Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Ombres

Note: 2.17/5
(2.17/5 pour 12 avis)

Jacques Saulnier traîne dans sa ville bretonne un bon désespoir, car Séverine s'est mariée aujourd'hui... Il lui semble voir son ombre et en la suivant découvre un bateau vieux de 150 ans d'où on l'appelle...Rêve, réalité? Tout tourne au cauchemar.


Bretagne Jean Dufaux Vaudou

Les marins au long cours savaient que la mort pouvait prendre quatre formes : celle d'une lame retournant le trois-mâts, celle d'un goéland attaquant les hommes dans les cordages, celle d'un boulet anglais, ou celle, invisible, du scorbut, une maladie provoquée par un manque d'aliments frais et qui faisait des ravages parmi les matelots. Aujourd'hui le scorbut a complètement disparu d'Occident. Aussi, quand deux citoyens d'un petit village de Bretagne en meurent, c'est la stupéfaction. Quand cette attaque de scorbut est si foudroyante que les victimes s'écroulent au bout de quelques minutes, c'est l'inquiétude. Et quand ces morts étranges coïncident avec l'échouage de la chaloupe d'un trois-mâts disparu en 1848, c'est l'angoisse de voir resurgir l'Ankou qui commence...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1998
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série Ombres

27/12/2001 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais. Je m’arrêterai à la lecture des deux premiers albums (une sorte de cycle), car je n’ai pas vraiment été convaincu par ce scénario de Dufaux, énième dans lequel il insuffle du fantastique pour dynamiser l’intrigue. Mais ici ça ne passe pas, l’histoire – en dehors d’une éventuelle crédibilité – n’est pas franchement emballante. Je l’ai suivie sans enthousiasme, et l’oublierai probablement sans regret. Quant au dessin de Rollin, je l’ai trouvé plutôt bon, beau – en particulier les décors, bien fichus. Je regrette juste - en plus d’un trait un peu « daté », que les personnages soient un chouia trop statiques. Voilà donc une série dispensable – à moins que les albums suivants ne relèvent le niveau et l’intérêt. Mais je pense ne jamais le vérifier.

10/02/2019 (modifier)
Par McClure
Note: 1/5
L'avatar du posteur McClure

Houla, là c'est une grosse déception. J'apprécie grandement le travail de Dufaux, mais ici je suis complètement passé à côté. La faute principale à une narration douteuse, qui fait qu'on sait rarement où on en est, ça va d'un sens à l'autre sans liant, sans colonne vertébrale. Et comme le dessin, beau au demeurant, est assez monocorde, cela renforce toujours plus ce sentiment d'une lecture qui s'enlise. Pourtant cette histoire malouine de bateau revenant du passé aurait pu me plaire, mais in fine il y a tellement de cadavres, de situations ubuesques, de personnages qui semblent perdus et/ou rajoutés au fil de l'eau que cela mène à l'ennui. D'autant que les finalités de la vengeance, si elles peuvent être recevables, semblent orientées sur un personnage central alors pourquoi tant de morts. La lecture du premier diptyque ne m'inspire guère à entamer les suivants. Je vais malgré tout m'y atteler. Mais à reculons. Qui sait, peut être remonterais-je.

31/08/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Après avoir vu les notes de notre cher site nul n'est besoin de vous dire que c'est avec une certaine appréhension que j'ai entamé la lecture de cette série. Dufaux est parfois très inégal mais il sait tout de même mener sa barque. Premier diptyque plutôt sympa, j'y retrouve la magnifique ville de Saint Malo avec une ambiance hivernale très bien rendue par le dessin de Rollin et puis j'accroche bien à cette histoire de bateau qui revient du passé, les fléaux qui s'abattent sur la ville. A la fin des deux tomes je me dit, une suite pourquoi pas, on a besoin de savoir. Mais las cinq tomes à lire, ce que je fais. Et là c'est long, très long. Nous voilà embarqués dans les îles avec des rites mâtinés de vaudou ou je ne sais quoi, auparavant il y a eut ce sablier maléfique dont les grains de sable s'écoulent bien lentement. Alors au final tout retombe sur ces pattes mais il reste une sensation de manque, du quelque chose qui aurait emballé la machine en la raccourcissant. Dommage il y avait du potentiel gâché par une complication inutile des événements. Achat dispensable

