Albatros

Note: 2.7/5
(2.7/5 pour 10 avis)

L'es aventures d'Ombeline dans un monde où les oiseaux se déchaînent.


Ballons et dirigeables

Quelque part en 1890, un cimetière marin délabré et envasé regorge de volatiles en tous genres. Seulement depuis peu, ils semblent s'être pris d'une furie meurtrière. Le gouverneur de la ville ne peut se permettre un tel désordre, surtout à la veille des élections. En menaçant de renvoyer le chef de police s'il ne résout pas l'affaire, il précipite le destin d'Ombeline, sa nièce. Petite danseuse de cabaret de 14 ans, un caractère bien trempé en prime, la jeune fille semble la proie idéale pour la vengeance du policier. Ombeline s'enfuit pourtant dans la ville et assiste alors à l'invasion de nuées d'oiseaux sur les ruelles. Un immense dirigeable, l'Albatros, en profite pour accoster sur le cimetière. Piquée de curiosité, la jeune fille grimpe clandestinement sur le navire volant ! ... Une nouvelle vie commence ! Texte: Glénat

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Janvier 2006
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Albatros
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

15/01/2006 | ArzaK
Modifier


Par samsa
Note: 2/5

J'ai longtemps lorgné sur cette série. Le dessin me parlait de même que les couleurs et les jeux d'ombre et de lumière. À la lumière du premier tome introductif tout se passe bien. Découverte d'un nouvel univers, mystère des mouettes et du navire volant et mystère d'Ombeline. Belle mise en bouche. Mais cela ne tient malheureusement pas sur la durée. Le deuxième tome vient approfondir le mystère et le troisième tome n'apporte quasiment aucune réponse. On a donc là trois tomes bien joliment travaillés mais qui se terminent sur plus de questions. Un très belle première oeuvre au niveau du dessin mais quelque peu creuse au niveau du scénario. Grand dommage, on ne peut s'empêcher de tourner les pages....et d'avoir un sentiment d'inachevé. Dommage.

26/11/2015 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

J’ai conscience de nager à contre-courant mais j’ai beaucoup apprécié l’univers développé par Vincent. Et pour une première publi (et en solo sivouplé), c’est carrément pas mal (voire franchement bien). C’est un scénario qui mise beaucoup sur l’ambiance distillée et non sur l’action, même s’il se passe aussi beaucoup de choses. De ce point de vue, je peux comprendre la platitude du récit ressentie par certains même si, me concernant, il m’a porté. Le dessein de l’auteur de faire un focus sur Ombeline permet de la suivre dans l’affranchissement de sa condition de fille soumise pour devenir une femme indépendante. Cette évolution, qui ne se fera pas sans mal, est au cœur du récit et m’a séduit. Alors peu importe de ne pas connaître le but poursuivi par l’Albatros et son équipage (même si on peut le deviner), c’est accessoire et cela n’émousse pas l’intérêt que je peux porter à l’histoire. Côté dessin, c’est un trait déjà abouti avec une mise en couleur bien à propos. Il faut peut-être prendre le temps d’apprivoiser cette série pour que le charme opère, la deuxième lecture m’ayant davantage plu que la première. Pas une grande série, mais une série particulière, personnelle, centrée autour d’une personne cherchant à s’émanciper, et dans laquelle j’aime m’y replonger … Un peu comme avec un whisky Singleton.

03/06/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Le dessin est très beau et effectivement ressemble à du Loisel. Ce dessin crée une atmosphère particulière à cette série et j'aime bien. L'univers créé semble intéressant au début. Malheureusement, le scénario ne m'a pas intéressé. Je trouve que si cet univers étrange a du potentiel, le scénario ne l'exploite pas vraiment. L'histoire se lit trop vite, les personnages ne sont pas attachants et au final j'avais l'impression que rien de passionnant s'était produit durant ces trois tomes. J'ai donc lu cette série dans une totale indifférence et je vais surement oublier son existence dans quelques semaines.

