Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Marie Tempête

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Les aventures d'une jeune fille dans la tourmente du 18 ème siècle.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Bretagne Vécu

« Et notre enfant, Monsieur, désirez-vous qu'il meure ? » « Je ne puis me résoudre à cette extrémité, quoi qu'il puisse m'en coûter. Je m'en vais le confier aux bons soins d'un de mes régisseurs en Bretagne. Les femmes de ces gens-là font d'excellentes nourrices » Ainsi commence l'histoire de Marie Tempête, la fille oubliée des landes bretonnes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 1990
Statut histoire Série abandonnée 4 tomes parus
Couverture de la série Marie Tempête
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

24/05/2004 | okilebo
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Encore du Cothias qui visiblement réussit assez bien dans son tableau rude des moeurs paysannes en Bretagne au XVIIIème siècle ; tout le début est d'une grande justesse, aidé magistralement par le dessin précis de Wachs qui restitue fidèlement les costumes et les intérieurs bretons. Mais le scénariste, toujours autant débordé par trop de séries à la fois, laisse tomber ensuite cette belle histoire, comme il l'a fait sur d'autres séries, comme Les Sanguinaires; qu'il délègue, mais qu'il ne prenne pas les lecteurs en otage en ne terminant pas ses récits. Sinon, c'est du beau travail dans le portrait de cette jeune fille bâtarde d'un duc, qui à l'aube de la Révolution, va apprendre à vivre avec la révolte dans le coeur et l'indépendance de celle qui n'a jamais connu ses vrais parents ; refusant la soumission, elle devient une héroïne intrépide. Malgré ce goût d'inachevé qui handicape la série, on peut se laisser prendre par ce récit qui oppose 2 mondes, celui des nobles et celui des paysans.

08/09/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Marie-Tempête ?… l’histoire d’une insoumise, d’une fille bâtarde d’un duc qui, placée bébé chez des paysans bretons va, plus tard, tenter de découvrir ses origines. Joli et bien fait. Les auteurs ont ici imaginé une saga qui met en scène une héroïne intrépide, indépendante, pleine d’aplomb. Marie-Tempête ?… c’est aussi la description de deux mondes, celui de la noblesse de la fin du 18ème siècle et celui des campagnes où la paysannerie de l’époque était encore constituée de « sauvages ». Marie-Tempête ?… une sorte de « Zorro » féminin, une justicière en longs jupons, intelligent, jolie, qui fait preuve de hardiesse… et d’ardeur aussi. Car elle va en rencontrer, du monde, lors de ses pérégrinations ; surtout Charles de Sombreuil dont elle va tomber amoureuse. Marie-Tempête ?… ces sont des scénarios intelligents, imaginatifs, qui font la part belle à l’aventure ET bien mis en images par un graphisme réaliste qui évolue vraiment au fil des planches. Wachs –même si son style rappelle au départ celui d’un Juillard- possède une vraie « patte » bien personnelle, attachante. Marie-Tempête ?… l’air de rien, elle va sur ses 20 années d’existence. La série débute en effet en 1990 dans le magasine « Vécu » et paraît très rapidement en albums. Une série attachante par bien des côtés, joliment tournée dans son ensemble et très bien dosée dans sa dramaturgie.

09/01/2009 (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

A la fin des années 80, la collection Vécu (Glénat) marchait plutôt bien. A cette époque, nous avions droit tous les mois à un lot de nouveautés qui étaient parfois intéressantes. Marie Tempête était une série agréable à lire que je pourrais un peu comparer au Scorpion de Marini/Desberg. Bien-sûr, l'action était moins prédominante que dans ce dernier. La globalité du récit tournait autour de notre héroïne qui n'était pas dépourvue de caractère. D'ailleurs, je pense que cette série n'avait pas vraiment sa place dans cette collection car l'aspect historique était souvent mis au second plan. Cothias ("Les 7 vies de l'épervier") nous avait donc concocté un scénario attrayant. Le ton était frais et on ne s'ennuyait pas un seul instant. Le dessin de Pierre Wachs était agréable bien que très conventionnel. Cette série fût arretée après le quatrième album sûrement à cause de son manque de succès. De ce fait, je ne vous conseille pas l'achat de cette bd étant donné que la fin du récit sera toujours un mystère, pas la peine de se faire du mal pour rien.

24/05/2004 (modifier)