L'Esprit de Warren

Note: 3.89/5
(3.89/5 pour 28 avis)

Il prétend se nommer Wednesday. Il signe ses crimes d'un W sanglant tracé sur les murs avec le sang de ses victimes. Personne n'a jamais vu son visage, on ne sait rien de lui sauf qu'il ne tue pas au hasard, mais surtout...qu'il est mort voici 24 ans.


BDs à offrir École européenne supérieure de l'image Les meilleures séries courtes Serial killers

À New York, un inquiétant Père Noël trucide froidement une jeune femme et blesse son compagnon. Ce dernier comprend que l’assassin est Warren, un tueur diaboliquement habile qui, depuis dix ans, prépare sa vengeance. S’agirait-il du fameux Warren Wednesday, le symbole de la lutte de la Nation indienne ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1996
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série L'Esprit de Warren
Les notes (28)
Cliquez pour lire les avis

29/10/2001 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Luc Brunschwig sait construire de solides thrillers. Je m’en étais déjà aperçu à la lecture d’une précédente série, Le Pouvoir des innocents (il fait d’ailleurs un clin d’œil à cette série dans le quatrième et dernier tome, avec l’apparition rapide de Jessica Ruppert, devenue maire de New York. Cela fait un peu « placement de produit », mais bon…). La mécanique est bien huilée, et le scénario ne tire pas trop sur la ficelle pour nous tenir en haleine. Juste assez pour faire passer quelques invraisemblances. Mais ça ne m’a pas non plus touché au-delà des trois étoiles que j’attribue à cette série. Encore une fois, Brunschwig fait preuve d’une maîtrise que beaucoup de scénaristes hollywoodiens peuvent lui envier, mais il manque je trouve un quelque chose pour que ce soit plus fort. Enfin, le dernier tome, paru après une certaine coupure par rapport aux trois précédents, m’a semblé le moins bon des quatre, et peut-être celui où les invraisemblances dont j’ai parlé « passent » le moins (le déroulement de la prise d’otages dans le cinéma par exemple). Ceci dit, cela reste plus que lisible, et les fans de thrillers (dont je ne suis pas forcément), et/ou de Luc Brunschwig (ici bien épaulé par le bon dessin de Stéphane Servain) vont sûrement y trouver leur bonheur.

11/11/2014 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 4/5

Excellente série au scénario diabolique, fichtrement bien foutu et à l'histoire finalement assez dure. On ne peut pas dire que la joie est au rendez-vous, c'est sombre et en même temps riche en idées (quête des origines, conflit de personnalité, échappatoire dans la lecture, fanatisme...) Le personnage de Warren est complexe, on éprouve parfois une pitié envers lui mais en même temps, on le déteste aussi... Un destin qui ne laisse pas indifférent et qui fait réfléchir... Le dernier tome propose une vraie fin, la boucle est bien bouclée, sans frustration pour ma part (pas de cliffhanger à 2 balles) avec un retournement de situations que je n'ai pas vu venir. Bref, tout à un sens et bravo aux auteurs ! "L'esprit de Warren" garde une place bien au chaud dans ma bibliothèque et c'est à lire assurément!

10/08/2014 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Depuis de longues années je suis un afficionado de BD, j'avoue que mes goût me portais plutôt vers la SF, le Fantastique et la Fantasy. C'est grâce à la fréquentation de ce site, qu'au fil de mes déambulations je suis aller voir la catégorie Polars/Thrillers. Alors là oui, après environ 3000 BD sur mes étagères, comment avais pu passer à côté de cette histoire. Tout simplement génial, vraiment bien torché (joke Mathieu). Dire que le scénario est millimétré est un euphémisme et pourtant il y avait de quoi s'y perdre avec ces retours en arrière, ces secrets de famille, les indiens, le vengeance, la folie. Quelqu'un à parlé de roman pour cette histoire, j'ajouterais de grand roman, il foisonne d'intrigues mais retombe sur ses pieds de manière magistrale. Alors oui je le relirais! et j'en parlerais a ceux qui ne connaisse pas BDthèque (les pauvres!)