26/11/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

L'influence de Loisel et de d'Hislaire est évidente dans ce premier album. Vincent revendique d'ailleurs haut et fort cette double influence. De Loisel, il essaie de reprendre le côté spontané (et le style graphique), allié à la puissance d'Hislaire. Mais il y a encore beaucoup de travail à fournir pour arriver à la cheville de ces deux références. Ce premier album est tout de même porteur de belles promesses, même s'il n'est qu'un tome d'exposition. Il y a pas mal d'action, quelques éléments attirent l'attention (l'intérêt du prétendu oncle d'Ombeline, les intentions de l'équipage du dirigeable...), et le dessin de Vincent, même s'il n'est pas encore arrivé à maturité, est assez plaisant. Mais il va falloir faire un effort sur l'histoire, qui est quand même un peu plate... A signaler, le choix des couleurs, avec des dominantes pastel, pas toujours heureux. Péché de jeunesse, sans doute. Petite déception avec le second tome. Je le trouve un peu en-deça du premier. Après la surprise causée par le mimétisme avec le trait de Loisel, Vincent prend son envol dans ce second tome, pour s'éloigner de son modèle (excepté pour la couverture). Du coup le crayon semble moins assuré, plus hésitant, plus approximatif. Sur le plan de l'histoire c'est aussi un peu brouillon. Alors que semble se dessiner une étrange relation (saphique ?) entre Ombeline et Emerance, l'Albatros sillonne les cieux, puis, à la suite d'un accident, est forcé de se poser. Mais de nouveaux personnages font alors leur apparition, et l'histoire perd carrément en clarté. Le troisième tome continue sur cette voie. Même si le dessin à bien évolué, la mise en couleurs est pour moi assez terne, proche de l'abominable sur certaines séquences. Quant au récit, il se délite jusqu'à approcher de l'indigence. À lire pour l'éclosion de Vincent.

15/01/2006 (MAJ le 15/09/2012) (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

L’influence de Loisel est évidente et je trouve que Vincent a su parfaitement se l’approprier, par contre la colorisation du dernier tome est moins réussie, elle a l’air de manquer de travail et de peaufinage. Pour ce qui est de l’histoire dans son ensemble, elle est agréable à lire et l’intrigue plutôt bien menée, malgré tout elle aurait largement pu tenir en deux tomes, car le récit peut se résumer en quelques courtes lignes. Par contre j'apprécie l'apport de personnages principaux féminins, il est agréable de sortir des récits où le « mâle » est roi. Elle est aussi un peu frustrante car elle se concentre trop sur Ombeline alors que Vincent aurait pu nous offrir une aventure plus épique, en s’attardant d'avantage sur les autres personnages, plus intéressant à mon sens que cette jeune bartarde, attachante, mais qui en soit ne présente pas de réel intérêt. Dommage que toutes les bonnes idées que recèle ce récit ne soient pas plus développés, comme par exemple tout ce qui touche aux oiseaux, le bateau volant et ses voyages, ou encore le passé de l’équipage. J’ai aussi noté quelques facilités scénaristiques : pourquoi les gamines ne se font-elles pas attaquer par les oiseaux au tome 1 ? Pourquoi lors de l’échouage du bateau la maréchaussée met-elle tant de temps à le retrouver alors que les autres fois elle était là presque immédiatement ? Et finalement, au dernier tome, comment l’objet volant peut-il soutenir le poids de la gamine et de ce grand costaud de cuisinier… ? Ils auraient dû s’écraser au sol. Voici donc une lecture agréable et fluide dont je ne conseille pas l’achat car cette série se lit trop vite et les bonnes trouvailles du scénario restent trop éludées.

