Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Professeur Bell

Note: 3.54/5
(3.54/5 pour 28 avis)

Le proffesseur Bell, médecin de la Reine d'Angleterre, est l'une des sources d'inspiration de Conan Doyle pour le personnage de Sherlock Holmes... c'est en effet un personnage bien étrange


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Ere Victorienne Esotérisme Fantômes Iles Britanniques Sfar

Le professeur Bell exerce ses talents de tératologue (spécialiste des monstres) à Edimbourg. Lorsque le patibulaire Pinon vient lui demander d'enlever la deuxième petite tête qui lui parasite le front, Bell est loin de se douter qu'il s'embarque dans une sale histoire en refusant de l'opérer. Pinon, par ailleurs directeur d'un asile d'aliénés, déclare qu'il est prêt à tout pour lui faire changer d'avis... Dans le second tome, Be11 s'embarque pour Jérusalem, où un myastérieux démon apparaît tous les mille ans, et qui doit être vaincu si le monde ne veut pas sombrer dans la pénombre pour les mille ans à venir!

Scénariste
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1999
Statut histoire Une histoire par tome 5 tomes parus
Couverture de la série Professeur Bell
Les notes (28)
Cliquez pour lire les avis

05/03/2002 | Steril
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’avoue avoir toujours du mal avec les histoires de Sfar, dans lesquelles je peine généralement à entrer (à part les Donjon, mais là, Trondheim rééquilibre souvent les choses), et cette série ne fait hélas pas exception. J’ai eu d’autant plus de mal à y entrer que le texte relativement abondant (surtout au début) utilise des caractères très petits, ce qui ne facilite pas la lecture. Pour ce qui est de l’histoire, je reconnais à Sfar de l’originalité, et la volonté de ne pas se contenter de la banalité. Mais j’ai rapidement décroché, au point de ne finir l’album qu'assez difficilement. « Le Mexicain à deux têtes » sera probablement le seul que je lirai.

28/04/2017 (modifier)
Par sagera
Note: 4/5

Cet été, j'en ai profité pour relire certaines des bd que je me garde de côté comme un bon vin. J'ai donc plongé à nouveau dans les aventures du Professeur Bell qui est sans doute, le héros de BD, le moins sympathique que je connaisse. Mais malgré ça je l'aime bien celui là, comme j'ai toujours aimé Sfar pour sa capacité à produire des histoires à la fois légères en apparence mais qui portent en elles une forme de questionnement sur la nature humaine et la relation qu'elle entretient avec la mystique, le caché, le divin. Le professeur Bell, s'inscrit parfaitement dans cette veine. L'univers dans lequel baigne la série, tout en étant bien ancré dans une réalité et une époque bien définies (le monde du 19ème siècle), reste résolument fantastique, presque onirique. Les personnages et créatures qui peuplent les aventures de Bell finissent de donner aux histoires une dimension improbable et qu'on ne peut lire qu'au deuxième degré, tant la description qu'en fait Sfar dépasse le simple cadre du réel et du cartésien. C'est sans doute une telle réalité qui peut participer à rendre la BD difficile à suivre pour certains. Moi pas. Quand je me plonge dans ces histoires, j'ai toujours le sentiment de rêver les yeux grands ouverts. La manière dont Sfar construit son récit, le style graphique et la mise en couleur (que je trouve très réussis, même quand Tanquerelle prit le relais de Sfar au dessin), résonne en effet en moi comme un songe. Oui c'est complètement décalé, oui c'est parfois même décousu, oui, on a souvent l'impression que Sfar papillonne d'un extrême à l'autre mais loin de me gêner, ça participe à entretenir chez moi, l'impression de voyager ailleurs. C'est pour cela que j'aime me replonger si souvent dans les productions de cet auteur vraiment à part.

08/09/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Le "Professeur Bell' est une bonne série qui mélange suspense et surnaturel. Le dessin de Sfar crée une belle atmosphère qui va bien avec la série. Les histoires sont toutes bien ficelées et écrites, excepté le tome 1 qui ressemble à un vague brouillon des albums à venir. Les personnages récurrents sont tous bien pensés et j'aime particulièrement le professeur Bell qui est un genre d'antihéros un peu fou. Une bonne série pour quiconque aime les enquêtes policières étranges.

10/10/2008 (modifier)
Par hevydevy
Note: 4/5

Je découvre Joann Sfar avec cette série, et je peux dire que cette rencontre m’a apporté beaucoup de plaisir. J’ai enquillé les 5 tomes comme une lettre à la poste. S’il est vrai que les premières pages du tome 1 ("Le Mexicain à Deux Têtes" sont réellement difficiles à déchiffrer, les choses vont en s’améliorant au fur et à mesure de la série (l’agrandissement du format au tome 5 va d'ailleurs dans ce sens). Au niveau du dessin comme d’habitude je n’ai pas grand-chose à dire. Le style et la colorisation collent bien à l’ambiance, et l’arrivée de Tanquerelle sur la série s’est faite avec une la transition quasi invisible pour moi. Au niveau du scénario, j’ai craint au début que ça allait partir dans tous les sens et que Sfar improvisait ses récits au fur et à mesure, mais les histoires font finalement preuve d’une réelle cohésion (le tome 2 "Les Poupées de Jérusalem" en est une illustration flagrante). Je soulignerais aussi l’étonnante caractérisation du personnage principale, toujours aussi insaisissable au bout de 5 tomes. Avec un tel héros, les auteurs on de quoi surprendre le lecteur pour encore un bon bout de temps. L’univers fantastique abordé dans ces histoires m’a d’abord fait pensé à celui de Fred (le style en hachures y étant pour beaucoup). Mais petit à petit, cette impression a disparu (plus de noirceur, de violence frontale, de sexe crue) pour laisser la place au sentiment de parcourir une œuvre unique, emprunte d’une forte personnalité (les références de Sfar associées à son imagination bouillonnante). A l’instar de la "Ligue des Gentlemen Extraordinaires" de Moore et O’Neill (avec qui "Professeur Bell" partage quelques similitudes), une relecture de l’ensemble avec Wikipedia à porté de clic s’impose aussi pour satisfaire ma curiosité de références (Humpty Dumpty, Tweedle Dee et Tweedle Dum, King Kong et son île du crâne, etc..). Pour la note finale : "Le Mexicain à Deux Têtes" 3 étoiles "Les Poupées de Jérusalem" 4,5 étoiles "Le Cargo du Roi Singe" 4 étoiles "Promenade des Anglaises" 3,5 étoiles "L’Irlande à Bicyclette" 4 étoiles J’attends avec impatience la suite, et je conseille l’achat car c’est ce que je vais moi-même faire (BD empruntées à la médiathèque).

