Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Poème Rouge

Note: 1.17/5
(1.17/5 pour 6 avis)

Mystères et secrets d'initiés dans le milieu juif.


Esotérisme Europe centrale et orientale Golem La BD au féminin La Loge noire Prague

Prague, mai 2001... Eliska Mankowa est une jeune romancière à succès. Son dernier livre, « Poème Rouge », est un véritable chef-d'oeuvre. On raconte qu'elle aurait accès aux secrets des initiés, et qu'elle pourrait elle-même être initiée aux sciences occultes. Est-ce de là que viendrait son indéniable talent ?... Elle est éprise d'un maître horloger nommé Hans Botva, et tous deux filent le parfait amour... Mais voilà, au contact d'une fiole mystérieuse appartenant au père d'Eliska, un étrange savant répondant au nom de Hiéronymus Makropoulos, ils basculent sans s'en rendre compte au 17ème siècle, au beau milieu du ghetto juif... Face au monstrueux Golem, coincés entre maléfices et sortilèges, pris dans un tourbillon de magie noire et de superstitions, Eliska et Hans vont se débattre pour se retrouver eux-mêmes avant de se retrouver l'un l'autre et, peut-être, percer le mystère qui les entoure...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2002
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Poème Rouge
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

29/01/2002 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'ai pu lire que les 2 premiers albums de cette série, ma médiathèque n'ayant pas le 3ème, mais de toute façon, je n'ai rien perdu. C'est un récit hyper compliqué, au propos nébuleux ou dont le sens m'échappe, en tout cas pas captivant du tout, avec des changements d'époques sans transition, et une vision du mythe du Golem complètement grotesque. L'ensemble s'imbrique par de faibles indices seulement. Pourtant, ces époques historiques visitées sont intéressantes, il y avait sûrement quelque chose à faire, mais Joëlle Savey n'a pas su jouer une carte plus simple ; finalement, elle est plus douée pour dessiner que pour scénariser. Sur le plan graphique, c'est beaucoup mieux, j'aime le dessin de Wachs depuis Marie Tempête, et ici, il réussit de beaux décors précis de Prague et d'Italie, mais je me demande s'il comprenait sur quoi il dessinait tant c'est nébuleux. Pour son dessin appliqué, je met 2/5, sinon le scénario ne vaut rien..

25/10/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Et de cinq! Cette bd va certainement décrocher la timbale de la plus mauvaise série jamais réalisée jusqu'ici. Scénario incompréhensible, dialogues insipides, mise en scène maladroite des thèmes exploités et j'en passe. Le dessin reste toute fois correct. Il y avait pourtant de quoi faire avec le Golem entre maléfices et sortilèges. Il y a également un chat que nos héros Eliska et Hans ont baptisé Kafka (comme dans la série Exit). Néanmoins, cela ne suffit pas pour accorder une étoile supplémentaire. ;) On jubilera de terreur devant ce poème rouge. Cependant, pas dans le bon sens du terme ! :(:(:( :?) :(:(:( :(:(:( :?) :(:(:( :(:(:( :?) :(:(:( :(:(:( :?) :(:(:( :(:(:( :?) :(:(:(

25/02/2009 (modifier)
Par herve
Note: 1/5
L'avatar du posteur herve

Je n'avais pas accroché au premier opus de cette nouvelle série. Le second ne m'a guère convaincu non plus. Un scénario calqué idem pour les deux volumes, avec flash-back, la même héroïne à chaque fois et une grande déception au final. On ne voit pas où le scénariste veut en venir. En outre l'intrigue principale (l'histoire entre Eleonora et Hans) tarde à venir. Bref, un scénario qui a tendance à s'éparpiller entre passé et présent, entre Hans et Eleonara, entre Stradivari et ses violons, entre réalité et alchimie. Malheureusement le dessin ne vient pas sauver l'ensemble de l'histoire. La loge noire de Glénat nous a habitué à mieux (lisez Le marteau des sorcières, il vaut le détour ou le fabuleux Le legs de l'alchimiste ou encore Le Triangle Secret).

26/01/2006 (modifier)
Par cac
Note: 1/5

C'est pas bon du tout, la narration est limite incompréhensible, les dialogues très creux. Les dessins restent potables mais ça ne fait pas tout malheureusement. Je vais pas m'étendre, vous trouverez bien autre chose de plus intéressant à lire, pas besoin de chercher bien longtemps. Ajout du lendemain Bon j'ai quand même lu le 2ème tome, fallait être motivé après le succès du premier. Bon l'histoire se finit un peu mieux, je vais dire qu'on comprend mieux je trouve qui est cette femme et son histoire. Par contre les dialogues sont toujours aussi lourds. On sent que le scénariste a une certaine culture - historique ... - mais est ce bien nécessaire de nous sortir des citations de Georges Sand ou autres ?

22/05/2003 (modifier)
Par brunelle
Note: 1/5

cette collec est vraiment un plantage des éditions glénat ! ce n'est certes pas le premier, mais là, pour foirer une opération commerciale, j'avais rien vu de mieux depuis les pathétiques tentatives des éditions soleil ! le principe même de cette collection me fait vraiment marrer. "la loge noire". et prague, et un golem, et un triangle, et un compas... depuis la série du "triangle secret", glénat semble séduit par la symbolique franc-maçonne et les thèmes qui en découlent ou qui s'y rattachent sont ici traités de façon maladroite et médiocre. la laideur conventionnelle des dessins made in glénat n'aident pas vraiment...

02/12/2002 (modifier)
Par Kael
Note: 1/5

la quete du jour : trouvera-t-on un jour une bonne serie dans la collection de la loge noire de Glénat ? ça commence mal en tout cas... bon, j'admets, le dessin est moins immonde que dans les autres series de la loge, mais le scenar est vraiment degueu. allez, une BD de + dans les occaz, pas de quoi s'attarder dessus.

29/01/2002 (modifier)