My street

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 5 avis)

L'histoire d'un jeune immigré asiatique, errant dans les bas-fonds de la banlieue d'une mégapole.


Manhua Séries hélas abandonnées Xiaopan

L'histoire d'un jeune immigré asiatique, errant dans les bas-fonds de la banlieue d'une mégapole. Au menu : racket, vol, prostitution jusqu'au jour où, ras le bol, on devient une balance. Mais la mafia a horreur de ça ! Echappant de peu à ceux qui veulent sa mort, Maoye est alors recueilli par une vieille folle. Soigné dans sa cabane remplie d'abeilles tueuses, il doit écouter chaque jour l'étrange histoire qu'elle lui raconte. L'histoire de deux adolescents encore plus jeunes et plus fous que lui. en fuite, eux aussi. Mais prêts à tout pour enfin trouver l'amour et la paix. A n'importe quel prix. La Folie aux abeilles n'a pas tout dit. Quelle est donc cette maladie terrifiante qui transforme les gens en essaim d'abeilles ? D'où vient-elle ? Et comment la vaincre ? Nos jeunes héros vont continuer malgré eux leur plongée dans les bas-fonds, cotoyant les pires salauds, luttant chaque jour pour sauver leur peau. Un univers noir où jeunesse rime avec tristesse.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2006
Statut histoire Série abandonnée (initialement prévue en 5 tomes, éditeur disparu) 3 tomes parus
Couverture de la série My street
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

14/05/2006 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 1/5
L'avatar du posteur Gaston

Quelle déception ! En lisant les autres avis, je pensais que j'aillais lire un excellent manga, mais je me suis ennuyé en lisant le premier tome et les vingt premières pages du deuxième tome (j'ai arrêté parce que je n'étais plus capable de continuer). La narration est franchement confuse par moment et cela m'énerve. Les personnages sont insignifiants et leurs aventures ne comportent rien qui aurait pu me captiver ne serait-ce qu'un peu. Quant au dessin que tout le monde trouve beau, je ne l'ai pas aimé. Je ne le trouve pas moche, mais c'est vraiment pas mon style de dessin.

24/06/2009 (modifier)
Par Altaïr
Note: 4/5

My street, c'est avant tout, et les avis précédents le montrent bien, un énorme coup de coeur graphique : un dessin très original, à la fois rétro et moderne, cartoonesque, tout en fantaisie et en poésie... il ne ressemble à nul autre et justifie à lui seul l'achat de ces deux tomes. Le scénario est inégal... assez déstructuré (je pense que l'auteur a aligné les pages sans trop savoir où il allait), il alterne des passages très réussis et d'autres plus déconcertants... Je pense pouvoir dire sans me tromper que les amateurs d'Amer Béton devraient y être sensibles. My street, c'est un vent nouveau venu de Chine, un objet qui ne ressemble à nul autre, un vrai souffle d'originalité. A essayer, assurément !

25/06/2007 (modifier)
Par louis
Note: 4/5

Je suis tombé sur cette BD chinoise un peu par hasard et la conseille de tout cœur. Je dis BD parce que le style n’est pas manga, ni manhwa (manga coréen), mais très différent de ce qui est édité à l’heure actuelle. Par ailleurs la qualité de la couverture et son style se rapprochent plus d’une BD que d’un manga. (Attention contenu en noir et blanc). L’histoire est très légère et ressemble un peu à un conte de fées délirant pour adultes puisque la violence est explicite. Les personnages sont au cœur de l’histoire et restent pourtant imperméables au lecteur, ce qui donne une impression assez étrange de « planer » au dessus du récit sans pouvoir réellement s’identifier ou comprendre ces héros. J’ajouterai que les amateurs de FuliCuli (animé japonais) retrouverons un peu l’univers déjanté du scooter orange ! Un vrai régal dont la magie devrait nous faire rêver encore pendant plusieurs tomes !

