Cobra : The space pirate (version remasterisée)

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

La version remasterisée et en couleurs des aventures du pirate de l'espace avec bons nombres d'histoires inédites.


Shonen Shueisha

Le 24ème siècle. L’univers est gangréné par les organisations mafieuses interplanétaires, dont la plus puissante est celle des pirates de l’espace. Un seul homme a osé leur tenir tête : le plus grand corsaire de l’espace, Cobra. Doté d’une résistance et d’une force physique hors du commun, il camoufle dans son avant-bras artificiel, un canon laser, le rayon delta, arme unique et redoutable. Il est secondé par sa fidèle androïde, Armanoïde. Cette série est la version remasterisée et en couleurs des aventures du pirate de l'espace avec bons nombres d'histoires inédites.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Mars 2007
Statut histoire Série terminée 14 tomes parus
Couverture de la série Cobra : The space pirate (version remasterisée)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

31/10/2007 | fonch001
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Comme la plupart des gens de ma génération, je regardais le dessin animé Cobra qui passait dans Récré A2 avec Dorothée. C’était l’époque où les dessins animés en provenance d’un Japon économiquement conquérant débarquaient en France après l’arrivée de Goldorak et d’Albator : les véritables pionniers. C’est donc avec une certaine nostalgie que je me suis lancé dans la lecture de ce manga de science-fiction. Il faut dire que j’aimais bien le côté rigolo du personnage de Cobra. Il fait des allusions toujours très douteuses et ses répliques sont toujours marrantes. Il n’hésite pas à prendre sa douche quand le combat fait rage au dehors ! J’aime cette légèreté et ce ton décalé. Cela fait parfois du bien. Bon, c’est clair que ce n’est pas une lecture très intellectualisante. Le divertissement est de mise avant tout autre chose. J’aime bien la retranscription de cet univers un peu cybernétique. Je dois avouer qu’il y a de bonnes trouvailles comme par exemple quand il combat une armure qu’il n’arrive pas à tuer car ce qui est en vie, c’est l’épée. Le dessin est franchement à mon goût. Il y a de belles gravures qui sont présentées dont certaines un peu coquines ce qui relève l’âge du lectorat. On trouvera également en fin de lecture une interview de son créateur qui visiblement ne s’est consacré qu’à ce (ou plutôt son) héros. Et puis, je dois bien avouer que je suis un peu surpris de voir un héros au look typiquement européen voire américain. A croire que le Japon a tourné la page sur une page sombre de son histoire foncièrement guerrière. Le nouveau défi sera la conquête de l’espace…

07/01/2010 (modifier)
Par fonch001
Note: 4/5

Voici enfin la suite des aventures du plus célèbre pirate de l'espace... Après Albator :). Première claque: le prix ! Alors que l'on trouve les premiers volumes à 15 euros les 950 pages, il faut ici débourser pas moins de 13 euros pour ces 170 pages de papier glacé... La qualité est au rendez-vous mais on peut se demander si l'on vise bien le même public pour passer ainsi d'un extrême à l'autre ! Le graphisme de cette œuvre est totalement inchangé par rapport à la première série. A savoir : un peu suranné et qui commence à mal vieillir je trouve. Entre les décors improbables, les personnages datés, et les filles au mieux habillés d'un bikini -- détracteurs de la misogynie, s'abstenir -- on trouve nombre de poncifs en vogue dans les années 70/80. La colorisation est belle mais terriblement froide, trop informatisée. Enfin, les images de synthèse sont nombreuses, de piètre qualité et mal intégrées aux dessins. Mais le rythme et l'action de ces aventures agissent toujours. On est souvent en apnée devant ces scènes d'actions effrénées. Et c'est bien là le principal. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette suite... du moins pendant les 2 premiers, le quatrième tome, le sixième tome et le huitième tome, car les autres (y compris l'édition spéciale Rugball) ne sont que de simples colorisations d'aventures déjà publiés en "première série". D'ailleurs au sujet de ces tomes 3, 5, 7, 9 et 10, soit : 1) Vous avez la série originale et la relire colorisée mais sans aucune autre modification, à ce prix, est parfaitement sans intérêt. 2) Vous n'avez pas la série originale et vous aurez parfois un peu de mal à comprendre certains dialogues basés sur les "épisodes précédents" (ex : allez comprendre que Secret est un prénom et quel est son lien avec Cobra...). Donc pas très intéressant non plus. Je ne conseille donc l'achat que des volumes 1,2,4,6 et 8.

31/10/2007 (MAJ le 10/03/2009) (modifier)