09/07/2008 (modifier)
Par popi
Note: 4/5

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire Professeur Bell. Sfar est un scénariste de talent qui peut se permettre de partir dans des histoires toujours plus loufoques les unes que les autres pour finalement retomber magistralement sur ses pattes et donner des fins d'albums en apothéose. Personnellement j'ai beaucoup apprécié l'humour noir et le défaitisme qui règnent sur les différents albums, c'est toujours fait intelligemment et on en redemande !! Pour les dessins, c'est particulier : sombres, pas très beaux ni soignés de prime abord, ils collent en fait parfaitement à l'histoire et on y adhère sans même s'en rendre compte.

23/02/2008 (MAJ le 23/02/2008) (modifier)
Par pol
Note: 1/5
L'avatar du posteur pol

Mes avis sur les BD de Johan Sfar sont en général mitigés. Mais cette fois, le professeur Bell n’est pas du tout passé. Pourtant je n’avais aucun a priori, la série m’avait été bien recommandée par un pote (merci hein). Dès le début ça a coincé. Les cases sont petites, les bulles sont toutes petites, et les dialogues sont microscopiques… Que c’est fastidieux à lire, mais que c’est pénible. J’ai bien cru que je ne pourrais pas aller jusqu’au bout. Heureusement après une quinzaine de planches les textes deviennent enfin lisibles. Mais ce n’est pas pour ça que j’ai accroché. Je me suis ennuyé de la première à la dernière page. Les personnages sont tout sauf attachants. J’ai trouvé l’histoire inintéressante. Elle est complètement loufoque, il se passe à peu près n’importe quoi, j’ai trouvé que ça n’avait ni queue ni tête. En plus la narration est décousue. Et pour finir je n’ai pas aimé le dessin. Je n’aime pas mettre 1/5, mais là je n’ai pas d’autre choix. C’est en me forçant que je suis allé jusqu’au bout du premier tome et je ne lirai évidement pas la suite.

12/12/2007 (modifier)

Série un peu plus noire que ce que fait Sfar d'habitude. Mais la narration y est très bien maîtrisée, on ne s'ennuie pas un instant. A signaler cependant que le dessin du dernier album (le tome 5) est largement moins travaillé que les autres, je ne critique pas le dessinateur Tanquerelle qui est au top dans le 4eme opus mais on sent qu'il y a passé moins de temps : les traits sont plus grossiers, il y a moins de détails, des décors et design de personnages moins riches et fournis qu'avant. En espérant que ça revienne dans le droit chemin par la suite... cependant il reste très lisible et intéressant.

16/06/2006 (modifier)
Par Chester
Note: 4/5

Une des meilleures séries de Sfar, si pas la meilleure, même si elle est moins connue que d'autres. Le dessin est similaire à ce que fait Sfar, et la reprise par Tanquerelle de celui-ci n'altère en rien sa qualité. En ce qui concerne le scénario, celui-ci est excellent, original et s'améliore au fil des tomes. Les personnages acquièrent une profondeur insoupçonnée. J'attends avec impatience la suite... Ma note pourrait facilement passer à 5/5 si la qualité se maintient.

13/02/2006 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Un petit bijou que cette série. Sfar a pris comme cadre la grande-Bretagne victorienne, ses mystères et ses personnages aux multiples facettes. Le professeur Bell, médecin de la Reine, est un aliéniste reconnu, ce qui lui permet de rencontrer toutes sortes de créatures, et de régler des affaires étranges. Ce premier cap passé, il est bien évident qu'il n'y a plus de limites, hors l'imagination de Joann Sfar. Ainsi le Professeur se promène-t-il avec son daïmon personnel, converse-t-il avec le sheitan (=Diable en arabe)... Encore une occasion pour Sfar d'étaler et utiliser sa large connaissance des sciences occultes, des mythes et religions divers. Et c'est très intéressant, malgré le fouillis un peu ambiant. Son dessin est vraiment pas mal sur cette série. Même lorsque Tanquerelle prend la relève, cela ne provoque pas de rupture graphique. Vraiment une série intéressante, mais un peu mineure dans l'oeuvre de Sfar...

12/02/2006 (modifier)
Par Dakhan
Note: 4/5

Vraiment original. Le dessin, très particulier et pas très beau, mais très efficace et plaisant ; et aussi les scénarii : fantastiques, totalement inédits, surprenants et délirants, mais excellents. Enfin une BD qui évite tous les clichés qui pullulent dans ce genre.

25/09/2005 (modifier)