23/04/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Un très bon thriller, mais qui est un peu gâché par un tome 4 un peu inutile. Les auteurs auraient du s'arrêter au tome 3 car la fin est excellent bien qu'un peu brutale. Quoiqu'il en soit, j'ai été littéralement captivé pendant la lecture des trois premiers albums. Brunschwig a vraiment du talent car il réussit à rendre une histoire qui semble farfelue au début en quelque chose qui est absolument crédible. Sa force est de bien décrire la psychologie et les motivations de Warren. Je dois tout de même avouer que j'ai été un peu interrogatif devant la 'transformation' de Warren au début du tome 3, mais finalement tout ça a un sens et montre encore que Brunschwig est un grand scénariste !

23/09/2009 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Encore un scénario de fou de Luc Brunschwig, réglé au millimètre, qui comme celui du Pouvoir des innocents nous prend par la main et nous dévoile bien tranquillement et méthodiquement les détails fascinants d’une histoire qui commence par un simple meurtre, avant de prendre des allures fantastico-mystiques… et ce qui est fort, c’est que tout se termine logiquement, tout est expliqué de façon rationnelle. Un seul petit détail m’a gêné lors de ma lecture… j’ai personnellement eu des problèmes de compréhension dans le 4eme tome, au point d’avoir eu à relire certains passages et même interpeler l’auteur sur le forum. A lire les autres avis je vois que je suis le seul, vous me direz donc qu’il s’agit peut-être d’un manque de concentration de ma part, mais j’attribue personnellement ces égarements au dessin, qui je trouve manque de cohérence dans la représentation d’un certain personnage clé. Voila, tout m’a maintenant été expliqué, et je reste impressionné par l’intrigue. Mais ces petites frustrations m’empêchent de mettre la note maximale… Une sacrée série quand même !

31/08/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Voici une série qui commence vraiment très fort, mais qui a du mal à se conclure. En effet, les deux premiers tomes de la série sont incroyablement puissants. L’angoisse est au rendez-vous, les personnages sont d’une richesse psychologique indéniable, l’intrigue est très bien menée, tout est fait pour me séduire. Et puis, j’ai le sentiment que Luc Brunschwig ne sait plus trop comment amener son final. L’intrigue s’enlise. Le troisième tome n’en demeure pas moins intéressant, en proposant un nouvel éclairage très révélateur sur la personnalité de Warren. Mais sa conclusion, sous la forme d’une fin ouverte ne semble pas convaincre le talentueux scénariste, qui propose sept ans après un quatrième tome que je trouve personnellement dispensable. En effet, s’il s’agit indubitablement ici d’une conclusion finale, je l’ai trouvé peu crédible, peu adéquate avec le reste de la série. De plus, je n’ai que très moyennement apprécié le clin d’œil à Le Pouvoir des innocents, un clin d’œil que rien ne justifie à mes yeux. Malgré cela, je maintiens une cote de 4/5, car les deux premiers tomes sont formidables, le troisième demeure intéressant et seule la conclusion finale me parait « forcée ». Le dessin de Stéphane Servain, s’il n’est pas exceptionnel en soi, sert parfaitement le sujet. C’est un travail soigné qui vaut principalement par la composition très cinématographique des planches.

27/07/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

L'Esprit de Warren est une série dont j'ai apprécié la lecture mais que je ne relirai pas. L'histoire se tient de bout en bout, tout reste logique, sans une once de fantastique, ce que j'ai grandement apprécié, car généralement je n'apprécie pas les récits où indiens et magie viennent pointer leur nez. L'intrigue est bonne mais ne m'a pas non plus transportée, avec quelques idées déjà traitées. J'ai assez aimé le dessin, agréable et en accord avec le récit. J'ai lu la série il y a un moment et je n'en garde que peu de souvenirs, donc je ne saurais en dire plus.

02/05/2009 (modifier)
Par tolllo
Note: 4/5

Voilà une très bonne histoire. Le début m'a littéralement absorbé, bien que peu engageant il se révèle très bon si on se donne la peine de lire la suite. J’ai beaucoup apprécié la personnalité de Warren(s) : complexe, tordu, borderline et schizophrène. Le fait qui m'a vraiment plu dans un premier temps est que l’on ne sache pas si l'on est dans un triller et qu’il y a une explication rationnelle à tout ce qui se passe, ou bien que nous sommes en présence d’une histoire fantastique aux frontières de la réalité. Dommage que les 2 derniers tomes soient un peu plus plats, l’histoire perd un peu de sa magie et de son dynamisme si je peux m’exprimer ainsi. La personnalité de Warren dans ce tome-ci est également beaucoup moins intéressante et énigmatique qu’a ses débuts. Reste une excellente histoire, ne boudons pas le plaisir qu’elle procure. Synthèse Scénario X2 : 14.5/20 Dessin : 12/20 Univers, atmosphère : 15/20 Développements et psychologie des personnages : 13/20 (14/20)

