Happy Rock (L'enfer des concerts)

Note: 3.38/5
(3.38/5 pour 21 avis)

Histoires courtes sur les concerts de rock'n roll.


Auteurs suisses Journal Spirou Musique Zep Happy Books

Mais comment c'est un concert ? Comment ça se passe ? Qui y va ? Toutes ces questions ont une réponses dans l'enfer des concerts. Une série humouristique qui raconte l'histoire d'une jeune personne dont on ignore le nom. Il nous fait partager ses expériences de concerts qui sont assez cocasses ! Si vous êtes un ou une fan de Zep il faut absolument le lire.

Scénariste
Zep
Dessinateur
Zep
Coloriste
Zep
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1999
Statut histoire Strips - gags (Un gag par page) 1 tome paru
Couverture de la série Happy Rock (L'enfer des concerts)
Les notes (21)
Cliquez pour lire les avis

28/10/2001 | Fubuki
Modifier


Par Jetjet
Note: 2/5
L'avatar du posteur Jetjet

C'est connu de longue date, Philippe Chappuis a pris le pseudo de Zep pour l'amour qu'il porte à un de ses groupes préférés, Led Zeppelin. Après la bonne impression globale de ses Happy Sex et Happy Girls (Les Filles Electriques), je m'attendais donc à un moment aussi agréable sur une autre de mes passions : la musique. Et qui dit amateur de musique dit également amateur de concerts. De part ma localisation géographique entre France, Luxembourg, Belgique et Allemagne, j'en ai bouffé du concert. Beaucoup plus auparavant, beaucoup moins aujourd'hui mais les files d'attentes, les situations où tu es bousculé ou en sueur, celles où tu finis torse nu et sur les rotules mais aussi celles où tu t'ennuies profondément et files boire une bière ou manger une saucisse pour tuer le temps également. Bref j'attendais peut-être beaucoup de cette bd mais en tous cas pas à ce que j'ai lu. Le sujet est vaste, il est original mais très mal exploité. Si certains gags font mouche avec la représentation de groupes ou artistes très connus (Joe Cocker en prend méchamment pour son grade), les gags sont téléphonés ou tombent à plat et ne reconstituent en rien l'expérience d'un concert. En effet mis à part celui qui traite les festivals, le reste est bien trop générique pour reconstituer cette ambiance si particulière. Le nouveau titre du bouquin est donc bien mieux approprié puisque Zep parle effectivement plus de rock et des groupes qui l'ont marqué ou pas en concert que des situations dite de live en elles-mêmes. Le dessin reste à l'avenant de ce que l'auteur nous aura habitué : de jolis dessins clairs humoristiques et une belle mise en couleur. On reconnait facilement les artistes bien croqués mais cette fois la sauce n'aura pas pris. Malgré un ensemble agréable et facile à lire, ce bouquin se prête plus volontiers à la lecture en salle d'attente que chez soi avec un bon Pixies en toile de fond. Sympathique mais dispensable car trop générique.

20/10/2019 (modifier)
Par js
Note: 3/5

L'enfer des concerts (qui se voit rebaptisé à des fins commerciales...) est un peu en dessous des filles électriques en matière d'humour. Ce qui m'a plu avant tout, ce sont les groupes pop/rock choisis. Zep n'a pris dans ses gags que des groupes ou des artistes très connus ayant une bonne carrière derrière eux et qui font toujours plaisir à écouter. (Il faut tout de même connaître les têtes des artistes et quelques-unes de leurs manies pour trouver certains gags drôles). Les gags sont simples, parfois bien pensés, mais l'ensemble est loin de faire mal aux zygomatiques. Le trait de Zep reste fidèle à lui-même et ne me convainc pas plus que cela. Une BD à emprunter pour sourire et peut-être se remémorer quelques vieux concerts ?

12/09/2011 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Pour terminer mon "Zep Tour", je passe des "filles" aux "concerts", même si les deux sont parfois intimement liés... Je ne vais pas revenir sur le "rebaptisage" de cet album après le succès de Happy Sex, mais bon ça sent le foutage de gueule à plein nez. Il n'en reste pas moins que cet album a du chien et sent le vécu à pleine truffe ! Meilleur que "Les filles électriques" à mon goût, "L'Enfer des concerts" est plus percutant et proche de ce que j'ai pu vivre moi même. C'est sans doute ce qui explique mon engouement plus prononcé. Par contre, ne cherchez toujours pas l'originalité du côté du dessin. On reste dans l'expressivité poussée à son paroxysme, voire la caricature pour certaines stars, mais ça fonctionne très bien ! Zep nous rend un Joe Cocker ou un Bob Dylan en trois notes et trois bafouilles en trois coups de crayons : immanquable ! "L'Enfer des concerts", une bonne BD sur cette thématique qui mérite un bon 3.5/5 !