29/11/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Un bon début, avec une série d'événements et de morts mystérieuses qui installent un climat délétère et angoissant. Le décor n'est pas nommé, mais j'ai reconnu Saint Malo, je trouve que ça colle très bien. Et puis finalement, la fin semble fade et sans attrait. Le second diptyque est encore moins passionnant ; de grands effets pour peu de résultat, du fantastique incohérent, faussement complexe pour appâter le lecteur, mais qui dissimule un manque de substance évident. Graphiquement, c'est pas trop négatif, mais pas exceptionnel non plus, disons un strict minimum. C'est un peu comme dans Niklos Koda (où opère aussi Dufaux, est-ce un hasard? , plus rien ne m'étonne avec lui, tout me déçoit) : ça veut se donner un genre, mais derrière il n'y a rien, c'est vide, il n'y a pas ce degré de fascination et ce sentiment de peur ou d'angoisse que doivent posséder tout récit fantastique qui se respecte (comme dans Le Prince de la nuit). Dans "Ombres", je n'éprouvais rien, et il me tardait d'en finir (heureusement en bibliothèque) ; je suis allé néanmoins jusqu'au bout, pour voir, sait-on jamais ? mais non rien, grosse déception.

06/02/2014 (modifier)

Pfiouuu.... ça y est, je suis (enfin) venu à bout des 7 tomes. Mais que ma lecture fut fastidieuse tant je me suis ennuyé en cours de lecture ! Cette série, rédigée sous la forme d'un ensemble de diptyques, narrant chacun une histoire différente mais dont la trame de fond est liée, débute pourtant pas trop mal avec cette histoire de village maudit où le scorbut refait son apparition, décimant les populations et distillant ce qu'il faut d'angoisse et de mystère pour attiser la curiosité du lecteur. C'est à partir du second diptyque que cela se gâte et je ne parle pas du 3ème tant cette histoire de crâne perdu sur fond de vaudou m'a paru ridicule... Heureusement, l'auteur a eu la bonne idée de boucler la série avec un tome unique "Le Tableau" qui devait initialement être en 2 tomes, mettant ainsi fin à la souffrance du lecteur. Au niveau graphique, le trait de Rollin ne m'a pas emballé outre mesure et j'ai trouvé les couvertures particulièrement laides, mais cela reste bien évidemment très subjectif. En résumé, une série qui sent le réchauffé et dont l'issue finale ne permet pas de compenser l'ennui grandissant du lecteur au fil des tomes. SCENARIO (Originalité, Histoire, personnages) : 3/10 GRAPHISME (Dessin, colorisation) : 4/10 NOTE GLOBALE : 7/20

14/01/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je suis également très exigeant avec le scénario même s'il est signé par un de mes auteurs favoris. C'est vrai que 7 bd pour ce résultat, c'est très cher payé. L'ennui s'installe très vite malgré quelques phénomènes paranormaux présents pour capter notre attention. Les ficelles sont vraiment énormes. Eh oui, cela ressemble à ces fictions américaines teintées de fantastique qui pullulent. Une bd dans le genre "fantastique" doit me surprendre ou m'intriguer. Ce quota minimum n'est même pas rempli. Dès lors, on pourra passer allégrement son chemin car nous avons le choix sur ce vaste marché.

23/01/2009 (modifier)

Je suis un peu étonné que cette série récolte des avis aussi négatifs. Certes, il n'y a pas de quoi crier au chef-d'oeuvre mais, pour ma part, j'ai apprécié son scénario (objet des réticences), du moins pour les deux premiers diptyques. En comparaison, d'autres BD fantastiques - comme L'ile des morts (au scénario famélique) ou Le Chant des Stryges (et ses ficelles) me laissent bien plus réservé et c'est un euphémisme. Si du point de vue graphique, le dessin de Rollin est correct dans le genre illustratif, j'ai aimé un scénario qui propose une histoire différente pour chaque diptyque - procédé que je trouve moins ennuyeux que celui du feuilleton - tout en gardant un fil conducteur centré sur la tragédie du Solitaire et la réapparition de personnages. A ce propos d'ailleurs, reprendre un personnage assez secondaire (Laurence) pour en faire ensuite l'héroïne de l'histoire n'est pas si courant, la plupart des auteurs préférant garder le même personnage central du début à la fin. Dufaux pratique une technique narrative qui emprunte des chemins détournés et c'est peut-être ce qui gêne certains mais ce n'est pas mon cas. De plus, il y a de l'atmosphère (surtout dans les tomes 1 et 2), les évènements surnaturels sont distillés avec soin et évitent tout excès qui les feraient sombrer dans le grotesque, la coexistence de deux époques -voire plus - dans le même espace est intéressante. La faiblesse de cette série, je la vois plutôt dans ses personnages, assez peu consistants et n'inspirant pas de réelle empathie chez le lecteur. Et une conclusion qui m'a laissé un peu sur ma faim. Mais dans le genre, j'ai vu (et lu) bien pire.

