Les Apatrides

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Trois siècles après notre ère, la population d'une cité entière vit sous une coupole qui les protège (ou les isole) du monde extérieur...


La BD au féminin

Trois siècles après notre ère, la population d'une cité entière vit sous une coupole qui les protège (ou les isole) du monde extérieur... Les hommes et les femmes ressemblent à leurs ancêtres exceptés pour leur cheveux uniformément blanchis... Les grands prêtres d'une mystérieuse religion leur promettent l'accès au statut d'élu à condition d'ingérer régulièrement une étrange pilule blanche... Cependant, quelques hommes ont conservés leur couleur de cheveux naturelle, comme le blond Mathieu... On les appelle les ''exclus'' et ils sont impitoyablement poursuivis et arrêtés. Mais Mathieu a trouvé le moyen de s'échapper de la coupole et il veut découvrir la vérité qui se cache derrière les sermons des prêtres, une vérite qui lui a déjà pris son père...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2000
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Les Apatrides
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

24/08/2006 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Cette BD sent grandement l'amateurisme, suffisamment pour m'avoir donné beaucoup de mal à entrer dans le récit. Mais j'ai fini par m'y faire et finalement, elle n'est pas si mal. Le dessin est correct mais sent le bon amateur, le gars qui dessinait mieux que ses copains au lycée et qui se lance après dans la BD parce qu'il aime bien ça et voudrait devenir pro. C'était les débuts de celui qui allait ensuite dessiner avec bien plus de réussite Le Feul, et ça se voit. Outre le trait lui-même, cela se sent surtout dans l'encrage presque inexistant et dans les couleurs du début de la BD. Mais, alors que je croyais ne pas m'y habituer, je m'y suis fait et j'ai bien l'impression que la qualité du dessin et de la colorisation s'améliore entre le début et la fin du tome 1. Il devient tout à fait correct à ce moment là. Dommage que le dessin de couverture ne soit vraiment pas terrible. Le scénario lui aussi sent le jeune amateurisme dans son déroulement. Le jeune héros qui se rebelle un jour contre la société qui l'entoure et qui va du jour au lendemain en découvrir tous les mystères alors que depuis des dizaines d'années personne n'y est arrivé. Le même jeune héros qui rencontre dans la rue une jolie fille au hasard et quelques minutes après les voilà grands amoureux qui ne se sépareront plus et vivront ensemble la grande aventure, à la vie à la mort. Le même jeune héros qui perd sa gentille maman juste au milieu du premier tome, comme par surprise alors que ça parait incohérent qu'il ne soit pas au courant de ce qui était prévu pour elle ; mais bon, c'est bien, ça lui fait un traumatisme de plus pour le rendre encore plus... profond. Bref, beaucoup de naïvetés, de petites facilités scénaristiques et narratives. L'intrigue, quant à elle, n'est pas des plus originales, mais hormis ses défauts amateurs elle se révèle finalement assez sympathique pour une petite BD de SF. L'idée n'est pas mauvaise, elle est juste trop naïvement exploitée. Se laisse lire mais ne casse pas des briques. L'ennui, c'est que l'éditeur ayant coulé, la série est abandonnée dès le premier tome. Inutile de chercher à l'acheter, donc.

24/08/2006 (modifier)