Happy Girls (Les Filles Electriques)

Note: 3.21/5
(3.21/5 pour 19 avis)

Robert est une jeune garçon plein de rêves d'amour... un peu haut-dessus de ses moyens ! Chronique de lycée désopilante, tournée en ridicule par l'auteur de Titeuf !


Adolescence Auteurs suisses Journal Spirou Séries à offrir aux jeunes ados Zep Happy Books

Zep arrive dans la collection humour libre avec celui qui ne peut être que le grand frère de Titeuf. Il s'agit de Robert. Il a 15 ans et déjà un objectif dans la vie: rencontrer la fille de ses rêves, c'est a dire n'importe laquelle pourvu qu'il y ait plus si affinités. Robert ne reculera devant rien pour parvenir à ses fins mais sa grande timidité lui jouera des tours. Heureusement la puissance de son imagination l'aidera à remplir un certain désert affectif!

Scénariste
Zep
Dessinateur
Zep
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1997
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Happy Girls (Les Filles Electriques)
Les notes (19)
Cliquez pour lire les avis

17/01/2002 | Kael
Modifier


Par Jetjet
Note: 4/5
L'avatar du posteur Jetjet

Passons donc sur le retitrage commercial pour profiter du succès et de la résonance de Happy Sex, les aventures de Robert et de ses innombrables râteaux vis à vis de la gent féminine sont franchement poilants. Pas gagné pour ma part de la part de Zep dont je goute moyennement aux aventures de Titeuf. C'est donc lorsqu'il s'éloigne un peu des terrains balisés du succès et livre peut-être un peu plus de lui-même que j'apprécie ses autres ouvrages. Ici le seul défaut de ce bouquin c'est d'être trop succinct. En effet ces gags de une page rassemblés comme des souvenirs avec voix off se lisent bien trop rapidement. On peut noter une certaine redondance car le pauvre Robert va être cruellement malmené et rarement conclure, les demoiselles se barrent dans d'autres bras ou ses plans pour conclure s'effondrent impitoyablement. Bref Robert n'a aucune chance de perdre sa virginité. C'est en me relisant que je m'aperçois qu'on pourrait tomber dans le graveleux ou le vulgaire. Il n'en est heureusement rien. C'est plutôt de l'humour potache et de situation assez bien fichu. Le pire c'est qu'il y a forcément une situation dans laquelle on peut se reconnaître de près comme de loin. Quant au dessin, c'est du Zep assez classique. Un trait simple, des couleurs vives et une façon plutôt sensuelle de dessiner de jolies demoiselles aux formes agréables. La façon de dessiner des bisous avec un effet ventouse assez marqué m'a bien fait sourire. Pas de doute on est bien dans une tranche d'oeuvre adolescence/âge adulte plutôt bien reconstituée. Zep a du effectivement bien s'inspirer de son propre vécu ou de ce qu'il a vu par lui même. C'est d'ailleurs finalement bien la seule oeuvre de cet auteur dont j'aurais aimé voir une suite. Si on n'y rit pas aux larmes, on s'y amuse beaucoup et c'est déjà un excellent point.

20/10/2019 (modifier)
Par js
Note: 3/5

J'avoue que Zep s'en sort bien avec cet album. Je redoutais de lire quelque chose de très nul, mais non, ca va. Les gags ne sont certes pas hilarants, mais ils arrivent à faire sourire (très rarement rire). Zep a su trouver assez de filles et de situations pour éviter la redondance (qui n'est pas forcément bonne chose dans ce type d'ouvrage). L'ensemble reste quand même dans le lieu commun et le déjà-vu (l'éternel ado coeur d'artichaut looser avec les filles). Le trait de Zep est reconnaissable. Je n'en suis pas friand mais cela se laisse regarder aisément. Une BD rigolote, mais le thème choisi par Zep est déjà usé et il est difficile de faire très original et très drôle. A emprunter pour se divertir.

12/09/2011 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Zepzepzep... Après le très dispensable Titeuf et le très réussi Happy Sex, retour sur "Les filles électriques" que le succès du titre susnommé (comment ça mauvais jeu de mot ???) à fait rebaptiser "Happy Girls" (Lois du commerce oblige...). "Les filles électriques" se situe en effet entre les 2 à tous les niveaux. Editorial, tout d'abord, comme je le précisais plus haut ; dans la situation ensuite, on passe de la coure de la maternelle à celle du lycée ; qualitativement, enfin, on est bien au dessus du Bigard de cours de récrée de Titeuf, mais en deçà de l'excellent Happy Sex. Sans doute l'édition n'était-elle pas encore prête à un retour de la "BD pour adulte" dans ses rayonnages, même si l'on en sent les prémices se dessiner. Il n'y a en fait que le dessin de Zep qui ne change pas ; un style égal et dynamique dans un décor dépouillé. Alors si chacun trouvera bien une planche ou deux dans laquelle se reconnaître profondément, les gags en une planche de cet album sont loin d'être désopilants. De façon générale on sourit, oui, et ça nous rappelle quelques situations foireuses de notre jeunesse. A emprunter dans votre bibliothèque de quartier pour passer le temps ? Pourquoi pas.

24/03/2011 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

J'aime toujours relire "Les filles électriques" ! Les gags sur ce gros looser sont vraiment drôles. Il font plutôt réalistes mais Zep rajoute une grosse dose de dérision et de caricature, et je me marre toujours quand je lis cet album, c'est vraiment bon. On connaissait le dessin de Zep avec Titeuf, dans cet album, il est aussi bon que dans les derniers albums de sa série principale. Avec des personnages tout en rondeur et une super colorisation. "Les filles électriques" est une BD de bon niveau, aussi bon que L'enfer des concerts !

