Les Petits Ruisseaux

Note: 3.84/5
(3.84/5 pour 38 avis)

2007 : Prix ACBD. Emile, sexagénaire, veuf, va redécouvrir la joie de vivre et d'aimer à travers un voyage qui devait être pour lui le dernier, mais les rencontres sont parfois heureuses.


BDs à offrir BDs adaptées en film Grands prix de la Critique ACBD Les prix lecteurs BDTheque 2006 Nouveau Futuropolis One-shots, le best-of Troisième âge

Emile, retraité et veuf, perd son meilleur ami. La solitude et la monotonie de la vie lui pèsent. Emile décide de faire un dernier voyage sur les pas de son enfance et rencontre une bande de sympathiques hippies qui lui redonne le goût de vivre et de plaire. Sur la route du retour, il fait la connaissance (assez brutale) de Lyse, belle sexagénaire, qui va définitivement le réconcilier avec la vie.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Petits Ruisseaux
Les notes (38)
Cliquez pour lire les avis

14/05/2006 | herve
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Tiens, j'ai l'impression qu'entre cet album, les vieux fourneaux ou L'obsolescence programmée de nos sentiments il y a un courant qui tente de réveiller les vieux dans la BD, non ? En tout cas la BD franco-belge semble vouloir dire que l'âge importe peu quand on veut s'amuser, et peut importe ce que l'on met dans ce mot ! J'avais beaucoup entendu parler de ce fameux album, et je pense que j'en attendais un peu trop du coup. Car l'album est bon, et je le rangerais dans le même sac que L'obsolescence programmée de nos sentiments, qui parle de ce retour du sentiment amoureux à un âge où l'on peut imaginer sa vie déjà faite. C'est bien fait, et j'ai beaucoup aimé lire l'album, mais je ne le rangerais pas non plus dans la catégorie des plus marquants ou des immanquables. C'est une belle histoire, avec quelques jolies idées dedans, mais sans grand plus. J'ai trouvé quelques idées un peu trop simples, et niveau poésie j'ai été moins touché que dans les idées de Le Roi Banal par exemple. Niveau dessin c'est très bien fait, même si ce genre de dessin n'est définitivement pas ma tasse de thé. Il convient très bien à l'ambiance et apporte une petite touche dans les couleurs. En résumé, c'est une très bonne BD, pas une immanquable, mais de celles que j'aime bien lire lorsque je retombe dessus. Par contre je ne suis pas certain de rechercher la relecture impatiemment. A vous de vous faire votre avis, mais dans tous les cas elle vaut la lecture !

10/11/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur sloane

Découverte totale, j'avais entendu causer de l'auteur mais sans plus. Et quoi je découvre un petit bijou d'humour, de poésie, d'humanité. En lisant cette histoire je ne peux m'empêcher de penser aux Vieux fourneaux. Certes l'histoire est différente, le traitement itou, mais la manière dont est mis en scène la vieillesse avec ses petits moments de bonheur, ses instants de doute sur la vie qui passe, l'ennui, la routine, c'est juste... juste. Cela pourrait être lourd, plombant, misérabiliste et tout au contraire nous avons au final une ode à la vie. Émile décide de mettre fin à ses jours dans un moment de désespoir ou plus exactement parce qu'il croit que la vie ne peut plus rien lui apporter. Son arrivée dans une communauté de "babas cool", moment plus important qu'il n'y paraît, lui fera comprendre que des bonheurs simples sont possibles et qu'il ne faut pas passer à côté de l'essentiel. Cette BD est très subtile, elle procède par petites touches ; que se soit au café où les clients débitent des évidences universelles, dans les parties de pêche anec Edmond, dans la découverte du hobby si particulier du même Edmond, les petits instants de tension à l'heure du thé où Émile se retrouve tel un collégien face à un premier amour ; tout est juste. Il y avait longtemps que je n'avais pas lu une BD de cette trempe, alors oui, le dessin n'est pas le meilleur du monde mais au final tout ça passe fort bien. Beaucoup de pudeur mais sans pudibonderie, n'est montré que ce qui doit l'être et c'est parfait comme ça. J'ai personnellement passé un moment de lecture plus qu'agréable. Sur d'autres avis j'ai employé cette expression mais je m'aperçois qu'ici elle prend tout son sens. Je ne saurais que trop conseiller cette histoire, lecture plus achat et un vrai coup de cœur.

