Jeff Hawke (Space Rider)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Une très bonne série de S.F. anglaise...


Auteurs britanniques Charlie Mensuel Strips

L'histoire débute à la fin du 20ème siècle... Jeff Hawke est un pilote expérimental de la Royal Air Force. Lors d'un essai à bord du X.P. 5, un engin supersonique, il heurte une soucoupe volante et se retrouve ainsi au contact d'un groupe d'extraterrestres. Il va devenir un des spationautes parmi les plus réputés, et partira à la découverte de mondes bien étranges, de galaxies encore inconnues... Jeff sera aidé dans sa "mission" par son ami Mac, en réalité le Commander Mac Lean. Et cette longue mission ne sera -bien entendu- pas de tout repos. Car, tapi dans l'ombre des étoiles, veille Chalcedon, un pirate interplanétaire...

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1978
Statut histoire Série terminée 10 tomes parus
Couverture de la série Jeff Hawke
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

19/10/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Garth, le super-héros anglais ayant ouvert la voie de la science-fiction en Angleterre, on vit apparaître dans les années 50 plusieurs bandes de ce genre dans les quotidiens anglais. Intitulée au départ "Jeff Hawke Space Rider", la bande débute en strip dans le Daily Express en 1954, dessinée par Sidney Jordan qui utilise les pointillés et les hachures, technique appelée à l'époque "trait tramé" et dont le rendu était assez élégant par endroits ; je dis bien par endroits, parce que dans l'ensemble, c'est pas terrible. Je veux bien qu'elle ait fait un peu rêver les Anglais à une époque, mais c'est aujourd'hui très daté, et moi ça ne m'a jamais botté ce genre de Bd, je l'avais découverte en farfouillant dans le dico de BD de Moliterni et en lisant ensuite les albums édités par Glénat, puis les strips diffusés dans Charlie Mensuel, mais rien à faire, ça n'a pas pris. C'est du recollage de strip remonté pour faire un album, et le dessin ne m'apparait pas si réussi que ça. Sinon, la bande est un space-opera classique qui emploie tous les clichés du genre repiqués dans les bandes U.S. du style Buck Rogers, notamment des extraterrestres assez étonnants ; c'est d'ailleurs ce qui fera la vraie originalité de la bande : ses extraterrestres à tronches assez bizarres. Jeff est un pilote de la Royal Air Force qui dès le début entre en contact avec des aliens, et dont l'étude va devenir un peu sa spécialité ; il va devenir un spacionaute qui explore l'univers galactique, tout en s'opposant à Chalcedon, un seigneur-truand de l'espace. Il paraît que les Anglais en raffolaient, pourtant c'était bien moins réussi que Dan Dare, mais cent fois mieux que Garth, les 2 autres bandes de SF anglaises de la même époque. Moi, comme je l'ai dit, ça ne m'emballe absolument pas, et je doute que ça intéresse le lecteur de notre époque, à moins d'être fan d'une SF d'un autre temps.

06/03/2014 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Didjou !... que voilà une bonne surprise !... (du moins pour ceux -et je parie qu'ils sont plus que très nombreux- qui ne connaissent pas cette série). "Space Rider", devenu par la suite "Jeff Hawke" prend son envol dans le quotidien anglais "Daily Express" du 15 Février 1954. C'est vrai que cette saga, car c'en est une, utilise tous les poncifs du genre ; mais elle offrait l'imaginaire au lecteur d'il y a plus de 50 ans. Des scénarios solides, imaginatifs, parfois complexes même, sont soutenus par un très beau graphisme réaliste, au trait élégant, qui fait la part belle au contraste noir/blanc. La mise en page peut paraître un peu vieillotte, c'est vrai ; on dirait un ensemble de "strips" accolés les uns aux autres. Mais l'ensemble forme un tout néanmoins stylé. Elle paraîtra colorisée en 1956. J'aime un peu moins, l'attention du lecteur -la mienne donc- étant moins soutenue par les effets quadrichromiques de l'époque. N'empêche, c'est encore tout bon !... En France ?... On découvre Jeff Hawke dès 1971 dans Charlie Mensuel, ainsi que dans les quotidiens "Le progrès de Lyon" ou "L'Humanité". Ca n'a pas trop mal vieilli, et ça fleure toujours bon la "S.F. de papa". Jeff Hawke ?... Il termine sa carrière en Angleterre en Avril 1974 ; et rebondit en Italie dans la revue "Alterlinus". Qu'est-il devenu ?... Où est-il maintenant ?... J'avoue que je n'en sais trop rien... Et c'est peut-être mieux ainsi. Les albums : 5 éditions brochées, en noir et blanc, paraissent chez Glénat de 1978 à 1981. 1 édition "souvenir" paraît aux Ed. du Square en 1980. 4 bien beaux albums cartonnés, chez Glénat à nouveau, paraissent -et ce dans l'ordre chronologique de la saga- de 1982 à 1986. In fine : Une bien bonne série où les auteurs imaginaient notre monde actuel... 50 ans plus tôt. Une chouette "curiosité" à (re) découvrir.

19/10/2006 (modifier)