Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Gabrielle

Note: 2.95/5
(2.95/5 pour 20 avis)

Gabrielle est un de ces archanges, enrôlé dans le jeu du mal. Sa mission, est de détruire la race humaine, mais sa soeur Raphaëlle va tenter de la reconduire sur le droit chemin.


Manfra ou Franga

Beaucoup d'éditeurs, souhaitent un jour voir s'assembler manga et style européen, avec Kara, les éditions pointe noire ont réussi ce paris, la fusion entre ces deux styles est extraordinaire, on sent bien l'influence de l'auteur. A peine commençons nous le livre, que déjà on remarque le style asiatique, des personnages aux grands yeux ouverts, avec ce regard vide et pleins de tristesses. Ces êtres sont les archanges, qui après la destruction de l'Eden, n'ont plus aucuns points de repères. Gabrielle est un de ces archanges, enrôlé dans le jeu du mal. Sa mission, est de détruire la race humaine, mais sa soeur Raphaëlle va tenter de la reconduire sur le droit chemin. C'est à ce moment que l'on rentre dans un scénario très poétique, la philosophie et la morale, prennent le dessus, pas de violence tout au long de l'album, mais de la réflexion sur soi même, de multiples questions, qui plongeront le lecteur dans un univers à la fois très sombre et même très compliqué où il ne faut guère cesser de penser, de se poser des questions, et pourquoi pas de réagir par rapport à ce scénario. A noter également à la fin de l'album, une genèse sur ce dernier où Kara donne sa vision de l'oeuvre, son point de vue est fort intéressant, et je vous conseil vivement de lire cette genèse.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2001
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Gabrielle
Les notes (20)
Cliquez pour lire les avis

13/07/2001 | ethan
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Le bien, le mal, ici on ne rigole pas ! BD sérieuse, nous sommes là pour réfléchir sur la condition humaine et accessoirement sur les états d'âme des pauvres archanges qui, au passage, sont devenus des fillettes genre mangas. Elles ne sont pas en jupes plissées et chaussettes mais leur visage avec des yeux comme ça, j'ai du mal. Quand en plus ces braves jeunes filles m'assènent des vérités sur le sens de la vie, j'ai un peu envie de les baffer, pas bien je sais, mais des fois , trop c'est trop ! Déçu que je suis, pourtant ça démarrait pas mal avec cette image de la petite fille décapitée mais après comme je l'ai dit le délire mystico religieux arrive et tel la chute de l'ange je suis tombé. Le dessin offre quelques planches sympathiques pour décrire l'univers bigarré dans lequel les héroïnes évoluent mais cela ne m'a pas suffit. Lecture dispensable à mon goût donc.

19/10/2014 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

La beauté de cette bd n’a d’égal que son immense vide scénaristique. Son discours sur le bien et le mal, l’enfer et le paradis, est purement soporifique et surtout la narration souffre d’un ton manichéen et moralisateur très énervant, j’ai l’impression que Kara a raté sa vocation de prêtre et qu’il se rattrape dans ses BDs. Par ailleurs, j’apprécie son style graphique surtout pour ses décors futuristes assez grandioses, mais ses personnages féminins se ressemblent au point de les confondre, ce qui est assez gênant pour suivre une histoire sans se prendre la tête. De plus leurs têtes de fillettes qui jouent au grandes ne passe pas du tout. Je n’ai pas lu les cinq dernières pages, j’ai saturé de toute cette purée religieuse à vous coller un sévère mal de ventre.

21/09/2010 (modifier)
Par vingfel
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Beaucoup aimé. J'ai tout de suite flashé sur le dessin. L'histoire se construit peu à peu. Le fil de l'histoire se découvre peu a peu. Peut-être que j'ai beaucoup aimé car il m'est déjà arrivé de n'espérer n'être plus qu'une pierre détachée, se contentant d'observer l'univers. Je trouve que des questions intéressantes sont posées : qu'est-ce qu'est l'Homme? Qu'est-ce qui fait un Humain ? J'aime beaucoup la phrase "Nous avons créé le monde en noir et blanc. Les Hommes ont inventé le gris, se jouant de nous." Apparemment, il y a 2 réactions possible : soit on aime, soit on n'aime pas. Perso, moi, j'ai beaucoup aimé. A lire absolument. Et si on aime, alors on achète. Et si non, ben tant pis.

29/01/2010 (modifier)

Quel délire visuel. Pour ça, bravo, ça ne fait pas le moindre doute. On croirait une espèce de mélange de manga et des Chroniques de la lune noire. Enfin bref, les planches sont dynamiques, originales. On voit dès le premier coup d'oeil que l'auteur a travaillé longtemps son univers avant de le fixer dans un album. Et j'apprécie toujours ce travail. Mais le scénario est d'un chiant... Et incroyablement banal. On peut aisément parcourir la BD en diagonale en sautant la plupart des dialogues et tout saisir de cette histoire endormante. En partant, une intrigue construite autour du paradis v.s. l'enfer, je ne peux pas supporter. Et ici, il ne s'agit vraiment QUE de ça. Les personnages radotent et se répètent tout le long sur des banalités concernant le bien et le mal. Et on n'y croit pas, mais pas une seule seconde. Le pire est que j'ai l'impression que l'auteur s'y croit, lui. Les commentaires de la fin sur ses croquis m'ont semblé incroyablement pompeux. Comme tous les dialogues, d'ailleurs. Ce fut franchement horrible à lire. Presque gênant. Bref, j'en ai marre des histoires construites à partir d'un concept visuel. Ça ne vole jamais haut. Bref, si vous aimez les beaux dessins, empruntez cette BD à la biblio et feuilletez rapidement les pages. Ce sera bien assez. Mais comme vous pouvez le constater, ça ne m'a même pas inspiré un 2/5.

