Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

K (Kana)

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

Partez sur les pas de K, légende de la montagne...


Escalade et alpinisme Futabasha La Montagne Seinen Sport Taniguchi

K, l'ivresse des sommets. Personne ne connaît ni son vrai nom ni son passé, pourtant K est le seul alpiniste assez rompu à la montagne et téméraire pour porter secours au jeune Nawan Door, fils d'un riche magnat du pétrole, coincé en haute montagne. A plus de 8000 mètres sur les voix du K2, il est son dernier espoir ! 7 ans avant "Le Sommet des Dieux", Jiro Taniguchi livre une approche magnifique de la montagne, à la fois fascinante et dangereuse.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série K (Kana)
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

13/07/2006 | Spooky
Modifier


Par cac
Note: 3/5

Un récit intéressant car on arrive à penser que le personnage est réel. Bien qu'il soit trop bon et généreux aussi bien que désintéressé pour être vrai, K est un alpiniste de renom qu'on appelle en dernier recours pour sauver une personne sur une montagne invaincue par exemple. Le dessin de Taniguchi est égal à lui même, très beau et fin, la représentation de la montagne est superbe, on sent qu'il prend du plaisir à dessiner ces scènes grandioses. On trouve différentes nouvelles dans cet album, un peu sur le même mode, K vous êtes notre sauveur, K votre bon coeur vous honore. A conseiller à ceux qui aiment la montagne, la nature, les défis de l'homme face aux éléments qu'on ne peut parfois pas défier sans y perdre la vie.

09/08/2009 (modifier)
Par pewi
Note: 3/5

Taniguchi est un très bon dessinateur techniquement. Il sait donner à ses montagnes une ambiance qui me rappelle mes sensations quand je suis dans les Alpes. Pour le reste, rien de plus qu'un bon dessin. L'histoire est divertissante : les épisodes s'enchaînent autour du héros et des liens qui l'unissent à l'humanité, à la montagne "divinisée", à la montagne "dangereuse, implacable", à sa famille, à l'alpinisme. Le scénario n'est pas terrible : il y a un peu répétition dans la trame narrative. Les dialogues sont un peu convenus à mon gout : style manga. Si vous aimez "K", jetez-vous sur les 5 tomes de Le Sommet des dieux : c'est énorme !

04/06/2008 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Voici ma première déception de la part de Jiro Taniguchi. Il faut dire qu'il ne fait que dessiner et que c'est un autre qui a écrit le scénario. Contrairement à l'excellent "Sommet des dieux", je n'ai pas du tout senti les sentiments des personnages et les histoires ne m'ont pas du tout semblé inoubliables. L'un des gros défauts de ce one-shot est le personnage principal. Je trouve qui n'est pas du tout profond et touchant. On ne sait pas grand-chose de sa vie à part quelques indices qui sont donnés au lecteur au fil des différentes histoires présentes dans l'album. Je préfère mille fois Le Sommet des dieux qui contient beaucoup de péripéties de personnages passionnants.

31/03/2008 (modifier)
Par malaurie
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Très bon manga sur la montagne et l'alpinisme. Les passionnés d'aventures retrouveront toutes les sensations grâce au dessin de Jiro Taniguchi. Le suspens est, bien sûr, au rendez-vous de chacune des cinq histoires qui composent ce recueil. L'ensemble nous offre le portrait d'un homme hors du commun et un peu hors de l'espace social : un solitaire comme on en rencontre souvent en montagne. Cet ouvrage précède Le sommet des dieux du même dessinateur et l'annonce en partie, on y retrouve plusieurs thèmes développés dans le suivant. Une mention toute particulière pour la façon de dessiner la montagne que Jiro Taniguchi développe : elle est superbe.

01/01/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

J'ai beaucoup aimé cet album, réalisé 7 ou 8 ans avant Le sommet des dieux. On voyait déjà toutes les qualités qui se retrouveront dans l’œuvre (peut-être) maîtresse du maître Jiro taniguchi : une puissance inégalée dans les évocations vertigineuses de la montagne, l'exaltation de qualités humaines chevaleresques (et un peu suicidaires quelque part), et une maîtrise de l'espace combinant plusieurs traditions, européenne et japonaise. D'autre part, on pourrait retrouver d'autres points communs entre les deux oeuvres, surtout dans des éléments de l'histoire. Et pourtant ce sont des scénaristes différents qui ont oeuvré sur les deux livres. A croire que ce sont des thèmes universels dans les récits d'alpinisme. Pour ma part j'ai vraiment apprécié cette oeuvre, pas trop longue, assez vite lue, et qui, au travers de cinq histoires courtes, nous retrace le destin d'un grimpeur exceptionnel, une légende vivante. J'ai beaucoup aimé ces petites anecdotes sur la survie en altitude (en particulier dans le premier chapitre). L’alpinisme en devient même fascinant par moments. Taniguchi est vraiment un magicien de l'image...

13/07/2006 (modifier)