15/05/2007 (MAJ le 18/08/2010) (modifier)

Parlons de la BD dans son contenu, des gags sur une page nous présentant les tribulations de braves garçons timides et maladroits avec la gente féminine pendant l’adolescence. Les dessins caractéristiques de l’auteur ne nous dépaysent pas, toujours peu de décor, une stylisation et déformation des visages à l’extrême, mais une vivacité du trait permettant de parfaitement croquer les situations. Hélas les situations en question ne nous décrivent que du banal. Maladresses et immaturité nous sont présentés comme les symptômes d’une adolescence en quête de relation. Naïveté et cruauté sont au menu. Certes cela peut réveiller quelques vieux souvenirs, certes cela peut faire tirer parfois un sourire devant la candeur et la beauté simple de quelques espoirs vite balayés, mais franchement ça ne casse pas trois pattes à un canard. Une fois le strip commencé on sait pertinemment comment il va se terminer. Tout cela me parait lu et revu à tel point qu’il me fut difficile de lire l’album jusqu’au bout. A ce stade j’hésitais entre un bof pour un album sans intérêt et un pas aimé. Mais j’ai ensuite appris qu’il s’agissait en fait en grande partie d’une réédition d’un ancien opus. Du coup ça change tout, on surfe sur le succès de « Happy Sex » et on lance un album au même format. A démarche uniquement mercantile, réaction uniquement épidermique. Pas d’achat, inutile même de le lire. Si vous trouvez la vieille édition feuilletez là c’est du niveau des BD de supermarché : plat et inutile sans être mauvais. Dans tous les cas je n’aime pas.

09/08/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Alors que j'avais beaucoup aimé Happy Sex du même auteur, j'ai moins apprécié cet opus. Il faut bien avouer que la démarche ne semble pas être la même malgré un titre un peu trompeur. En effet, le regard que porte l'auteur Zep est celui d'un adolescent et cela change tout. Bien entendu, les thèmes restent les mêmes entre sexe et drague. Certains gags sont désopilants. D'autres sont tout juste moyens. C'est moins percutant. Cela reste drôle.

17/07/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je m'attendais à un truc franchement moyen et finalement j'ai bien aimé. Certains gags m'ont fait rire et j'ai souri en lisant les autres. Les situations sont bien trouvées et le personnage central est vraiment attachant. Pour répondre à Mac Arthur, je me suis reconnu dans le personnage pour l'aspect 'appétit' sexuel, mais le reste non. Je n'ai vécu aucune de ses situations parce que je suis trop timide pour parler aux filles et je n'aime pas les fêtes (je suis plus le genre de gars qui reste chez lui lire des BDs et tomber amoureux de personnages féminins totalement fictifs). Sinon, je ne suis pas fan du dessin de Zep, mais à force de le lire je suis devenu plus tolérant. Avant c'était 'Woa ! C'est nul !' et aujourd'hui c'est juste un gros bof.

13/06/2010 (modifier)
Par Yannis
Note: 2/5
L'avatar du posteur Yannis

Bonjour l'arnaque ! Tiens et si on profitait du succès de Happy Sex pour ressortir une vieillerie en augmentant le prix de 30 ou 40%. Voilà à mon avis ce qu'ont dû se dire l'éditeur et l'auteur pour en arriver à cette réédition. Autant j'ai trouvé Happy Sex plaisant à lire et drôle (sans en faire la bd de l'année non plus), autant là je dois dire que c'est bof. Il y a quelques gags sympas mais il m'ont tout au plus fait sourire. Empruntez cette bd à la bibliothèque du coin s'il le faut, mais je vous déconseille l'achat.

29/05/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Personnellement, ce sont « La piscine », « Lisa » et « Marielle ». Et pour vous ? Car, immanquablement, certains de ces gags sentiront furieusement le vécu pour chacun d’entre nous. Zep tape juste et fort. Plus d’une fois, ces filles électriques m’auront bien fait rire, tant elles m’auront rappelé mon adolescence à peine pubère et les nombreux « vides » qui l’accompagnèrent (non pas que je suis devenu irrésistible entretemps, je suis simplement devenu plus raisonnable). Les situations sont variées et j’ai le sentiment que Zep n’oublie aucun des classiques du genre. Le dessin est minimaliste au niveau des décors et le ressort comique tient bien plus dans les situations, réminiscences de nos exploits adolescents, que dans son graphisme. Et puis, c’est rassurant de se dire que, finalement, je ne suis pas le seul que ces cruelles jeunes filles auront fait souffrir. Maigre consolation, mais consolation quand même.

06/04/2009 (modifier)
Par Telechamp
Note: 4/5

Tout comme l'enfer des concerts, toujours du suisse Zep, cette BD est vraiment bien, j'ai le recueil des deux BDs ! Achetez-le, c'est plus simple ! Ici, on voit Zep adolescent, il me semble, au contact de la nature, des filles, qu'il a fait rager, dégouté, aimé, sensibilisé, amusé, et d'autres choses bien sûr... ! Bref, c'est pas sans rappeler Titeuf ou d'autres BDs de Zep, mais la technique de dessin utilisée est comme dans Titeuf, très bons dessins, bons traits, bonnes techniques. Achetez-le, ou lisez-le un peu dans une librairie, vous verrez, vous allez peut-être ou certainement aimer !

10/10/2008 (modifier)