19/10/2008 (modifier)
Par Arno
Note: 2/5

Un scénario que j'ai cru d'inspiration sataniste mais qui s'en tire par une pirouette à la fin. L'auteur aurait-il inventé le genre du satanisme faux-jeton? Des décors intéressants au début, mais qui se répètent par la suite. Des visages intéressants au début, mais qui aussi se répètent par la suite. Un petit peu trop de plumes et peut-être pas assez d'action spectaculaire. Des disparitions en fondu-enchaîné comme seul pouvoir surhumain, c'est un peu chiche pour des archanges. On aimerait bien entendre le bruissement des conversations des anges, parfois on y est presque, mais elle font vraiment trop collégiennes à la récré. Il faut se forcer pour ne pas y voir des pisseuses pré-adolescentes qui se prennent pour des anges parce qu'elles ont trop de temps libre et pas assez d'imagination. Une grosse erreur de théologie, me semble-t-il, entre l'Eden et le Paradis. Des "dagues sacrées" qui font un peu bateau et jeu vidéo. Des archanges qui ont besoin de leur "dague sacrée" pfffff c'est limite une blague... Des dialogues à la limite du crétin par moment : - "Seul le néant nous accueillera avec la folie pour toute récompense". Encore faudrait-il continuer à exister pour être fou dans le néant... - "Il ne nous reste plus qu'à effacer toute forme de conscience et d'humanité qui réside en nous". Euh mouais mais justement c'est pas des humains... Et ainsi de suite presque à chaque page. Le tout laisse une désagréable impression de trop simple, d'enfermement dans un univers adolescent un peu prétentieux, un peu grandiloquent, un peu renfermé sur soi. On se demande si c'est de l'art ou de la rumination un peu stupide. Le truc de la catastrophe au Paradis m'a semblé un peu facile, peu expliqué. Il n'y a que deux trucs qui relèvent un peu le niveau, premièrement le fait qu'on ne comprend l'importance de la végétation qu'à la fin, deuxièmement certaines expressions sans paroles qui sont effectivement angéliques. On ne peut donc que regretter que le personnage principal ne se taise pas plus souvent... Mais les symboles architecturaux sont vraiment trop grossiers. Ouais ouais on a compris qu'il faut qu'on voie que c'est des murs d'église oh la la pffff...

24/09/2007 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Kara m'avait impressionné avec son diptyque Le Miroir des Alices. C'est donc avec intérêt que j'ai lu sa première BD : "Gabrielle". Côté dessin, je ne suis pas surpris, les décors sont sublimes, ce qui demande une lecture posée pour apprécier. Je suis quand même plus critique sur les personnages beaucoup trop mangas, on aime ou pas, dans le cas présent c'est non. Le scénario m'a paru moyen mais est sauvé par une chute bien sentie. (Je ne suis pas trop adepte des scénarios bipolaires Anges/démons) Cette BD est à lire, ne serait-ce pour la partie graphique très personnelle.

18/09/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je ne serais pas aussi tranchant qu'Altaïr dans son avis ci-dessous, mais franchement ce n'en est pas loin à mes yeux. Ce que j'ai apprécié dans cet album, ce sont les dessins des décors. Altaïr les trouve envahissants et confus. Moi je les trouve bien foutus, même si effectivement ils apportent la confusion car on sent vraiment qu'ils sont là pour rendre le tout plus grandiloquent et crée une foule de décors théatraux qui n'ont pas grand chose à voir avec l'intrigue. Mais par contre, je n'aime pas les dessins des personnages que je trouve trop proches du style manga pour jeunes. Entre autre, les visages ont des expressions répétitives et sans saveur. De même, le coup des plumes d'ange qui parsèment les cases à la façon de X de Clamp, ça me broute très vite. Le résultat, c'est que même si je trouve qu'objectivement le dessin est de qualité, il est tel qu'il m'énerve tout simplement à la lecture. Et en matière d'énervement, le scénario se pose là également. Il commence par une vingtaine de pages confuses, partant à droite à gauche sans qu'on comprenne trop ce qu'il se passe et qui se révèlent finalement assez inutiles quand on est arrivé à la fin et qu'on voit à peu près ce que ces pages étaient sensées contenir. Ensuite, on comprend l'intrigue qui est à nouveau complètement inspirée à mes yeux de mangas jeunesse style Angel Sanctuary ou alors une version de X simplifiée et sans originalité. Je n'ai guère apprécié le coup des deux héroïnes, archanges au corps d'enfant (comme dans combien de mangas déjà ?), soeurs qui s'opposent, avec des super-pouvoirs qui rendent les humains et même les démons comme de simples jouets entre leurs mains, et qui ont une finesse d'ange qui consiste à sortir une grosse épée et faire gicler le sang de leurs adversaires tout en conservant un visage impassible ou navré mais surtout irritant au possible. Le scénario joue sur une bête reflexion sur le Bien et le Mal, avec un renversement final totalement raté tellement je n'étais pas rentré dans l'histoire. La narration est mauvaise, emmenant la confusion pour le lecteur, les dialogues sont lourds et emplis d'une philosophie à deux balles, etc... Voilà, la lecture de cet album m'a tout simplement ennuyé et enervé en même temps. Et si je ne mets pas la note minimale, c'est parce que je trouve le dessin de qualité malgré tout.

