Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Bleu du Ciel

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 5 avis)

Et si le diable arrivait en avance pour l'Armageddon ?


Manfra ou Franga

Un diable qui arrive en avance à un rendez-vous, un vampire qui vit en plein jour, des démons impatients... Attention, l'Armageddon arrive ! Oserez-vous lire son histoire ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Juillet 2007
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Le Bleu du Ciel
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

07/08/2007 | Spooky
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Décidément, je n'accroche vraiment pas aux oeuvres de Kara. J'ai à chaque fois l'impression de lire un récit d'adolescent fan de manga et de néo-gothique avec tous les clichés et les défauts immatures que cela implique. Pour le Bleu du Ciel, j'ai lu les deux premiers tomes actuellement parus, mais je m'arrêterai là. Comme toujours, le dessin de Kara n'est pas mauvais. C'est un dessin de type manga complètement assimilé mais sans vraie personnalité pour autant. Très soigné pour les décors et les costumes, il pêche par des visages de personnages efféminés et indifférenciables si ce n'est par leurs coiffures, accessoires et vêtements, défaut qu'on retrouve dans pas mal de mauvais mangas. Sans parler des postures artificielles, des poses grandiloquentes ou "cools" prises en quasi permanence par ses personnages. Kara compense par un très gros travail sur les arrière-plans, beaucoup de traits, de couleurs et des décors baroques. Mais tout cela me donne des impressions de carton-pâte et d'esbroufe. Quant au scénario, je retrouve franchement cette impression d'adolescence immature. Des personnages fantastiques typiques et "à la mode" : vampires, démons, loups-garous, sorciers, le tout aux allures soit de jolies filles sexy soit de gamins. Beaucoup d'action, de grosses explosions et de giclées de sang, mais des ficelles scénaristiques énormes et prévisibles. Sans parler des nombreuses poses "ah, je me meurs"/"oh non, ne meurs pas pitié, je te pleurerais touteuh ma vie". A cela s'ajoute des dialogues très denses et très poussifs à mon goût. On dirait que l'auteur a tenté de mettre un maximum de pensées philosophiques dans les longs dialogues entre les personnages, une vision assez simpliste sur la vie, la mort, les hommes, leur société, Dieu, l'univers et le reste. C'est assez lourdingue et j'ai trouvé ces textes vraiment pénibles à la longue. D'autant qu'à nouveau, ils sont bourrés de clichés et de déjà lu déjà entendu. Le passage avec Jésus Christ par exemple m'a rappelé, en nettement moins bien, celui d'Anne Rice dans Memnoch le Démon, mais l'émotion n'a pas du tout su être distillée jusqu'à moi. J'ai trouvé ça factice et même un peu agaçant. Cela aurait peut-être pu me plaire si j'avais lu ça quand j'avais une douzaine d'années...

09/07/2009 (modifier)
Par scuineld
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Mon coup de coeur du moment. Déjà, le tome 1 m'avait bien plu. Et le deuxième tome ne fait que confirmer ce que je pense: nous avons ici une très bonne BD. Le dessin (style manga) et les couleurs (fort flash) pourraient en rebuter certains. Mais ce serait à tort, car le tout est fort bien réussi et se marie parfaitement (feuilletez l'album, cela vous parlera plus que ces quelques mots). De plus, les décors sont vraiment sublimes... Et le scénar n'est pas en reste. Bien sûr, une histoire avec le diable, une vieille vampire et encore d'autres créatures, on pourrait dire que c'est banal, déjà vu, ... Oui, mais avec Kara, le thème est habillement abordé sous un autre jour, ce qui rafraîchit le genre et suscite de l'intérêt... Et ce deuxième tome, avec une partie de la vie du Christ: très très bon! Bref, vous avez compris, une série à ne pas manquer...

