Paradise

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 10 avis)

Aventure exotique au coeur d'une Afrique de fantaisie, racontée en BD, mais aussi en jeu vidéo.


Amnésie Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Fanas de Jeux video

En Mauranie, un lointain pays de jungles, détrempé par les pluies, le roi Rodon attend l'arrivée de sa fille, qu'il n'a pas vue depuis dix ans, alors qu'elle était encore enfant. Mais l'avion qui la convoie depuis l'Europe est abattu par les rebelles, en guerre ouverte contre le pouvoir de Rodon. Miraculeusement rescapée de l'accident, mais devenue amnésique, la fille de Rodon est recueillie dans le palais du prince de la ville de Mandargane. Son passeport indique qu'elle se nomme Ann Smith, et qu'elle réside à Genève. Or le Dr Ann Smith est l'auteur d'un ouvrage consacré au "paradis perdu de Mauranie", paru... en 1885. Texte : Casterman

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2005
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Paradise
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

22/09/2005 | ArzaK
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Voici une série sur laquelle je n'ai pas grand chose à dire parce qu'elle ne m'a pas vraiment intéressé. C'est un récit guère passionnant qui se déroule en Mauranie, une sorte de république bananière imaginaire, où vivent des animaux étranges dont je ne vois pas trop l'intérêt de créer un tel détail, car il n'est pas développé et n'apporte rien au récit.. ces animaux ne jouant aucun rôle, excepté la panthère qui elle, n'est pas un animal imaginaire. Il se dégage de tout ceci une étrange torpeur, mais j'ai comme l'impression que les auteurs remplissent du vide, il y a beaucoup de séquences qui ne riment à rien et où le lecteur est baladé et attend vainement qu'il se passe quelque chose d'intéressant, mais rien ne vient, et on lit l'album suivant en éprouvant le même sentiment, il n'y a donc pas grand chose pour provoquer un quelconque intérêt. Je le regrette, car le dessin est très joli, c'est un trait racé, séduisant, un peu épais, avec une mise en page aérée qui met bien en valeur l'univers africain et un peu oriental servant de décor à cette histoire Ce décor exotique et cette atmosphère auraient pu mieux inspirer Sokal pour écrire un récit plus prenant et plus riche, la matière était pourtant là... J'ai lu cette série il y a 2 semaines, et j'ai déjà du mal à m'en souvenir au moment d'écrire cet avis, c'est dire si elle m'a marqué...

01/06/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série qui s'améliore d'album en album. Au début, je m'ennuyais et à la fin je trouvais le récit pas mal et j'aimais bien suivre les péripéties de 'Ann-Smith' et de son tigre. Je crois que mon intérêt a grandi au fil des tomes car cela devient de plus en plus clair au fil des rebondissements. Le premier tome n'est pas facile à suivre car on ne comprend pas trop qui est avec qui. Le scénario est solide avec des moments cyniques et une galerie de personnages intéressants (j'adore le banquier dans le dernier tome) comme sait si bien le faire Sokal. Toutefois, après avoir refermé le dernier tome, je n'avais pas vraiment envie de relire la série et je me suis aussi demandé si un one-shot n'aurait pas été mieux que quatre albums parce que certains moments sont un peu inutiles.

17/01/2011 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

J’aime beaucoup les jeux vidéo de Benoît Sokal (L’Amerzone, Syberia). Ils ont un coté un peu rétro qui me plait, et dépeignent des univers très riches grâce à de superbes graphismes et des ambiances envoûtantes. Et j’ai justement retrouvé tous ces éléments dans la BD « Paradise ». L’histoire risque de décevoir les fans d’intrigues complexes ou haletantes, et mise plutôt sur l’ambiance, le voyage et le dépaysement. Comme les jeux vidéos elle a un coté un peu naïf et rétro : Elle est assez linéaire et les dialogues peuvent paraître un peu simplistes. Mais moi, j’adore, je me laisse porter, et j’admire les superbes paysages admirablement mis en image par Brice Bingono. A découvrir ! Notez qu’un jeu vidéo suivant la même intrigue est sorti en même temps. Mais voilà, il est truffé de bugs et autres incohérences en tout genre, et j’ai abandonné ma partie après quelques crises de nerfs… quel dommage, l’idée de sortir une même histoire en BD et en jeu vidéo était alléchante, mais la réalisation n’a pas suivi… Tant pis.

