Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nyx

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 5 avis)

Tous les jeunes mutants ne rejoignent pas forcément les X-Men. Certains vivent en solitaire, dans la rue, se débrouillant comme ils peuvent… comme la jeune X-23 qui ressemble tellement à Wolverine.


Adolescence Auteurs britanniques Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel X-Men

Tous les jeunes mutants ne rejoignent pas le fameux Institut pour surdoués de Charles Xavier. Tous ne sont pas des X-Men en puissance. Certains vivent une existence marginale, parfois dans la rue. NYX est l'histoire de ces adolescents livrés à eux-mêmes, sans référence, sans but et dont la vie bascule le jour où ils découvrent leurs pouvoirs mutants.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2006
Statut histoire Série terminée (réédité en intégrale) 2 tomes parus
Couverture de la série Nyx
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

08/05/2006 | Bartoo
Modifier


Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Je n'ai lu que le premier tome, mais je n'irai pas plus loin. Ca démarrait pas mal avec l'histoire d'une jeune fille qui découvre ses pouvoirs de façon fortuite, et dont la route va croiser celle d'autres mutantes. Comme l'a souligné Ro, le récit, sans être désagréable, se montre maladroitement raconté. On a parfois l'impression de ne pas trop comprendre ce qu'il se passe. Les personnages sont assez mièvres, je me suis assez vite ennuyé. Quant au dessin, il est loin d'être inoubliable, la colorisation informatique trop poussée écrase le dessin qui manque déjà de caractère par lui-même. Bref, très peu accroché par ce premier tome, j'ai jeté l'éponge.

09/09/2017 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture des 2 tomes. NYX est une déformation de NYC (New York City) où l'histoire relate l'aventure commune de 3 jeunes mutantes et d'une jeune professeur. L'intérêt de ce récit est de se focaliser sur des jeunes mutantes découvrant leurs pouvoirs sans être encadrées et assistées. Elles doivent se débrouiller par elles-mêmes et s'entre aider. Dans cette série, elles auront une quête commune qui se dessinera lentement, en face la pègre locale et ses méthodes expéditives. L'histoire ne serait pas très longue à résumer malgré les 2 tomes. Le dessin est aéré, le style s'avoisine du manga avec une colorisation informatique extrême s'appuyant sur des couleurs très pastelles. Cette linéarité dans la colorisation lisse le récit, gâchant parfois le découpage. Le grand format n'apporte rien de plus à ce genre de dessin, un seul tome en broché format comics aurait suffi et aurait permis de diviser presque par 2 le prix. La présence de cette série dans la collection Marvel Novel Graphics n'est pas justifiée à mon goût. C'est propre mais pas exceptionnel. Pour l'anecdote, c'est le premier récit où l'on voit apparaitre X-23, le Wolverine féminin. Elle a un rôle secondaire ne laissant pas beaucoup d'informations sur elle. Il faut lire X-23 dans la collection 100% Marvel pour apprendre ses origines et son passé. L'ensemble est agréable à lire mais reste moyen si l'on relativise par rapport à l'imposante production de comics super-héros.

24/04/2011 (modifier)
Par Quentin
Note: 3/5

Je ne suis pas fan de BD américaine. Pourtant, en feuilletant par hasard Nyx dans le rayon comics de ma librairie, je me suis laissé tenter par les dessins hyper-léchés, les couleurs pas trop criardes et une histoire de science fiction qui avait l'air plutôt réaliste. Résultat : j'ai été emballé par une histoire à la Phenomenum mais beaucoup mieux contrôlée et beaucoup plus crédible. Les personnages centraux sont attachants - à la fois extrêmement vulnérables et très puissants, sans vraiment maîtriser leur pouvoir. Une très agréable surprise pour un premier tome... Sans doute trop bonne pour durer car il sera difficile de ne pas être déçu par le 2e. Après lecture du tome 2 : Comme je le redoutais après la lecture du premier album, j'ai été un peu déçu par le second tome. Ca reste une bonne BD, bien dessinée, au scénario bien ficelé et extrêmement maîtrisé (il le faut pour pouvoir s'y retrouver dans un ballet compliqué de plusieurs personnages principaux qui s'entrecroisent). La lecture est difficile mais reste compréhensible. Les personnages sont toujours aussi attachants, bien qu'on s'arrête moins sur leur dimension psychologique. Là où ça pêche, c'est surtout au niveau du contenu de l'histoire. Tout l'album annonce et décrit la fusillade finale, qui me fait un peu penser aux combats dans "crouching tigers...": une tuerie bien très bien chorégraphiée et très bien mise en scène, mais qui ne reste toujours qu'une simple tuerie. C'est bien beau mais un peu court.

13/05/2006 (MAJ le 05/12/2007) (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai bien l'impression d'être allergique au style "comics modernes pour adolescents" et cette série là en fait partie sans en avoir heureusement les pires défauts. Ce que je lui reproche par là, c'est une réminiscence d'un style qui veut que les personnages soient beaux, cools, mystérieux et torturés, que les scènes d'action n'hésitent pas à être violentes et que les facilités scénaristiques s'accumulent sans s'en soucier. Avec un petit côté midinette en plus : en heroic-fantasy, ça se retrouve dans des intrigues clichés où le personnage principal, jolie jeune fille ou beau garçon androgyne, a l'air tout fragile mais peut se déchainer quand le démon ou la malédiction qui le possède prend le dessus (quand ça arrange le scénariste). Mais ici, dans l'univers des super-héros, c'est le même genre de personnage (joli, cool, d'apparence fragile) qui est tout malheureux parce qu'il a des pouvoirs très puissants qu'il ne maîtrise pas et qui font qu'il a trop pas de chance dans la vie mais qui garde quand même son côté cool et indépendant même quand il erre dans la rue. Bon, bref, je caricature... Dans les faits, je n'ai pas aimé le dessin. Très lisse, beaucoup trop informatisé et trop proche d'une animation de moyenne qualité pour le premier tome, il devient franchement moche dans le second tome avec le changement de dessinateur. Je n'aime pas du tout ce style et cette colorisation 100% assistée par ordinateur mais pas maîtrisée. Le récit, quant à lui, est correct dans l'ensemble mais la narration est médiocre. Certains passages sont difficiles à suivre; sans être compliqués ils sont juste mal racontés. Et puis viennent les facilités scénaristiques comme ce fantôme du père qui sort d'on ne sait où et qui, bien pratique, sait tout à l'avance et prévient les gentils de ce qu'il faut faire à tout moment. Même si ces facilités ne sont pas rédhibitoires, elles donnent une impression de superficialité et de récit prédigéré. Ah et puis il y a ces moments que je déteste dans les histoires de X-Men et de mutants, ceux qui mettent en avant la connerie de la masse bovine humaine qui, dès qu'ils voient un de leurs proches devenir mutant, se mettent à le pourchasser à mort en criant "mutos ! mutos !". Ca m'agace une ficelle scénaristique (ou devrais-je dire un câble ?) aussi grosse ! J'ai tout de même lu cette série d'une traite, elle est donc assez divertissante pour ne pas m'avoir lassé avant la fin, mais franchement ce n'est pas grandiose et j'attendais quelque chose d'un peu plus profond sur le sujet.

04/12/2007 (MAJ le 04/12/2007) (modifier)
Par Bartoo
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Un style très nouveau, des couleurs qui pètent, un sens très chaotiques, des images fortes, vous l'avez compris je suis séduit. A un détail près, on sent quelques fois la tentation de la facilité scénaristique mais à la lecture du 2eme volume la sensation s'estompe un peu. Néanmoins 2 très beaux et riches albums in my collection.

08/05/2006 (modifier)