29/04/2009 (modifier)
Par Chalybs
Note: 2/5

Voilà une intro éditeur qui ne donne pas forcément la pleine mesure du contenu de cette BD. En fait, je ne sais trop que penser de cette BD. Ce qui en soit n'est pas forcement un mauvais jugement. L'idée de la BD et quelques idées sont sympathiques, amusantes, surprenantes, intéressantes. Mais en même temps, le traitement ressemble trop à tout le reste de la production Soleil et cela perd de son caractère. Ce n'est donc pas dans le scénario que cela pêche, mais plus dans le traitement graphique qui, s'il est bien maîtrisé et de très bonne facture, manque cruellement de personnalité. Ce dessin à mi chemin entre BD francophone et manga est maintenant un grand classique. De plus, même si cela n'est pas désagréable pour les yeux, les personnages féminins aux attraits indéniables et aux tenues sexy et légères ont aujourd'hui tendance à me rebuter à me faisant penser que tout cela n'est là que - pour attirer une clientèle jeune, d'adolescents moyens recherchant quelques pages pour leur jouissance - pour essayer de masquer les défauts de scénarios en détournant notre attention et en l'attirant sur autre chose. Malheureusement, je ne suis plus adolescent, je suis marié et heureux de l'être. Malheureusement, je pardonne une BD aux dessins moyens mais au scénario intéressant mais pas l'inverse. Alors, qu'en est-il vraiment ? Nous rentrons ici a priori dans la première catégorie. En effet, je ne peux décemment pas décrier le scénario, même si celui-ci dans ce premier tome est plutôt conventionnel. Seul l'emploi massif de charmantes demoiselles aux combi moulantes et réalisant des économies sur la quantité de tissu utilisé est à regretter (regarder la couv', il n'y a au moins aucune tromperie quant au contenu…). Nous assistons donc à la rencontre entre Lilith, une vampire très très vieille épaulée par son compagnon, un jeune garçon et le diable en personne épaulé par son compagnon, une jeune démone. Le plus gros mystère et la plus grande réussite de ce premier tome ne vient pas de Lilith, ni de son compagnon, ni de la petite démone, mais bien du diable qui ne ressemble vraiment pas, ni physiquement, ni et surtout ni mentalement. La psychologie du diable est bien étrange. Il s'agit indubitablement du point que maintenant je désire le plus comprendre. Il y a bien aussi quelques autres protagonistes sous-jacents qui mettent leur grain de sable dans tous les beaux rouages et même si leur lien semble assez clair avec la reine des enfers, l'histoire attire toute notre attention. Quant au dessin, il n'y a réellement rien à dire. Clair, joli, bien mis en page avec de beaux découpages et de belles planches, l'auteur maîtrise le sujet et fait preuve d'une élégante imagination visuelle. Malheureusement, l'ensemble comme je l'ai déjà mentionné se fond trop dans la production trop connue des éditions Soleil. Bref, à lire, sans pour autant s'attendre à une révolution. Les amateurs du genre en revanche seront pleinement satisfaits.

05/09/2007 (modifier)
Par ManuB
Note: 4/5

J'avais beaucoup aimé Gabrielle et Le Miroir des Alices, même si ce dernier se perdait dans des discours à rallonge. Avec "Le Bleu du Ciel", on ne change pas vraiment d'univers. Kara reprend les éléments qu'il maîtrise apparemment le mieux, c'est à dire l'ésotérisme. On n'est donc pas dépaysé. Par contre, ce qui change par rapport à ces réalisations précédentes, c'est la fluidité du récit. Moins de paroles, un peu plus d'action, et le résultat est très réussi. On reprochera quelques éléments un peu fouillis mais le plaisir est là. La qualité graphique de Kara n'est plus à démontrer dans un style très "manga". Les décors fourmillent de détails et les couleurs sont également très réussies, bien qu'un peu sombres sur quelques planches. Un premier tome très réussi, et on peut faire confiance à Kara pour la suite.

27/08/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre à l'approche de la lecture de cette BD... Catalogue Soleil, un style fortement inspiré par le manga, comme des tas d'autres séries dans le même catalogue... Je craignais le pire. Et puis finalement le pire n'est pas arrivé, ou alors il est en retard (sic). Parce que finalement la lecture de ce "Bleu du Ciel" est loin d'être désagréable. Kara, déjà auteur de deux séries au thème proche, Gabrielle et Le Miroir des Alices, a récupéré un grand nombre d'éléments ésotériques, a rajouté des pincées d'éléments fantastiques (le vampirisme, le diable -qui ne s'habille pas en Prada, il faut que cela soit dit !-...), et a réussi à les combiner de façon assez intéressante, même si ça paraît un peu brouillon par moments. Son dessin est franchement maîtrisé, même si très fortement inspiré par "Evangelion", par exemple. Les couleurs, réalisées par l'auteur, sont assez variables dans leur qualité : parfois flamboyantes, d'autres fois trop sombres. Cela manque d'un peu de palette. Une série qui démarre pas trop mal, il faudra voir où elle ira (en 3 tomes, ce qui est une bonne nouvelle).

07/08/2007 (modifier)