12/08/2007 (MAJ le 09/02/2010) (modifier)
Par Pacman
Note: 2/5

Tout d'abord le positif : le dessin et le premier tome, avec le harem, le prince, la petite Aîcha,... Et puis tout semble déraper dans une espèce de fouillis : il apparaît des animaux imaginaires, les situations sont de plus en plus tirées par les cheveux : pourquoi cette amnésie passagère ? Et ces animaux (le léopard, les singes) qui se comportent comme des humain, des personnages qui apparaissent et disparaissent aussi subitement, sans laisser de trace, cette fin en queue de poisson... Bref, ce n'est pas une lecture qui restera encrée dans ma mémoire, non pas que j'ai trouvé ça mauvais, je n'ai pas accroché, voilà tout.

03/10/2008 (modifier)
Par Jugurtha
Note: 4/5

Une série qui prend de l'ampleur à chaque tome. L'histoire de cette jeune femme amnésique échouée dans une Afrique fantasmée ne cesse de s'étoffer et de prendre une grande maturité avec l'évolution des personnages. Certes, les liens qui l'unissent à la panthères sont plutôt convenus, mais l'animal est loin d'être une peluche inoffensive voire même sympathique. Idem pour le père, roi près de sa fin, qui n'est qu'un monarque sanguinaire, mais les révolutionnaires proches eux aussi de la jeune femme valent-ils mieux? Beaucoup de personnages ambigus qui pimentent une intrigue bien menée, jouant habilement sur l'exotisme du décor. Le dessin s'affirme d'ailleurs, plus travaillé à partir du tome 2, le premier étant quelque peu "flou" comparé aux autres (cela tient sans doute à la mise en couleur qui affadit un peu le trait). Mais le graphisme dès le départ est parfaitement structuré, les personnages sont bien typés, les décors recherchés, le tout avec une belle vitalité. La mise en couleur est originale, aux teintes sombres, qui donne de belles ambiances. Une tout petit détail m'intrigue: plusieurs fois la robe noire de la panthère est citée (d'ailleurs, sur le visuel arrière des albums, pas de doute elle est noire), or elle est tachetée durant l'histoire. Une erreur ? Pour le tout, une série aux allures classiques menée avec beaucoup de métier par les auteurs. Ils ne se laissent pas aller à la facilité pour une lecture de qualité, un peu rapide peut-être. En tout cas, vivement l'épilogue : impossible de prévoir la fin.

20/05/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Sokal continue à nous proposer des univers originaux, après celui de Canardo et de ses jeux vidéo. Enfin, je dis original, dans la mesure où "Paradise" se passe dans une Afrique fantasmée, avec ses légendes et ses traditions propres. L’originalité est donc relative. Curieusement, j'ai été plus attentif aux décors, à l'aspect des personnages qu'à l'histoire elle-même, qui m'a un peu désintéressé au bout de quelques pages. On retrouve une recette connue : une personne disparaît, une personne très importante, qui tient peut-être entre ses mains le destin d'un pays, et des forces antagonistes s'agitent pour la retrouver rapidement. Le dessin de Bingono est loin d'être maladroit, il est même plutôt agréable, même si certaines séquences ressemblent à des storyboards (destinés au jeu du même nom ?) et perdent donc en qualité de finition. Un autre regret, ça se lit plutôt vite (40 minutes pour les deux premiers tomes).

08/11/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

La couverture de cet album ne m'attirait absolument pas : je la trouve moche et surtout absolument pas représentative du contenu de la BD. Malgré cela, j'ai fini par lire ce premier tome et je l'ai assez apprécié. Le dessin est bien joli, avec de bons personnages, de belles couleurs, des décors exotiques et beaux. Pourtant je leur reproche un je ne sais quoi qui me donne l'impression qu'ils manquent d'ouverture : les paysages m'ont l'air limités, je n'arrive pas à me plonger totalement dans ces lieux dépaysants alors qu'ils ont l'air envoutants et beaux. C'est une impression de lecture, rien d'objectif ne semble la justifier quand j'y regarde de plus près les planches. Cela vient peut-être bien de ce "manque de détails dans certaines cases qui sont maladroitement masqués par une mise en couleur informatisée" comme le fait remarquer Pierig ci-dessous. Le scénario m'a paru un peu compliqué au début car il faut un temps pour voir qui est dans quel camp dans ce pays en rebellion. Mais rapidement, les pérégrinations d'"Ann Smith" m'ont rappelé l'exotisme et le caractère envoûtant de celles de Kate Walker dans le jeu Syberia du même Sokal. Pour le moment, je ne suis pas autant sous le charme que sous celui du jeu ou sous celui plus ancien de l'Amerzone (Canardo), mais j'éprouve de l'interêt pour ce récit d'aventure exotique. Cependant, il est clair que pour le moment, le récit manque de rythme et n'est pas encore suffisamment prenant pour captiver le lecteur. Un peu poussif, comme le dit Sagera ci-dessous. Ce premier tome n'est qu'une introduction à mes yeux donc je ne sais encore que penser de ce que va devenir la série mais je lirai la suite.

