Le Bestiaire amoureux (Grand Vampire)

Note: 2.93/5
(2.93/5 pour 15 avis)

Fernand est un vampire traditionaliste. il dort dans un cercueil et s'habille à l'ancienne mode. En revanche, il ne tue jamais les personnes à qui il prélève un peu de sang.


Comédies romantiques Sfar Vampires

Fernand est un vampire traditionaliste. il dort dans un cercueil et s'habille à l'ancienne mode. En revanche, il ne tue jamais les personnes à qui il prélève un peu de sang. Quel choc lorsqu'il découvre une autre charmante vampire, beaucoup plus jeune d'esprit qui va dans des rave party pour morts et écoute de la musique punk. Malgré leurs différences, chacun apprécie l'autre au fur et à mesure qu'il le découvre. Mais Fernand est-il prêt à recommencer une histoire d'amour alors qu'il vient juste de quitter Liane ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2001
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Le Bestiaire amoureux (Grand Vampire)
Les notes (15)
Cliquez pour lire les avis

08/11/2001 | Kael
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'étais persuadé d'avoir déjà lu ou au moins feuilleté les albums de Grand Vampire, mais c'est en lisant l'intégrale Vampire qui les regroupe tous ainsi que des dessins et planches inédites que j'ai constaté que ce n'était pas le cas. Ce fut une lecture relativement plaisante, pas véritablement ma tasse de thé mais pas ennuyeuse. Le ton de la série est assez original puisqu'il mélange un peu tout : fantastique, gothique, enquêtes policières, aventures mais avant tout et surtout histoires romantiques ou de coucheries. La narration est également étonnante puisqu'elle semble parfois non linéaire, comme improvisée, avec parfois des digressions ou des sauts du coq à l'âne qui font qu'on ne sait jamais trop où on va aller et à quelle thématique s'accrocher. J'ai (approximativement) retenu une citation de l'un des albums de cette série : "l'amour, c'est comme la nourriture, il ne faut pas s'en tenir au même plat tous les jours, il faut varier les repas". En effet, les personnages de cette série partagent une morale amoureuse très libre où il semble idiot d'être fidèle et de ne pas embrasser le ou la première venue dès qu'il ou elle nous plait, qu'on soit déjà en couple ou pas, d'ailleurs ça n'a aucune importance l'important c'est d'"aimer". Sauf que cette vision égoïste de l'"amour" n'est pas la mienne et qu'elle a plutôt tendance à m'agacer au départ puis à me lasser sur la longueur. C'est un état d'esprit que j'ai retrouvé dans la majorité de l'oeuvre de Sfar. Et comme c'est un auteur qui aime à étaler sa philosophie dans ses œuvres, avec beaucoup de dialogues métaphysiques ou donnant des leçons de vie, je n'y accroche pas. De même qu'on retrouve l'état d'esprit typique de Sfar dans cette série, on y retrouve aussi énormément de personnages de ses autres œuvres : Professeur Bell, Paris-Londres, Petit Vampire, La Fille du professeur, Le Petit Monde du Golem, un chat rappelant celui de Rabbin, des clins d'oeil à la musique Klezmer... et j'en ai peut-être encore manqué. On dirait que l'auteur cherchait à se créer un univers imaginaire que se partagerait une grande partie de ses récits. Je trouve ça assez sympa même si ça donne aussi l'impression qu'on n'est que témoins superficiels de bribes de vie de personnages qui nous échappent, comme un recueil de private jokes. A côté de cela, le graphisme n'est pas ma tasse de thé non plus. Il est en fait très variable. Majoritairement, c'est le trait tremblotant et peu soigné d'un Sfar qui cherche à aller à l'essentiel pour raconter son histoire. Ce trait là, je ne l'aime pas, il ne me séduit pas, surtout quand dans les planches les plus récentes, il s'apparente de plus en plus à des croquis volontairement gribouillés et aux couleurs improbables. Quelques fois pourtant, il fait montre d'une belle maîtrise et prouve son talent de dessinateur par quelques corps, visages ou décors très bien rendus. D'autres fois, il change aussi de technique, le temps d'une case ou plus, et ça peut aussi donner de beaux résultats. Et puis dans les inédits et dessins à la fin de l'intégrale, on trouve quelques planches plus anciennes ou dessins préparatoires au style beaucoup plus classique qui prouvent que Sfar a vraiment de la technique et qu'il aurait pu, s'il l'avait voulu, fournir des planches bien plus soignées, voire réalistes. Mais il ne le veut pas... ce n'est pas ou plus sa philosophie... Tant pis si moi, ça ne me convainc pas tellement. En définitive, une lecture pas désagréable, assez variée, mais à laquelle je n'accroche pas vraiment.

12/06/2014 (modifier)
Par McClure
Note: 2/5

J'ai vraiment apprécié Le Chat du Rabbin et c'est avec envie que je me suis plongé dans cette série. Je reste sur ma faim. On retrouve bien la patte de l'auteur, ces planches de 6 cases, colorées, chatoyantes, avec un dessin un peu "enfantin" mais pleines de détails. Le découpage, la narration elle aussi reste assez similaire. C'est plus dans l'intérêt de l'histoire que je ne me suis pas retrouvé. Ces aventures philosophico amoureuses de Fernand ne m'ont vraiment pas intéressé. Le personnage est pleurnichard, faible, lache, il ne se remet pas de l'infidélité de sa compagne et va aller d'aventure de coeur en aventure de coeur mais ne parvient pas à gagner ma sympathie. Le seul côté sympa du personnage reste son aversion à la morsure sur l'homme mais ça sent un peu le réchauffé. Il y a de bonnes idées, quelques bonnes répliques, on revient de temps en temps au judaisme (le Golem etc...) mais sans bien y trouver d'explication ni de réponse. Je pense que ça peut plaire, mais pas à moi. Ah oui, agaçant aussi cette façon de faire des renvois quand Sfar à peur que le lecteur se perde (ou comment il vend déjà le tome 3 dans le tome 1).

