Le Collectionneur

Note: 4.1/5
(4.1/5 pour 10 avis)

Les pérégrinations d'un amateur d'art hors normes...


Auteurs complets Auteurs Italiens Collectionneurs Futurs immanquables Les petits éditeurs indépendants Sergio Toppi

Le Collectionneur n'est pas un amateur d'art comme les autres. Il cherche des objets ayant une valeur particulière, des objets uniques, possédant un pouvoir incroyable ou appartenant aux plus grands rois. Il parcourt donc le globe à la recherche de ces objets, et tente de les obtenir à n'importe quel prix, sauf celui de l'honneur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1998
Statut histoire Une histoire par tome 5 tomes parus
Couverture de la série Le Collectionneur
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

11/08/2006 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Deuxième série de Toppi que je lis cette année et je ne sais pas trop si je vais poursuivre l'exploration de son oeuvre. Je n'ai rien à redire au sujet de son dessin qui est très bon et beau à regarder. J'aime particulièrement le look du héros. C'est plus les scénarios que je trouve moyens. Le niveau est correct, mais vu les éloges que cette série a, je m'attendais à plus. C'est de l'aventure exotique qui m'a semblé contemplative vu que chaque album semble n'être qu'un prétexte pour faire découvrir au lecteur une culture différente vu que le Collectionneur du titre va se promener à travers la Terre pour trouver des objets rares. Le personnage principal est un anti-héros assez intéressant et charismatique. En revanche, les autres personnages m'ont laissé indifférent et je pense que c'est la raison principale pour laquelle je n'ai pas été captivé par ses histoires. Bref, une série plutôt atypique qui plaira sûrement aux globe-trotters.

30/11/2019 (modifier)
Par karibou
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Coup de coeur, oui. Depuis la découverte de cette série, je suis désormais fan de Toppi, dessinateur talentueux (au bas mot) de l'Italie de la grande époque des Serpieri et autres. Devant ce personnage solitaire et énigmatique traversant les continents le long de belles planches N&B, comment ne pas penser à Corto Maltese? Et pourtant, il semble que les parcours des 2 auteurs ne se soient pas croisés. Qu'importe, le Collectionneur n'a pas vocation à se mesurer à d'autres. Lui recherche des objets mystiques, anodins d'apparence mais extraordinaires dans leurs contextes. Et pour cela, il est prêt à tout, encore plus que tous les autres qu'il croisera. Personnages hauts en couleurs, trait précis, jeux d'ombre et contraste magnifiques... n'en jetez plus. Mais si, j'en jetterai davantage: l'intégrale contient un épisode totalement inédit, remettant à l'honneur une autre aventurière redoutable (enlève ton masque Kriss de Valnor, on t'a reconnu!).

29/01/2016 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

« Le collectionneur » est une chouette série, bien dans le ton des autres albums de Toppi que j’ai lus. Les histoires sont remplies d’aventure et tentées de magie, et le « collectionneur » est un héros intéressant, un peu cliché certes, mais attachant. Les intrigues sont sans surprises, mais bien développées. La narration est parfois déstabilisante, avec des sauts soudains dans le temps, mais bien maitrisée dans l’ensemble. Et puis franchement moi je lis surtout du Toppi pour me régaler de son dessin, et de ce côté pas de déception. Les compositions sont magistrales, et les planches un vrai délice pour les yeux. Mon seul vrai reproche est que les 5 tomes finissent par se ressembler un peu, et j’ai été moins passionné sur la fin. Si vous désirez découvrir cet auteur je vous conseille donc plutôt de commencer par un de ses one-shot (Le dossier Kokombo par exemple) ou pas sa série phare : Sharaz-De. Si vous accrochez, alors procurez-vous les 5 tomes du collectionneur !