30/09/2004 (modifier)
Par Altaïr
Note: 1/5

Ohlalalala ya pas moyen de mettre des notes négatives ? Les dialogues sont une accumulation de poncifs pompeux, verbeux, bavards et vraiment ridicules. Il y a des sophismes et des clichés à chaque réplique et j'ai dû me forcer à les lire tellement j'avais honte pour l'auteur. Une catastrophe. Et ce n'est pas le dessin qui sauve l'ensemble. Il est laid, surchargé, avec des effets tape-à-l'oeil à chaque case (combien de lumières qui filtrent, de personnages à moitié dans l'ombre en contre plongée, sans compter les décors grandiloquents qui envahissent les pages et nuisent à la compréhension de l'ensemble). Et en plus il n'apporte rien à l'histoire. La narration est théâtrale et tape-à-l'oeil, elle aussi. Le tout est noyé par une mise en couleur boueuse et sans nuances qui uniformise le tout (c'est la même palette chromatique d'un bout à l'autre de l'album !!!) et qui rend les dessins encore moins lisibles qu'ils ne le sont au départ. Le pompon c'est les commentaires bonus de l'auteur à la fin de l'album. Kara se prend pour un génie et est d'une prétention hallucinante en comparant son "oeuvre" à des chef d'oeuvres reconnus, eux. La maxime "la culture c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale" semble faite pour ce type, il est visiblement persuadé de dire des choses géniales alors que c'est un ramassis d'idioties (l'album donne cette même impression d'ailleurs). C'est vraiment pitoyable. Bref, non seulement c'est nul, mais en plus c'est prétentieux. Et encore le mot est faible. C'est nul, nul, nul, et très énervant, vraiment très, très énervant. Une calamité.

01/04/2004 (modifier)
Par Remyz
Note: 4/5

Kara signe ici un excellent one shot servi par un dessin vraiment très beaux avec des planches allant du magnifique au pire... L'histoire de ces deux soeurs archanges est pleine d'émotions et prenante. Leur histoire est assez noire et violente, la psychologie des personnages complexes et le liens avec la religion intéressant. Un album très réussi qui esperons le verra la parution d'une suite ;)

26/12/2003 (modifier)
Par Piehr
Note: 2/5

Bon, ben la moyenne tout rond, quoi, ca vaut pas plus, à mon avis ! temperons donc les avis précédents :) D'abord, les bons points ! L'univers de Gabrielle est pour le moins original, et baigne dans une ambiance steampunk qui ne me déplait pas. Même si Corbeyran s'en tire bien mieux à cet exercice dans "Le régulateur", Kara se débrouille de manière tout à fait satisfaisante, rien à redire sur ce point. De plus, la touche graphique de Kara est sympa et personnelle. Ok, un peu trop orientée manga à mon gout, mais la mise en couleur est tout à fait correcte, et le style bio-organique (qui n'est pas sans rappeler Giger) donne une touche classieuse aux divers batiments et créatures (le diable est excellent, par exemple). Mais mais mais... Bon... les oeuvres sur fond de religion qui m'impressionnent ne sont pas légion. Ok, Le troisième testament est plutot excellent, mais c'est plutôt une exception. Ici, je trouve "Gabrielle" plutot plat (et Gabrielle plutôt plate, mais c'est un autre problème. ah ah ah.). En effet, retiré toute la pseudo-philosophie de comptoir qui impregne le plus important de cet album, l'histoire se résume en 5 pages. Argh, dommage. Dommage parceque tout simplement, le contexte ne me parle pas, ne m'interesse pas tant que ça. Oui, c'est joli pour les yeux, mais ça ne vole pas très haut pour moi... zut crotte flute. Autre détail "qui gâche bien" : l'effusion d'hémoglobine pateuse qui colorie les différentes pages de rouge, pour un rien. Ok, égorger quelqu'un, ça tâche un petit peu, ok. Mais là, c'est carrément Hurricane à chaque page, la grande douche pour tout le monde. Et ça me gonfle un peu. Gabrielle n'avait pas besoin de cela ! Bref, à mon avis une BD tout à fait dispensable, dont la forme est assez splendide mais dont le fond est (et c'est bien dommage !) cruellement creux.

09/03/2003 (modifier)