Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Frère Joyeux

Note: 3.22/5
(3.22/5 pour 9 avis)

Changement de registre pour Renaud Dillies ("Betty Blues", "Sumato"...) avec l'adaptation d'un conte rapporté des frères Grimm.


Académie des Beaux-Arts de Tournai Les Contes des frères Grimm Paquet Renaud Dillies

Changement de registre pour Renaud Dillies ("Betty Blues", "Sumato"...) avec l'adapation d'un conte rapporté des frères Grimm. C'est l'histoire de Frère Joyeux, un bon gars toujours de bonnne humeur, généreux avec les inconnus, mais un brin menteur... Un conte avec de nombreux niveaux de lecture.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Frère Joyeux
Les notes (9)
Logo BDfugue Achetez sur BDfugue !

04/05/2007 | ArzaK
Modifier


Par Miranda
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Miranda

"Frère Joyeux" a été pour une moi une excellente surprise. La planche de la galerie a beau être belle, le rendu de la bd l'est incomparablement plus. On y voit le trait fin de Dillies et tous les petits détails qui ressortent comme par enchantement. J'ai passé de longues minutes sur chaque planche, dans un émerveillement total. Les couleurs sont ravissantes et gaies, les tons rouges donnent une sensation de puissance, qui colle parfaitement à la force magique de la besace de Frère Joyeux. Les personnages façon pantins et les diablotins sont sublimes ! Les mots viendraient presque à me manquer. Je n'ose même pas imaginer la beauté des planches, ça doit faire mal aux yeux tant de ravissement ! Ce conte que je ne connaissais pas est peut-être court niveau lecture, mais non moins intéressant. Frère Joyeux est attachant et généreux, mais parfois un poil odieux, et ce petit côté mauvais il va si bien ! De plus, il est malin ce petit personnage au charme coloré, sachant profiter de chaque situation. Il vieillira en quelques planches et là aussi j'ai apprécié, voir défiler une vie complète en quelques minutes, pour un final à la mesure de sa malice.

25/06/2009 (modifier)