29/05/2006 (modifier)
Par Lui
Note: 4/5

J'ai découvert l'auteur à l'occasion d'un reportage à la télé chinoise qui lui était consacré. Gros coup de coeur pour le graphisme. Bonne surprise ces derniers jours, il se fait éditer en France. L'histoire est déconcertante. Et du moins de mon point de vue secondaire même si elle reste au-dessus ce que l'on peut voir d'habitude dans la BD SF : elle n'est là que pour servir un graphisme qui tranche avec ce que l'on connait. L'auteur a un style bien à lui et se fait plaisir, l'histoire doit se plier à ses envies du moment quitte à se fragmenter. Je ne serais d'ailleurs pas surpris d'apprendre que cette oeuvre a été créée en feuilleton sans que l'auteur ait de but bien défini pour ses personnages. C'est probablement un poncif de dire qu'il a pris le style manga (sa jeunesse a baigné dedans d'après mes infos), l'a mélangé au style chinois puis a remis le tout à sa sauce mais cela colle assez bien avec le résultat. Les angles de cadrages, la gestuelle, le décors, tout vous semblera neuf... et fort réussi. Pour ceux qui ont l'impression qu'avec la multiplication des titres de BD on a paradoxalement du mal à trouver du nouveau, cette BD est du pain béni. Mi OVNI, mi bijou. Je souhaite à l'auteur de percer le marché français et d'acquérir sa considération. Il le mérite. Message aux éditeurs : Et si l'on pouvait éditer la BD où le même auteur dessine sa jeunesse dans la chine des années 90 ce serait parfait. ^^

22/05/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

La 3e BD chinoise que je lis et la 2e série de Nie Jun. Encore une fois, cette série est une vraie curiosité. Gros coup de coeur sur le dessin en ce qui me concerne. C'est un style que je n'ai jamais vu ailleurs et je le trouve assez excellent. Je ne saurais comment le définir : un peu dans le style manga sans en être vraiment, des décors un peu cartoonesques, des poses de personnages étranges et tout en longueur, des yeux surprenants notamment pour les deux héros... C'est un dessin que je trouve très esthétique, très beau, même si un peu étonnant. Les compositions et les mises en page me semblent superbes. Et encore, quand je vois les couvertures en couleurs, je me dis que si les pages de cette BD étaient colorisées de la même manière, cela srait encore plus remarquable. Sincèrement, ce dessin à lui seul a suffi à me donner envie de mettre cette BD en avant : c'est le genre de dessin qu'il me plairait de posséder, d'avoir encadré sur un mur, même si je le répête, il est très spécial et ne plaira surement pas à tout le monde. A côté de cela, je dois admettre que le scénario est également spécial mais moins attirant à mes yeux. Le décor de base est une ville-ghetto où règne la violence et où les jeunes s'organisent en bandes pour survivre par quelques rapines et pas mal de violences. Mais cette violence ne ressort pas de manière aussi noire du fait du dessin qui reste étrangement léger en comparaison. C'en serait presque dérangeant. Outre ce décor du monde "réel", le récit nous emmène dans le conte raconté par une vieille femme aux deux héros, un garçon et une fille, conte qui met en scène des personnages identiques à ces deux-là dans un monde un peu science-fiction où ils cherchent le remède à une maladie qui transforme les hommes en essaims d'abeille. Un cocktail franchement étrange que le lecteur a un peu de mal à combiner. J'en suis encore circonspect, ne sachant pas par quel bout prendre cette série qui n'en est qu'au tome 2 pour le moment. De plus, la narration est un peu spéciale et pas toujours facile à suivre pour un lecteur occidental... ou peut-être pour n'importe quel lecteur. Ce n'est pas que cette narration soit confuse et qu'on ne comprenne pas, c'est juste le rythme de lecture qui est très changeant, parfois très rapide, d'autre fois comme passé au ralenti. Surprenant. Au final, une série qui vaut vraiment le coup de la lecture par son dessin et son scénario étonnants, mais il est probable que cela ne plaise pas à tout le monde et que beaucoup en restent assez perplexes.

14/05/2006 (modifier)