Entre les nombreuses scènes d'action, les auteurs essaient en outre d'insérer un peu d'humour pas toujours très efficace mais pas désagréable. Le récit pêche juste par un léger manque de maturité (mais s'agissant d'un shonen qui s'assume, peut-on lui en faire reproche ?) et un sentiment de déjà-vu avec d'autres histoires du même genre, à la Ledroit/Froideval, Shadowrun ou certains mangas. Mais, pour un jeune public, pourquoi pas ?

15/12/2007 (modifier)