18/07/2015 (MAJ le 18/07/2015) (modifier)

J'ai lu cette BD en ne sachant rien du pitch a priori, et j'en suis très content ! Je me suis donc doucement laissé guider le long de cette très jolie histoire. Au début, en croyant que c'était sur une relation d'amitié toute simple entre deux vieux pêcheurs. Puis l'histoire prend un premier tournant, puis un second, etc. J'aime beaucoup quand une histoire fait ça : tout en restant cohérente, on ne sait pas tout de suite où elle va. J'ai été rebuté par le dessin pendant les premières pages, mais je m'y suis adapté très rapidement, d'une part parce que l'histoire est très prenante, d'autres part parce que le dessin est finalement très expressif, notamment sur les visages. Comme beaucoup d'autres posteurs l'ont dit, la vie sexuelle et amoureuse des personnes âgées est ici abordée avec beaucoup de pudeur et de tendresse mais sans pudibonderie, et on ne peut que saluer cette performance. [Spoiler] Sur les choix du scénario, contrairement à d'autres, je n'ai pas trouvé que l'épisode dans la communauté hippie était de trop. Simplement, il n'était peut-être pas nécessaire qu'Émilie fasse l'amour avec la jeune fille hippie (dont je ne crois pas connaître le prénom), le réglage aurait été un peu plus fin. Ce n'est pas bien grave, ceci dit. [Fin spoiler] Voilà, un très bon moment à passer et une belle bouffée d'oxygène.

03/05/2015 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 5/5

Vraiment très bien !! Une histoire très humaine qui procure beaucoup de bien lors de la lecture. Le thème abordé est plutôt rare en BD : La vieillesse avec ses craintes, ses espoirs, ses doutes et la recherche d’amour. C’est traité avec beaucoup de douceur et d’optimisme de la part de l’auteur. Ce que j’ai vraiment apprécié avant tout, ce sont les expressions sur les visages des différents protagonistes, spécialement le vieux Emile qui procure une certaine émotion et sensibilité. Peut-être que certains passages ne sont pas toujours crédibles (la rencontre un peu insolite avec la troupe d’hippies et la relation du vieux Emile avec l’une d’elles dans la caravane,… mais bon, pourquoi pas après tout) mais ce n'est pas bien grave, ça reste un beau voyage. Sans aucun doute un chef-d'oeuvre à lire et relire.

16/07/2013 (modifier)

Un beau roman graphique, que j'ai lu d'une traite, ce qui pour moi est un gage indéniable de qualité. L'histoire de ce vieil homme, au crépuscule de sa vie, qui recommence à vivre à partir du moment où son meilleur ami décède est non seulement originale, mais aussi émouvante. Les personnages sont pour la plupart attachants. J'ai un peu moins apprécié le passage chez les babas cool qui tirait un peu sur la longueur, mais, globalement, c'est très plaisant. Côté graphisme, c'est un peu du patte de mouche, mais ça ne m'a pas dérangé le moins du monde. Les couleurs sont douces, pastelles, à la mesure de cette histoire apaisante. Ma deuxième expérience avec une oeuvre de Rabaté, et une deuxième réussite. (170)

20/10/2012 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

Mais que c'est mignon tout ça. Un peu trop pour moi peut-être ? C'est la première fois, je pense, que je lis une histoire qui traite de la vieillesse comme premier sujet. C'est dans cette thématique et dans les questionnements qui l'accompagnent que l'album se montre émouvant de réalisme. Enfin, je pense, parce que je n'en suis pas encore là... Le trait est pas mal, parfois un peu brouillon. Je n’ai pas trouvé cela génial mais l'ensemble se laisse regarder et ne choque pas. C'est donc un bel album, qui se lit avec sagesse, au rythme calme d'une petite partie de pêche. L'histoire, relativement singulière, peut plaire même si, personnellement, je ne suis pas complètement charmé. Essayez car l'album a de quoi plaire...

27/07/2012 (modifier)
Par Puma
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Si vous doutez du lendemain, de la météo, de votre prochain, de la politique, de l'attrait de votre physique, de l'économie globale dans la zone euro, du cours du brut, .... voilà un ouvrage à vous réconcilier définitivement avec la vie ! D'habitude, je fuis les dessins baclés ; ce sera une exception au vu du scénario qui percute et fait magnifiquement mouche ! Un très heureux moment de lecture ! Seul le dessin m'empêche de mettre le 5/5.

