Rock Derby

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 7 avis)

Les aventures dynamiques d'un ancien boxeur


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Greg Journal Tintin

Rock est un ancien boxeur reconverti en pompiste. Mais il n'aura l'occasion d'exercer cette profession que peu de temps. Dès le premier épisode, Rock va voler au secours de Tim Toronto, un journaliste. Une "équipe" va ainsi se former : Rock, son petit frère Skip et le reporter. Transformés en détectives ils vont être entraînés dans de nombreuses péripéties farfelues aux quatre coins de la planète. Au fil des épisodes, Toronto et Skip se feront remplacer par deux nouveaux venus : Pedro Azara -un Mexicain-, et Baba - un Noir-. Cette "relève" est bien bonne et épaulera Rock dans les nombreuses situations difficiles dans lesquelles il a -involontairement- l'habitude de "plonger"

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1974
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série Rock Derby © Le Lombard/Magic-Strip 1974

03/10/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par Josq
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Josq

Même si Greg a finalement rarement écrit de très grandes bandes dessinées, j'en reste un fan inconditionnel, par le style qu'il aura contribué à créer, que ce soit dans l'humour délirant, dans sa maîtrise totale des mots, ou dans l'efficacité de ses récits, qui s'encombrent rarement de ramifications complexes, mais vont droit au but. Et c'est bien ce qui caractérise Rock Derby. Si l'humour y est présent, il sait toutefois rester assez discret pour privilégier un récit policier ou d'aventures à la "Tintin". Le héros est certes trop lisse car trop parfait, mais il est entouré de personnages secondaires que Greg sait utiliser pour rehausser l'intrigue et les dialogues, et introduire quelques gags pour pimenter un peu le scénario. On sera tout de même en droit de trouver que Rock Derby a profondément vieilli sur la forme, et de fait, l'ensemble est assez désuet. On sent que Greg en est encore à ses débuts, et la narration est parfois maladroite (dans le premier tome, le texte envahit certaines cases de manière excessive), de même que le dessin est assez simple. Toutefois, c'est ce côté épuré que j'aime bien dans Rock Derby, ainsi que la manière qu'a Greg de mener ses récits tambour battant, sans jamais relâcher le rythme. En bref, ce n'est pas à lire comme une BD qui traverse les âges, mais plutôt comme le témoin d'une époque. Et bien sûr, à ne lire que si on est vraiment intéressé par les oeuvres moins connues de Greg.

17/06/2020 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

C’est une BD d’une autre époque avec un héros au physique irréprochable, bien sous tous rapports et à l’intégrité sans faille. Rock Derby est sportif et intelligent, ce qui va indubitablement l’aider dans ses péripéties partagées avec des compagnons d’infortunes plus conventionnels. Le trait familier de Greg est bien reconnaissable : ligne claire, travail soigné. J’ai moins accroché aux récits que j’ai découverts récemment, donc sans nostalgie qui aurait pu me rendre plus conciliant. De plus, je n’ai pas pu me projeter avec ce héros formaté et sans nuances. Bref, voici des récits aventureux sur fond d’énigme à résoudre d’un temps révolu.

15/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Ce grand blond athlétique est un ancien boxeur qui se lance dans le métier de détective, en compagnie de plusieurs autres personnages qui seront les comparses comiques de cette bande qui évolue entre humour et aventure, comme chez la plupart des autres personnages de Greg. La mode des détectives amateurs battait son plein dans ces années 60 depuis la reprise par Will de Tif et Tondu. Qui plus est avec de grandes ressources humoristiques. En effet, Derby traque des bandits pas vraiment méchants même s'ils s'en donnent l'air. La bande est créée dans le journal Tintin en 1960, mais je ne l'ai découverte que bien après sa fin vers 1965 (elle quitte le journal en 1963 avec ce qui reste probablement le meilleur épisode : Le Défi de l'Invisible). C'est la première vraie grande création de Greg en tant que dessinateur et scénariste, elle marque beaucoup à l'époque, malgré le trait encore peu assuré de l'auteur, seul le dernier récit est maîtrisé graphiquement. On y perçoit déja tout ce qui fera les caractéristiques et les codes aventureux de l'ami Greg qui ne pourra pas s'occuper de cette série comme il l'aurait voulu, car il s'engage envers Alain Saint-Ogan à reprendre Zig et Puce, puis après, il crée son Studio Greg où il formera des dessinateurs comme Dupa, et enfin ,c'est la création d' Achille Talon, là il n'y a vraiment plus le temps de reprendre "Rock Derby". Son dessin vif et ses scénarios mouvementés et drôles font regretter ce qui aurait sûrement pu devenir un héros important du journal Tintin; aujourd'hui, la bande reste peu connue, sauf chez les nostalgiques de vieilles Bd sympas comme moi. A découvrir, mais albums peu faciles à trouver, je crois n'en avoir jamais vus en bourses..