24/03/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je voulais voir par curiosité à quoi pouvait bien ressembler une bd de Zep autre que Titeuf. Je voulais également ressentir l'ambiance des concerts et des files d'attente avant que cela ne débute. Il est clair qu'on se remémore automatiquement certains instants de bonheur en revivant certaines scènes. J'ai tout de même eu droit à une compilation de gags assez répétitifs qui se moquent un peu de différents artistes de tout style musical en soulignant leurs travers. Cela reste sympa sans être totalement transcendant. Il est vrai que je suis un peu allergique au genre d'humour développé par Zep quand j'ai découvert par ailleurs d'autres artistes plus intéressants comme Larcenet, Sfar ou Trondheim. La lecture de cet album sera rapide et on esquissera tout de même un sourire de temps à autres. A noter que l'Enfer des concerts a été réédité sous le titre "Happy Rock" après le succès commercial de Happy Sex. Encore une fois, on sent une démarche pleinement commerciale. C'est cependant pour assurer un moment de détente !

05/04/2008 (MAJ le 19/10/2010) (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Je ne suis pas un fan de Zep mais cette BD m’a touché par sa sincérité et sa justesse. On sent le vécu et la connaissance des artistes. Pour apprécier le contenu des strips, il faut visiblement avoir au moins la trentaine voire la quarantaine. En effet, les gags sont bien ciblés mais font appel à des acquis que les plus jeunes n’auront pas. Etant dans la bonne tranche d’âge, je me suis même retrouvé dans certains strips. Le dessin est du pur Zep, on aime ou pas, sa mise en page est aérée et très digeste. J’ai passé un bon moment en feuilletant ces pages. Note finale : 3.5/5

17/10/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

On sent directement que Zep est un habitué des salles de concert. Ses gags sont bel et bien représentatifs de ce que les adeptes desdites salles vivent régulièrement. Ils font souvent mouche, certains sont même carrément tordants (Joe Cocker ou Henri Dès, entre autres). Le dessin est traditionnel de l’artiste, avec ses décors minimalistes et ses visages très expressifs. C’est efficace et les couleurs vives s’adaptent très bien au sujet. Celui-ci (le sujet) est à mes yeux la grande force de l’album, car il n’est que rarement employé dans la bd. Hormis Germain et nous, je ne connais aucune série ciblée jeune public franco-belge qui ait atteint ce degré de qualité en abordant ce qui est (fut ?) pourtant un des centres d’intérêts majeurs des ados et adultes de tous bords : les concerts de rock. Amusant, varié et rapidement lu, un très bon album d’humour qui m’aura fait passer un agréable moment empli de bonne humeur.

15/04/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Tout comme Erik, j'ai voulu voir ce que fait Zep en dehors de Titeuf et comme lui j'ai trouvé les gags pas drôles. Je n'ai même pas souri une seule fois ! Pourtant, pour rire de ces blagues, on n'a pas besoin d'avoir déjà été à un concert. C'est juste qu'à la fin des blagues je lisais la dernière case en disant 'Ah oui. C'est ça le gag.....C'est quoi qu'il y a d'amusant dans cette chute ?' Il y a des bonnes trouvailles, mais ce n'est vraiment pas mon style d'humour.

13/04/2009 (modifier)
Par Telechamp
Note: 3/5

Les gags sont toujours très bons, donc je possède aussi le recueil, qui allie Les filles électriques/L’enfer des concerts. Les traits rappellent Titeuf, la technique utilisée également, on assiste à des collectors, dans les différents concerts du genre Janet Jackson, Madona, Johnny, Eminem, enfer différents style de musiques allant de Brel à Eminem, de Johnny a Madona.... C'est très varié, les gags aussi ! Lisez-le au moins dans une librairie, feuilletez quelques gags sinon, et vous verrez bien !

10/10/2008 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Quelle bonne idée de nous livrer une BD humoristique sur l'univers des concerts et ce qui gravite autour. C'est finement observé et ma foi, très vrai. Remarque personnelle : comme dans un gag où le héros se fait tatouer les barrières sur le visage, j'en profite pour passer un coup de gueule !!! J'en ai ma claque de finir en purée après un concert. La barrière devant ça me pose pas de problème, j'ai assez de muscles pour résister à des fans en furie (tout le concert d'IAM devant 5000 yo en furie) mais entre le 2ème et le 30ème rang tu es pris dans les pogos... insupportable. Au concert de Muse 2006 j'ai été piétiné... Bref, stop pour cette digression un peu hors sujet mais pas tant que ça finalement. Pour le dessin c'est du Zep, voilà, on aime ou pas. BD très agréable à lire et relire. Elle mériterait d'ailleurs une meilleure renommée parce que Titeuf prend toute la place dans l'opinion publique et c'est dommage.

10/04/2007 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

J’ai adoré l’enfer des concerts, car j’adore Zep et ses bd, Titeuf bien sûr, mais aussi Captain Biceps. Le dessin est très beau, encore plus beau que Titeuf, vers les premiers albums. Souvent dans les gags ça parle de groupes ou musiciens que je connais (AC/DC, Bob Marley, ZZ Top, Jimi Hendrix, les Rolling Stones, les Beatles, U2 etc., etc., …) j’ai compris à peu près tous les gags, et souvent je me suis marré. Je suis déja allé à des concert, et ça se passe à peu près comme ça. C'est 10 fois mieux que StarNiouzes Ca prouve que Zep n’a pas fait que Titeuf comme bonne bd, à avoir dans sa Bdthèque si on adore la musique.

12/11/2006 (modifier)