27/02/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Tout les lecteurs l'ont souligné : cela ressemble à du Loisel mais cela n'en est pas. Il est clair que cet auteur de talent a fait des émules qui tentent de suivre une certaine direction artistique. Pourquoi pas ? Cela se laisse lire agréablement mais le scénario manque singulièrement de profondeur même si on sent bien que cela s'améliore par la suite. On devine quand même assez vite les aboutissants, en tout cas pour les lecteurs les plus aguéris. Il y a certains passages qui se lisent assez rapidement. J'ai bien aimé cette scène qui rappelle le film d'épouvante d'Alfred Hitchcock, à savoir "Les oiseaux". Maintenant, il s'agit de rétablir les choses. Le dessin est superbe. Cependant, l'histoire reste trop légère pour convaincre totalement. Il y a manifestement de la vitalité et de la sensibilité. A découvrir mais uniquement dans le cadre d'un emprunt !

08/08/2010 (modifier)
Par AqME
Note: 2/5

Albatros, de part son graphisme aguicheur et ressemblant à celui d'un Loisel m'a attiré. Mais par la lecture de la série, je reste très déçu... Niveau dessin, c'est plutôt agréable et cela fait vraiment penser au Peter Pan de Loisel. Néanmoins, certains plans sont mal faits alors que d'autres sont excellents, donc mon avis est partagé de ce coté. Pour le scénario, c'est plat, et sans intérêt. A la fin de ma lecture, j'ai eu l'impression que rien ne s'était passé, que c'est une histoire pour ne rien raconté, donc très décevant. Bref, tout cela reste superficiel, et très moyen...

06/06/2009 (modifier)
Par Jue
Note: 3/5

Les autres avis disent que Vincent ne sait pas ce qu'il fait. Je ne sais pas s’ils ont lu la suite. Moi j'ai bien aimé cette BD imaginative et sombre, qui illustrait bien les complexes et les problèmes de la jeune héroïne. Pour ceux qui veulent savoir l'histoire : Ombeline est une jeune fille employée en temps que danseuse et obligée par sa maîtresse de "se faire tripoter par des vieux" comme elle l'explique elle même. Contrairement à ses amies, résignée, celle ci ne peut accepter la vie à laquelle elle est désignée et rêve de s'enfuir. Cette occasion lui est un jour donnée par l'arrivée d'un étrange ballon volant et Ombeline décide d'en profiter. Dans les autres tomes, on apprend quelques autres choses mais je ne vais pas tout révéler. Ce qui m'a le plus plu est la fin du dernier tome, mais il est vrai que quelques éléments sont passés sous silence, ce qui laisse libre cours à notre imagination. (je connais Vincent)

10/01/2009 (modifier)
Par klechko
Note: 3/5

Que vous dire sur cette Bd si ce n’est une impression mitigée difficile à exprimer. Dans un premier temps, j’ai été séduit par la qualité graphique dont les amateurs de Loisel reconnaîtront l’influence, mais je n’émettrais aucune critique négative là-dessus puisque c’est bien réalisé au même titre que les couleurs d’ailleurs assez réussies. Par contre, concernant le scénario, je suis arrivé à la fin de ce premier volume en me demandant où voulait nous amener l’auteur puisque peu d’éléments nous sont dévoilés quant au déroulement futur de l’histoire et sa finalité. Ceci est d’autant plus dangereux car cette impression me fait hésiter à poursuivre cette série dont le début se lit pourtant très bien avec le sentiment que la suite pourrait être intéressante voire plus. Vous l’aurez compris, le manque de matière ne me permet pas d’apprécier objectivement cette histoire et vous dire si elle est bonne ou non et seule la suite pourra nous le dire. Pour l’instant, je ne conseille pas comme priorité l’achat de cet album et réviserais ma position si l’occasion se présente.

19/03/2006 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

Le dessin m’a fait directement penser à Loisel… En nettement moins réussi malheureusement. Il y a par-ci par-là des erreurs de perspectives et des bouilles un peu trop grimaçantes… mais le gros problème de cet album, c’est qu’il semble avant tout l’œuvre d’un dessinateur qui, s’il a un imaginaire visuel parsemé d’images fortes (un bateau volant, des nuées d’oiseaux…), se révèle beaucoup moins doué d’un point de vue strictement narratif : c’est d’un plat ! Ce premier album est trop linéaire et trop creux. L'enjeu narratif est très mince, les personnages agissent tous au petit bonheur la chance...

15/01/2006 (modifier)