06/10/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Sacré scénario que celui de l'Esprit de Warren, un scénario dont la densité et la complexité me font grandement penser à un roman. C'est une longue intrigue avec des histoires dans l'histoire. Tout est bien écrit, crédible, chaque sous-intrigue est intéressante et prenante. Et surtout, gros point fort, c'est un scénario très original qui évite quasiment tous les déjà-vus. Moi qui suis du genre à deviner très vite vers où un récit va se diriger, j'ai été en permanence agréablement surpris par la tournure des évènements et mis face à une histoire franchement nouvelle pour moi avec des rebondissements toujours inattendus et pourtant si plausibles. A vrai dire, j'ai envie de comparer cette série avec le manga Monster. Le scénario a une densité et une complexité similaires, mais là où Monster s'étale sur de très nombreux tomes, L'Esprit de Warren est condensé en 4 tomes seulement ce qui les rendent d'autant plus... denses. Mais ils restent tout de même fluides et plaisants à lire. J'apprécie en outre l'intelligence du récit. Il aborde quelques sujets intéressants comme la schizophrénie ou le combat du peuple indien aux USA. Et il ne fait jamais preuve de manichéisme présentant des faits, des positions et leurs contraires sans jamais tourner à la caricature. Seules quelques réactions outrées de "vilains blancs puritains" m'ont un peu agacé par moments mais elles passent vraiment inaperçues. Pourquoi une note moyenne alors si je trouve autant de qualités à ce récit ? Simplement par goût et par passion. En effet, je ne suis par nature pas très inspiré par les récits réalistes à base de thriller de policier. Mais il y a aussi autre chose : je trouve que le scénario manque un peu d'accroche. Chaque album se lit avec plaisir et intérêt mais il leur manque ce petit quelque chose qui donne férocement envie, en fin de chaque tome de lire vite le suivant. Dans les mangas d'Urasawa, pour poursuivre sur cette comparaison, le lecteur est en permanence avide de découvrir le mystère caché dès les premières pages qu'il s'agisse de l'identité d'Ami pour 20th Century Boys ou la vérité sur Johan dans Monster et cela ajoute à son envie de dévorer aussi vite que possible les albums. Ici, je n'ai jamais été totalement captivé, je n'ai pas tellement ressenti le besoin de lire les tomes suivants si ce n'est une légère curiosité, un désir de voir ce que l'imagination du scénariste allait apporter de nouveau. Mais ne nous égarons pas, c'est une bonne, voire une très bonne BD, et je n'ai aucun reproche à faire au scénario (à part un léger sentiment de facilité ou d'incompréhension quand, dans le tome 3, on considère le "héros" comme fou et indigne de confiance alors que la police et de nombreux témoins savent qu'il a véritablement été approché par un insaisissable tueur en série). Du début à la fin, il m'a plu, sans ressentir le moindre décrochement dans la densité et la qualité. Et comme le dessin, sans être tout à fait ma tasse de thé, est de bon niveau également, c'est là une belle lecture, une BD dont je conseille l'achat, surtout si vous êtes amateurs d'intrigues policier/thriller complexes et originales.

05/01/2008 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Après avoir apprécié Le Pouvoir des innocents du même auteur, je me suis lancé dans la lecture de ce thriller passionnant. Les 3 premiers tomes m’ont littéralement scotché. C’est riche en rebondissements tout en exploitant à fond la psychologie des différents personnages qui évoluent. Cependant, je n’ai pas aimé la conclusion de cette histoire glauque. Le 4ème tome m’a fait l’effet d’un soufflé qui retombe. Sans doute que j’en demandais trop après avoir connu le final époustouflant du « Pouvoir des Innocents ». Ce qui est surprenant dans cette BD, c’est qu’on peut passer d’un sentiment de haine puis de pitié pour le meurtrier d’un tome à l’autre. Et inversement, la victime peut également devenir un bourreau. Quel sentiment étrange et quelle maîtrise dans le scénario. J’ai également apprécié le petit clin d’œil à l’autre série avec l’apparition du personnage de Jessica Ruppert, le maire de New-York… Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5

22/03/2007 (modifier)