21/07/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le bestiaire amoureux nous permet de suivre les tribulations sentimentales de Grand Vampire. Sfar s'en donne à coeur joie. J'ai bien aimé dans l'ensemble la lecture de ces 4 tomes même si cela ne semble pas révolutionner le genre. L'humour de cet auteur fait toujours mouche. C'est un style graphique si caractéristique que je le reconnaîtrais entre mille. Simple et efficace à la fois. Drôle et frais également mais pas inoubliable. Il y a des personnages intéressants comme Aspirine par exemple. Son côté un peu décalé me charme. Oui, on s'attache très vite à tous les protagonistes pour leur côté humain (malgré le fait que cela soit des vampires assoiffés de sang !). J'aime un peu cette ambiance qui me rappelle les films à la Tim Burton. Bref, on passe toujours un agréable moment de lecture avec un Sfar.

14/09/2009 (MAJ le 26/09/2010) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime beaucoup le premier tome. Je le trouve poétique et Aspirine est un très bon personnage. Je me suis tout de suite attaché à elle dès la première case où elle apparaît. Elle est très jolie et j'adore sa personnalité. Malheureusement, on ne l'a voit qu'une seule fois dans les autres tomes et les autres femmes que rencontre Fernand ne sont pas aussi bien qu'elle. Les histoires sont aussi moins intéressantes. Il y a quelques bons moments comme l'apparition d'autres personnages de Sfar dans le tome 3, mais la plupart du temps je trouve ça sans charme et voir Fernand tomber amoureux d'une fille à chaque tome ça devient un peu lourd. Et puis sa relation avec Liane est énervante. Ils passent leurs temps à se disputer pour rien. On dirait un couple de lycéens immatures.

10/12/2008 (modifier)

Le premier tome m'a vraiment emballé, j'adore cet univers Gothique naïf, où le Vampire va acheter des disques de "Vieux chanteurs morts". Malheureusement, même s'il n'y a pas vraiment de rythme ou d'histoire, le récit se délaie et se redite régulièrement au cours des albums suivants. Heureusement certaines nouvelles trouvailles relancent quand même le plaisir. Je dirais aussi que c'est frais et que cela se lit beaucoup trop vite. Grand Vampire est le pendant naïf et rêveur de l'univers du Professeur Bell, ils sont très voisins.

07/08/2006 (modifier)
Par Thanos
Note: 3/5

Une très bonne série très sympa, la vie et les réflexions pseudo philosophique de Fernand le vampire, du Sfar dans toute sa splendeur!!! Pour les dessinsn que dire, c'est ceux de Sfar, très persos, on aime ou on n'aime pas, moi perso j'accroche bien, c'est agréable à suivre et adapté aux thèmes de la série. Pour le scénario c'est très bien fait, très agréable à lire, Sfar à su créer un univers et une galerie de persos cohérents, intéressants, et attachants. On passe un bon moment en lisant ces albums et c'est bien là l'essentiel !

24/09/2003 (modifier)
Par Barz
Note: 4/5

Je viens à l'instant de lire le premier tome de la série, et j'ai vraiment adoré ! Sfar dit des choses simples mais vraies, ici sur l'amour, même s'il sagit de relations entre vampires ou êtres des bois... :) Pour ce qui est des dessins, toujours le même talent propre à Sfar, mais ils sont peut-être trop enfantins aux yeux de certains... cela contraste aussi avec le fond de l'histoire.

01/08/2003 (modifier)
Par cac
Note: 2/5

Je n'ai pas trop accroché, c'est un peu trop enfantin à mon goût notamment dans la tournure du langage, même si des sujets comme la mort etc sont abordés sous cet angle. Les dessins sont typiques de l'auteur, pas trop désagréables, je pense ne pas faire partie de la cible principale de ces histoires, d'où mon sentiment mitigé.

12/03/2003 (modifier)
Par Arni
Note: 2/5

Bof....Bof.... Une série moins impressionnante qu'elle en a l'air! J'ai parfois la sensation que l'histoire est tirée en longueur... Le genre de BD qu'on ne relit pas deux fois...

17/09/2002 (modifier)

En première lecture, cette série m'a laissé sur une impression mitigée, et certainement inégale selon les albums. Le 1er est assez plaisant, original de par son approche, et frais dans la manière de traiter les choses. Le 2ème m'a plutôt indifféré, et c'est lui qui me fait hésiter quant à la série... Le 3ème est probablement mon préféré, puisque les références aux autres personnages de Sfar sont nombreuses, et puis j'aime le nom de Hélas et l'usage qui en est fait. D'une manière générale, cette série est probablement intéressante pour des ados. Ce que j'y aime, c'est surtout le regard empreint de fraîcheur et de (très) fausse naïveté que Sfar est capable de porter sur le monde et surtout de nous faire partager. J'aime également le côté tendre ou ironique qui s'en dégage parfois, ainsi que les monstres de Sfar (le loup-dragou, celui-là je l'adore :)) Ce que j'aime moins par contre, c'est une certaine confusion qui règne parfois, un décalage par rapport à mes centres d'intérêts et/ou façon de voir et attentes. Alors je ne saurais trop vous conseiller d'y jeter un oeil, mais lisez quand même avant de l'acheter.

17/09/2002 (modifier)