29/09/2012 (modifier)
Par PAco
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur PAco

Voici un titre prédestiné pour tout amateur de BD un brin… collectionneur. Ce recueil des aventures de ce personnage au combien singulier et haut en couleur (Oui, je sais Toppi c’est une BD en noir et blanc :P) est pour moi l’album que j’ai préféré depuis que j’ai découvert cet auteur : Un graphisme époustouflant, tout en noir et blanc, ajusté de la plus belle des manières. On passe d’un dessin ciselé au réalisme parfait, à des cases où masses sombres, hachures et traits, suggèrent et nous laissent rêver en suivant le fil d’Ariane que laisse trainer Toppi. Attendez-vous à en prendre plein les mirettes, car Toppi s’est construit un vaste terrain de jeu : les coins les plus reculés et exotiques de notre bonne vieille planète ! Et c’est ce qui fait l’intérêt de ce sombre et mordant personnage : une langue aussi acérée que ses intérêts personnels. La chasse au trésor est sa raison de vivre. La quête d’objets mythiques ou perdus le pousse toujours plus loin, quitte à venir frapper chez Hadès pour mieux se faire la malle en courant, tel le sale gosse ricanant caché derrière cette moustache qui définit sa singulière silhouette. De l’Amérique à la Nouvelle Zélande, en passant par le Tibet, de l’Irlande à la Mongolie, chaque quête et étape n’est que prétexte pour s’approprier légendes, faune, flore et paysages des pays qu’il traverse. Mais ne cherchez pas à retrouver l’éthique ou la morale qui peuvent guider un Indiana Jones dans ce personnage. Rien ne l’arrête et tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins… Tous… Vous l’aurez compris, ce Collectionneur est une pièce rare, un bijou dans son écrin, un trésor qu’il vous faudra trouver pour vous délecter du savoir faire de Toppi et faire connaissance avec ce dangereux mais au combien fabuleux personnage au cynisme et à l’humour trempé. A lire et à posséder impérativement !

10/11/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le dessin de Toppi est réellement surprenant. Il y a une telle maîtrise dans la précision du trait. Le noir et blanc colle à merveille à son oeuvre. Il y a véritablement du relief avec une bonne utilisation de l'espace. Bref, le lecteur sera impressionné par tant de virtuosité. Pour autant, le personnage du collectionneur ne me plaît pas vraiment. C'est un gentilhomme un peu énigmatique, assez froid et calculateur qui arrive toujours à ses fins. On est balladé sur tous les continents à savoir des steppes d'Asie centrale aux désert d'Ethiopie. Les décors sont somptueux. Les différents scénarios sont sans trop grande surprise mais on passe un bon moment de détente. Il y a comme une invitation au voyage...

01/10/2011 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaendoul

J'ai récemment acheté l'intégrale du collectionneur, parue en décembre dernier il me semble. Le dessin de Toppi m'avait fortement intrigué et m'avait poussé à lire récemment Sharaz-De, ce qui m'a conforté dans l'idée qu'acheter cette intégrale était une bonne idée. Bien m'en a pris ! Cette bd rentre directement dans mon top 5, sans trop de difficulté. Ce qui ressort au final de cette lecture est un grand sentiment de dépaysement, les différentes ambiances instaurées dans cette oeuvre étant très réussies, et l'amertume que l'on éprouve lorsque l'aventure se termine. Car on aimerait que son auteur nous emmène encore, et toujours, aux cotés de son personnage atypique à la courtoisie sournoise derrière laquelle se cache une volonté inébranlable, à la recherche de trésors oubliés et chers non par leur valeur mais par leur histoire... Le trait de Toppi ne fait que renforcer cette immersion dans son univers et s'il peut s'avérer que certains angles soient parfois étranges et que certaines poses soient un peu figées, on reste malgré tout ébloui par tant de maîtrise et de technique tant les différentes régions visitées par le collectionneur restent en tête et se révèlent envoutantes. Bref, une lecture à recommander à tous ceux qui aiment l'aventure, l'aventure réfléchie, envoutante et dépaysante!

24/03/2011 (modifier)
Par montane
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Toujours superbement vétu, il possède une ironie mordante et un redoutable sens de l'humour, tendance corrosif. Ce dandy dont on ne sait rien, si ce n'est qu'il est très riche, parcourt le monde en quête d'objets rares, porteurs d'histoire et parfois de pouvoirs redoutables. S'il connait incontestablement les bonnes manières, celles des gens du monde, le collectionneur est un homme obstiné que rien ne saurait détourner de son objectif : la recherche de l'objet rare. Et pour ce faire, la fin justifie les moyens, et ce dernier n'hésite pas à tuer pour parvenir à son objectif. En cinq histoires de 48 pages chacune, Toppi nous livre une superbe série, sans temps mort, pleine de rebondissements et sans passage superflu. Le tout en noir et blanc dans le plus pur style de cet auteur italien au style incomparable. Il semblerait malheureusement que la série ne connaisse pas de suite puisque les éditions Mosquito publient une intégrale des cinq volumes. C'est bien dommage, car il s'agit d'une remarquable série trop peu connue du grand public et qui mérite une belle postérité.

