Muraille

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Sur un monde marin où le bois est rare, une civilisation humaine, guidée par une religion basée sur le dogme du Cycle, a entrepris de bâtir une gigantesque muraille pour parcourir l’océan à la recherche de terres habitables.


Paquet

Sur un monde marin où le bois est rare, une civilisation humaine, guidée par une religion basée sur le dogme du Cycle, a entrepris de bâtir une gigantesque muraille pour parcourir l’océan à la recherche de terres habitables. Depuis des siècles, le formidable édifice progresse inexorablement. Mais aujourd’hui, le Cycle est en péril car Muraille s’est immobilisée…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Septembre 2007
Statut histoire Série abandonnée (6 tomes prévus à l'origine) 2 tomes parus
Couverture de la série Muraille
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

15/10/2007 | ManuB
Modifier


Par ManuB
Note: 3/5

Comme à son habitude, Paquet donne sa chance à de nouveaux auteurs et même si j’ai trouvé cet album chez un bouquiniste alors qu’il est sorti il y a moins d’un mois, j’ai voulu voir ce qu’il en retournait. On entre dans un univers au dessin que j’ai trouvé très proche de celui de Camboni (Nefesis, Gargouilles), c'est-à-dire avec des visages un peu carrés mais très reconnaissables d’un personnage à un autre et très expressifs. Par contre, il y a un manque de détails et de recherche sur les différents habits et sur les décors. La mise en couleur est quant à elle un peu pâle mais convient bien. L’ensemble est donc encore un peu jeune mais très lisible, ce qui aide car le scénario est lui un peu moins limpide. En effet, on se retrouve dans un monde bien particulier sur lequel les éléments nous sont donnés au compte-goutte et dont la compréhension se fait un peu difficile. On apprend que l’on est en pleine construction d’une muraille qui parcourt la mer et qui arrive à un point où l’approvisionnement en matières premières et en nourriture se fait de plus en plus difficile. Premier élément sans réelle réponse, on ne sait pas grand-chose sur le pourquoi du comment de ce grand œuvre à part qu’il correspond à la volonté de la religion basée sur le dogme du Cycle. Autour de cela viennent se greffer de nombreux personnages et de nombreuses castes dont les rôles et les motivations sont bien pensés mais pas toujours très biens définis. Ainsi j’ai bien aimé le découpage qui est fait selon les différents corps de métiers : architectes, maîtres d’œuvres, ouvriers (compagnons), et les nourriciers qui sont chargés de l’approvisionnement. Il y a également différentes polices avec les tunneliers qui opèrent dans les fondations au plus près des ouvriers et les gardes qui opèrent à l’extérieur. Par contre d’autres castes sont plus énigmatiques : les rapporteurs dont on ne sait pas trop quel rôle ils jouent, et puis il y a également les chafaudeurs, une communauté qui vit à l’écart et dont les ambitions sont encore très mystérieuses. Ce 1er tome est entièrement basé sur la présentation de ces différents éléments qui semblent fonder un socle solide mais on en sait trop peu sur l’intrigue qui semble se dessiner pour pouvoir juger de la suite. Un début prometteur, mais je préfère attendre le 2ème tome pour conseiller l’achat.

15/10/2007 (modifier)