08/07/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Ce n'est pas la série la plus extraordinaire de Greg, les aventures sont très classiques, mais j'ai bien aimé lire les albums de cette série. Pourquoi ? Parce que le dessin est vraiment dynamique. Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer ! De plus, j'ai trouvé que certaines idées étaient pas mal et certains personnages secondaires m'ont amusé même s'ils ne sont pas aussi mémorable que ceux qu'on retrouve dans Achille Talon.

02/10/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Petite particularité de cette série : la longueur de ses tomes. En trente pages, tout est dit puisque chacun d’eux contient une histoire complète. N’allez cependant pas croire que la série se résume à peu de chose. Rock Derby, dans son genre très typé du justicier courageux pur et dur opposé à des malfaiteurs souvent tordus (mais un peu cons sur les bords), bénéficie du savoir-faire de Greg. Chaque aventure est riche en rebondissements et bénéficie du goût du verbe de son papa (la narration est très bonne, quoique datée). Maintenant, il ne faut pas attendre de « Rock Derby » des scénarios d’une densité incroyable ou une énigme d’une originalité folle. Si la série se laisse lire (avec plaisir), elle permet surtout de se distraire, tant les dénouements de ces histoires sont prévisibles. Amusant, avec le recul. (Achat conseillé, à condition de les trouver à bas prix)

31/07/2009 (modifier)
Par jclannoy
Note: 3/5

J'ai envie de prendre la défense de Greg qui signe là une bien belle série, hélas trop courte et un peu oubliée. Le dessin est assez dynamique pour l'époque et les dialogues percutent bien. Evidemment le héros est stéréotypé (musclé et sportif) mais c'est ainsi qu'on apprenait la BD à cette époque. Précisons que Le Lombard vient d'éditer un gros album avec 4 aventures de Rock Derby.

01/06/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Rock Derby fait son apparition dans l'hebdo Tintin n° 591 du 18 Février 1960. Il y balance un dernier coup de poing dans le n° 782 du 17 Octobre 1963. Rock Derby ?... Un grand "baraqué" à la large carrure qui ne s'en laisse pas compter. Une série pas trop connue mais qui, pourtant, va révéler Greg. Tous les poncifs de la bonne BD d'aventure sont ici réunis : le grand héros sympa, ses "faire-valoir", des bandits plus bêtes que méchants, de l'action bondissante, du dépaysement, des scénarios toniques... Aux commandes de tout cela : Michel GREG, qui signe ici une intéressante série. A la (re)lecture de ces opus j'ai reconnu et apprécié le futur grand talent dont Greg fera preuve plus tard. Comme personne, il sait passer du registre comique à un certain réalisme, imposant déjà des dialogues mordants. Malheureusement pour Rock, il sera délaissé par son Papa ; Greg allant "travailler" sur Zig et Puce avant de s'occuper -quasi à temps plein- de SON Achille Talon. Il nous laisse néanmoins une belle série d'aventures exotiques, pétante de santé, fort appréciée -à l'époque- d'une grande partie du lectorat. En serait-il encore de même à l'heure actuelle ?... Je ne pense pas. Il faudra même attendre quasi 15 ans pour voir "Rock Derby" édité. Ses aventures feront l'objet de 7 albums, tous brochés ; les 3 premiers (couleurs) au Lombard de 1974 à 1976, les 4 suivants (noir et blanc) chez Magic-Strip -tous en 1980-. Une bonne série d'aventures pour nostalgiques... et grands enfants...

03/10/2006 (modifier)