25/08/2010 (modifier)

Le Noir et blanc italien est souvent réussi, mais avec Toppi il prend une saveur particulière. Le collectionneur est un personnage étrange : gentleman pilleur, c'est surtout une canaille au langage précieux. Jamais cruel, il a la morale stricte, et mène ses affaires avec sérieux. (ce n'est pas Indiana Jones ...) Fin géographe, il est aussi historien, ethnologue et cultivé. Diablement attachant c'est aussi un héros parfait, jamais pris en défaut. La narration "pleine page" de Toppi offre des planches de toute beauté, un découpage très libre, et une lecture peu contraignante. On est bercé de page en page ... et non de case en case. C’est agréable comme un conte pour enfant ! De fait, les personnages sont par contre souvent "figés". (Toppi n'excelle pas dans la représentation du mouvement.) La magie c'est qu'il suffit d'une page pour être propulsé à l'autre bout du monde, dans une autre culture, dans un autre univers, et chaque fois au coeur d'une belle légende. Chaque aventure est l'occasion de découvrir un contexte historique, un moment privilégié d'histoire. C'est réellement envoutant. Le thème de la chasse au trésor, avec sa part d'énigme et un soupçon d'extraordinaire est souvent une réussite ... il n'en faut pas plus à un BDphile pour se laisser prendre. Mais si en plus c'est dirigé par un maitre... c'est un vrai coup de coeur.

28/01/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le Collectionneur est une belle série d'aventures exotiques. Le dessin de Toppi est original et beau. Son style me fait toujours penser aux peintures de Klimt même si je préfère encore ses planches lorsqu'elles sont colorées (comme dans Sharaz-De). Ce sont en tout cas de belles, voire très belles, planches qui donnent une vraie âme à cette BD. Les histoires, quant à elles, nous emmènent aux cinq coins du globe, sur tous les continents, dans des décors exotiques et originaux. Ce sont de vrais récits d'aventure, avec cette part un peu magique voire onirique qui me fait songer à Corto Maltese. Le héros est assez froid et distant, mais il finit par devenir assez attachant et surtout intéressant par son obstination à obtenir ce qu'il cherche dans chacun de ses périples intéressés. Même si les histoires ne m'ont que moyennement captivé, le dessin de qualité et l'ambiance originale de ces albums devraient séduire les amateurs d'exotisme et d'aventures.

04/01/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

"Le Collectionneur" s'apparente plus à un conte moral qu'à une banale suite de récits d'aventures, aussi intéressants soient-ils. Ainsi notre héros ne s'intéresse t’il, dans ses pérégrinations autour du monde, qu'à des objets qui ont une histoire, un vécu, ce qui le démarque radicalement de la plupart des collectionneurs classiques. Ainsi se retrouve-t-il souvent dans la gueule du loup, en fâcheuse posture, et parfois au coeur de l'action, devenant un rouage essentiel, mais discret, de l'Histoire. Ses voyages l'ont amené à sympathiser avec des représentants de nombre d'ethnies, ce qui lui vaut souvent des aides bien pratiques de se sortir de fâcheuses situations. Bien sûr, les histoires de Toppi sont des prétextes. Sous couvert de nous faire admirer sa remarquable technique graphique tout en hachures de noir et blanc, il nous permet de réfléchir sur la simplicité de certains petits plaisirs, et de repousser les mesquineries. Quel que soit le décor, quelle que soit l'ethnie représentée dans ses histoires, le dessin est toujours sublime, un peu figé dans certains cas, mais il ne peut laisser insensible. A noter que le quatrième tome, non conclusif, permet de prendre la mesure, sinon exacte, du moins plus juste de la série réalisée par Toppi. Une série à dévorer et à méditer.

11/08/2006 (modifier)