02/01/2012 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un one-shot dont je ne sais pas trop si j'ai aimé ou non l'histoire. Il y a des scènes que j'ai vraiment aimées et d'autres qui m'ont paru peu captivantes, donc mon intérêt pour cet album variait selon les pages et je n'aime pas trop quand cela m'arrive. Le sujet principal est original : la vie sexuelle des personnes âgées. Rabaté traite le sujet de manière sensible et intelligente. Même qu'à la fin je trouvais cela normal que des vieux aient encore des rapports sexuels et je ne comprends pas trop pourquoi vers la fin il y a des personnages qui sont dégoutés de voir deux vieux s'embrasser. En revanche, je le répète, j'ai trouvé plusieurs scènes sans intérêt et principalement quand elles n'avaient pas de rapport avec le thème principal. Par exemple, j'ai trouvé les scènes dans la commune ennuyeuses sauf quand le vieux va se baigner nu avec deux jeunes filles. J'ai trouvé cette scène assez touchante.

01/01/2012 (modifier)
Par Blue boy
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Blue boy

C’est une histoire magnifique par un auteur de BD dont le talent n’est plus à prouver. Le trait y est encore plus minimaliste que dans ses productions passées, et sous une apparence faussement maladroite, les expressions et les attitudes des personnages sont hyper bien rendues. Et c’est peut-être cela le vrai talent : avec une économie de moyens, réussir à produire une histoire forte, à la poésie touchante et drôle, doublée d’une peinture acerbe des mœurs d’un village de province. Emile est extrêmement attachant par son humilité et sa candeur devant les découvertes qu’il fait sur lui-même. Rabaté, fin observateur, vient briser tous les clichés qu’on peut avoir sur la vieillesse sans l’idéaliser, et ne fait que la rendre beaucoup moins glauque voire joyeuse. Il montre que l’aventure est toujours à portée de main, même à un âge de la vie où l’on serait plus enclin à se résigner à attendre la mort, et que la déchéance est d’abord dans les têtes. Cette BD est un vrai petit bijou à découvrir absolument pour apprécier la vie et ses vraies valeurs, telle une invitation à profiter de tous les petits bonheurs du présent en se moquant du regard des autres. En somme, une fable libératrice et optimiste sur notre condition d’humains pathétiques pris dans les fers d’une société figée dans les préjugés et la bêtise.

30/12/2011 (modifier)
Par js
Note: 3/5

(3.5/5) Deuxième roman graphique que je lis de Rabaté et même ressenti qu'avec le premier (Le Petit rien tout neuf avec un ventre jaune) : beaucoup de mal à accrocher à ce dessin très brouillon et il a fallu quelques minutes pour rentrer dans l'histoire... Mais au final : pas mal, vraiment pas mal ! L'histoire démarre avec deux 'vieux' qui aiment aller pêcher ensemble. On y découvre aussi le bar du coin avec ses habitués et ses conversations de comptoir. Après quelques planches, l'un des 'vieux' (j'utilise exprès ce terme car c'est la pierre angulaire du scénario) explique qu'il peint des nus et qu'il a rencontré une femme. C'est là que le scénario devient intéressant et aborde un sujet un peu tabou dans notre société : la vie amoureuse (avec toutes ses facettes) des 'vieux'. Comment aimer à nouveau étant veuf depuis longtemps ? Est-ce que le corps réagit encore ? Est-il raisonnable d'entamer une relation à cette période de la vie ? Et quid du regard des autres ? Et Rabaté décline ainsi toute la ribambelle de questions qui gênent notre société et parfois même la pudeur de certains. Le dessin... Bof, je n'aime pas ce style très simpliste et assez grossier, se limitant à des traits tremblants et parfois peu précis. Les couleurs sont assez nuancées mais restent simples, tout comme les décors. Malgré ce dessin qui écorche un peu la rétine, Rabaté donne de bonnes expressions à ses personnages et cela rend la lecture plus agréable. Suivre la route d'Emile dans ses interrogations et ses changements fut quelque chose d'intéressant, de drôle et d'attendrissant. Bien que Emile soit assez particulier dans son genre et plutôt énergique et vif, Rabaté nous livre ici un roman graphique de qualité (malgré son dessin) sur un sujet que beaucoup veulent éviter : la vieillesse, et plus particulièrement la solitude et l'Amour !

23/09/2011 (modifier)