13/03/2006 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Je reste sur une impression mitigée après la lecture de ce premier tome. Si Bingono fait preuve d’une belle maîtrise graphique, je reste sur ma faim avec le récit de Sokal. A aucun moment, je n’ai réellement accroché à l’histoire qui ne présente rien de bien original. De plus, le choix de lieux fictifs ouvertement copiés sur des endroits existants a le don de m’agacer (Mauranie – Mauritanie ?). Le seul élément accrocheur est le lien étrange qui unit le félin à "Miss Smith" mais cela n’est pas suffisant pour que je suive cette série. Côté dessins, j’aime bien le style déjà "affirmé" de Bingono même si on pourrait lui reprocher des cadrages peu variés et un manque de détails dans certaines cases qui sont maladroitement masqués par une mise en couleur informatisée. Enfin, le rendu des planches est assez particulier avec une prédominance de tons mauves, choix pas très heureux selon moi mais les goûts et les couleurs . . . Je viens de lire le tome 2, histoire de voir où nous emmène Benoît Sokal. Le premier opus se terminait par le départ d’Ann Smith pour le sud de la Mauranie afin de rendre la liberté à son félin. Mais la saison des orages l’oblige à faire un détour et à passer par le désert des Molgraves . . . où habite une étrange peuplade qui passe sa vie dans les arbres. L’histoire avance mais doucement, trop doucement. Peu d’événements viennent perturber le récit qui, du coup, indiffère lecteur. Côté dessin, je suis toujours sous le charme du trait de Bingono même si je regrette le choix discutable des couleurs. Bref, serait-ce déjà un tome de transition ? J’en ai peur . . .

16/02/2006 (modifier)
Par sagera
Note: 2/5

Ma véritable impression, après la lecture de ce premier tome, se situe en fait, entre "bof sans plus", et "je demande à voir la suite". L'histoire en elle-même, si elle a attiré mon attention à quelques endroits (notamment dans les liens mystérieux unissant l'héroïne au félin), m'a plutôt paru un peu poussive. A la lecture de la dernière page, je me suis dis "ok, y a pas de quoi fouetter un chat" et je suis sur que d'ici quelques semaines, je vais avoir un mal fou à me souvenir de ma lecture. Côté dessin... ben, franchement, j'aime pas trop... je trouve le tout, imprécis, assez grossier là où j'aurais aimé de la finesse et de la subtilité. De plus, en m'attardant sur la manière dont les femmes sont appréhendées, j'ai trouvé qu'elles ressemblaient aux héroïnes types des séries soleil, genre Luuna ou autres Belladone... Bref, j'ai été assez déçu, je trouve que tout ça manque bigrement de personnalité (la couverture qui évoque de manière criante Blacksad, en est l'illustration la plus manifeste). Maintenant, je lirais peut être le tome 2 pour voir ou le scénario nous mène. Parfois, de bonnes surprises se révèlent après une entrée en matière modeste... on verra bien. Toutefois, je ne conseille pas l'achat de ce premier tome. A lire à la bibliothèque ou dans un supermarché entre l'achat des boites de thon et du programme tv de la semaine.

01/10/2005 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Sokal renoue avec la fantaisie exotique qu’on trouvait déjà dans certains de ses albums, comme L’Amerzone (l’un des meilleurs Canardo). L’Afrique qu’il nous présente est toute imaginaire, à la fois du nord et du sud. L’intrigue démarre de belle manière, en douceur et tout en mystère. Le dessin de Bingomo présente des similitudes avec celui de Sokal, mais en plus réaliste que Canardo tout de même. Un premier tome qui donne l’eau à la bouche. En attendant la suite…

22/09/2005 (modifier)