14/05/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Sept tomes pour une intrigue complexe mêlée de fantastique. Il a fallu 7 albums pour enfin savoir qui se cachait sous le masque du personnage principal. Paraîtrait même que le scénariste a entretenu le mystère à l’encontre de « son » dessinateur ; ne lui dévoilant l’identité de ce personnage qu’à la fin de leur travail mutuel. Tant mieux pour Rollin, tant pis pour nous –lecteur- car il a quand même fallu débourser la valeur de 7 albums (et au prix des BD’, ça commence à faire cher !…) pour dénouer le mystère (et encore !…) Tout ça pour ?… une série moyenne, au postulat qui part un peu dans tous les sens, aux développements pour lesquels je n’ai ressenti ni attirance ni sympathie éventuelle. A cause du dessin ?… certainement pas ; Rollin y va d’un beau trait réaliste, lisible, souvent bien mis en valeur par une belle palette de couleurs. Du scénario ?… sûrement… si les deux premiers tomes étaient agréables de lecture, il n’en n’a pas été de même pour la suite. Longuet, dispendieux. Une série « pour rien » ?… non… mais aurait-elle été éditée si le scénario n’avait pas été de Dufaux ?.. (un nom qui fait quand même vendre…). J’ai lu. J’ai rangé. Point.

31/12/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

J'aimerais dire que cette BD est pas mal, mais franchement le scénario et la narration me déçoivent. J'ai lu les 3 premiers tomes, je ne sais pas si je ferai autre chose que simplement feuilleter les suivants à la bibliothèque. Le dessin m'a assez plu au départ. Il est réaliste mais bénéficie d'une bonne mise en couleurs qui m'a fait l'apprécier. En outre, les vues de la ville de Saint-Malo (tomes 1 et 2) sont bien sympas et reflètent une ambiance qui colle bien à l'histoire. Et effectivement, j'étais heureux de voir une histoire comme cela avoir lieu à Saint-Malo. Et à la fin du tome 1, je ne savais trop à quoi m'attendre, mais j'estimais que cette série pouvait sortir un peu du lot. Mais voilà, au niveau scénario, j'ai eu l'impression de lire quelque chose de vu et déjà-vu. Ca ressemble pas mal au film "Fog" par certains aspects, avec en plus une touche de malédiction, de voyages imaginaires dans le passé, mais franchement que du réchauffé. Combien de fois ai-je vu ce type de scénario dans un épisode d'une série américaine fantastique ou science-fictionnelle. La grosse histoire de fantômes et de malédiction bien banale. Bref, malgré de beaux décors et un dessin agréable, j'ai été déçu par les tomes 1 et 2. Et puis ensuite vient le tome 3 où l'histoire change de style. Et là non plus, ça n'a pas marché pour moi. Déjà l'histoire en elle-même ne m'intéressait plus franchement. Puis surtout, la narration s'y fait fouillis et difficilement compréhensible. On pourrait croire qu'un certain nombre d'ellipses permettent de se focaliser sur l'action principale, mais il en ressort beaucoup trop de raccourcis scénaristiques et d'incompréhensions. Et puis voilà, à la fin du tome 3, ça ne m'intéresse plus de lire la suite. Dommage... Ca partait bien... J'aime beaucoup par exemple cette image du vieux bateau fantôme sur la place de la vieille ville de Saint-Malo.

05/02/2004 (modifier)
Par fabrice
Note: 3/5

Le scénario est habilement mené et bien accompagné par un dessin assez sombre et brumeux qui amplifie bien l'atmosphère angoissante, les fans de Dufaux et de fantastique adoreront.

26/05/2003 (modifier)