Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Rafales

Note: 2.87/5
(2.87/5 pour 15 avis)

Pourquoi, en 1943, la division d'investigation scientifique du 3ème Reich a-t-elle fait tuer l'un de ses chercheurs et disparaître toutes traces de ses travaux ?


Journalistes

En démontrant qu'il n'y a pas de races supérieures et que l'Homme était une erreur de la nature, ce savant mettait en péril les fondements de la dictature nazie. Mais encore ? Des témoins de cette épouvantable affaire semblent avoir survécu. Pour preuve, une étrange jeune femme venue se recueillir sur la tombe du chercheur assassiné. Les découvertes de ce dernier n'ont pas non plus été complètement occultées. En couvrant les guerres et les interventions criminelles dans le monde, le reporter Sébastien Raives a également acquis cette conviction que l'Homme est une erreur de la nature. Pour l'heure, ce redoutable journaliste d'investigation aux activités de la Waxon, une puissante multinationale qui, à travers ses projets tiers-mondialistes et ses réseaux de distribution d'énergie se veut un exemple de solidarité écologique. Sébastien est particulièrement intrigué par la personnalité de l'énigmatique et superbe India Allen chargée de protéger les intérêts du holding. Texte : Lombard

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2005
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Rafales

19/05/2005 | ArzaK
Modifier


Par Yann135
Note: 3/5
L'avatar du posteur Yann135

Sébastien Christie est un journaliste indépendant. Au cours d'un reportage, il se retrouve témoin d'un attentat visant à déstabiliser un puissant conglomérat pétrolier. Cette attaque s'inscrit dans un schéma plus vaste, où l'homme risque d'être détrôné au sommet de l'échelle biologique par une nouvelle espèce. D’habitude je suis plutôt bon public sur ce genre de série, mais j’ai trouvé que 4 albums pour nous relater les aventures de ce photographe de guerre, c’est trop long. Beaucoup de rebondissements qui n’apportent pas grand-chose à l’histoire. Certaines révélations sont répétitives sans doute pour éclairer le lecteur qui n’aurait pas compris l’intrigue. Le graphisme de Francis Vallès est sublime. J’adore. Par contre petit bémol, certains personnages féminins se ressemblent tellement qu’il est parfois difficile de les discerner visuellement. Ca part dans tous les sens. C’est rythmé. Cette série réunie les peurs contemporaines, la génétique et la philosophie. Ca se lit d’une traite. On ne s’ennuie pas mais cela n’atteint pas des sommets. 3 étoiles c’est le max.

18/07/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

En général, je n'aime guère les séries avec des changements incessants de lieux ou de décors trop rapides ; dès le tome 1, c'est un véritable festival. Desberg marche sur le terrain de Van Hamme qui aime traiter ce type de sujet, on s'attend à du Largo Winch, et comme chez VH, ses thèmes sont très actuels et ancrés dans la géopolitique mondiale. Le récit s'appuie sur la peur des attentats terroristes ; depuis le 11 septembre, ça a ouvert une voie où des scénarios se construisent autour de ça, plein de films récents ces 10 dernières années ont joué cette carte, et ça gagne le domaine de la BD depuis quelques temps. Desberg n'exploite pas assez la piste de la nouvelle espèce humaine et sacrifie au thriller mouvementé, compliquant parfois tellement son récit que la lecture doit se faire de façon attentive. Le dessin très fluide de Vallès m'a aidé à suivre cette série, je l'aime particulièrement depuis Les Maîtres de l'Orge et Rani, et il est dans le style graphique de beaucoup de dessinateurs de séries modernes, tels De Vita, Jigounov, Francq, Juszezak ou Aymond... même si ses 2 femmes India Allen et Alma ont des visages trop ressemblants. Une série sans grand relief et aux personnages un peu creux, mais suffisamment distrayante pour passer un agréable moment.

07/02/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

L’hypothèse de départ m’a bien plu. Elle m’a aussi déconcerté car je croyais m’engager dans une série policière et je me suis retrouvé sur du fantastique à la Chant des Stryges. La dimension fantastique est bien amenée, et Desberg est un conteur talentueux. Les enchainements sont fluides, les dialogues font mouche, les séquences s’enchainent avec une certaine logique. Seules certaines explications sont parfois confuses. De même, il y a un peu trop de protagonistes dans cette histoire. Cela la complexifie au détriment du dynamisme. Mais si je trouve un défaut à cette série, c’est l’absence de charisme de ses personnages principaux. Deux personnages se dégagent clairement mais aucun des deux n’a réellement réussi à me captiver. Au niveau du dessin, Vallès livre un travail correct. Il y a maintenant tellement d’auteurs qui oeuvrent dans ce genre graphique que mes exigences sont devenues plus élevées mais son style convient bien à la série. En somme, il est conventionnel et passe-partout. Une série qui ne m’aura donc pas marqué sans que je puisse lui reprocher grand-chose. Pas mal, je ne regrette pas l’emprunt mais j’aurais regretté l’achat.

09/11/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai eu beaucoup de plaisir à lire cette série, mais cela ne veut pas dire qu'elle est sans défaut. C'est sympa à lire, mais je trouve que ça ressemble trop à ce que Desberg a déjà fait. C'est toujours la même chose : un individu lambda découvre sans vraiment le vouloir un grand complot, il va survivre à plein d'explosions et il tombe amoureux d'une fille qui va bien entendu coucher avec lui. Les ficelles sont très grosses, mais ça se laisse lire car il y a plusieurs bonnes idées et que la narration est fluide. On ne s'ennuie pas une seconde. De la bonne bd grand public en gros, mais cela serait bien que le scénariste se renouvelle.

25/06/2010 (modifier)
Par herve
Note: 3/5
L'avatar du posteur herve

Eu égard au peu de succès de cette série, les éditions du Lombard ont donc décidé d'achever Rafales avec ce 4ème tome. Pourtant avec Desberg au scénario et Vallès au dessin, la série s'annonçait bien. Le dessin réaliste de Valles (Tosca, les maîtres de l'orge) s'accorde vraiment au scénario. Mais le quatrième et dernier tome nous laisse un peu sur notre faim. Tout va trop vite (le récit est ponctué de fusillades, poursuites, meurtre à la limite de l'overdose) et la théorie de Desberg sur l'évolution de l'espèce humaine en perd un peu de sa superbe. Une série séduisante qui sans être exceptionnelle reste originale grâce au scénario de Desberg, qui en reprenant l'idée maintes fois développée du complot mondial (on nous cache tout, on nous dit rien) fait du neuf avec du vieux.

13/07/2008 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Cela se voit que c'est du Desberg. On reconnaît bien sa marque de fabrique. Nous avons ici une grande aventure entre polar scientifique et interrogations philosophiques sur la nature de l'homme. Il est vrai que le postulat de départ de ce scénario est très original : une nouvelle race qui succède à l'homo sapiens. La nature a engendré une nouvelle espèce...dommage qu'elle soit là pour nous éliminer! L'exploitation qui en est faite notamment dans le tome 2 n'est pas à bon escient. Il y a une succession de scènes d'actions comme une sorte de surenchère qui ne mène nulle part. Le nom même d'India Allen qui est emprunté à Indiana Jones et sa petite amie Karen Allen m'a un peu titillé. L'exploitation du monde par les multinationales est déjà un thème bien courant dans le monde de la Bd. Cependant, je dois dire que l'ensemble se laisse lire agréablement d'autant que le dessin n'est pas sans rappeler celui de Largo Winch.

02/09/2007 (MAJ le 13/07/2008) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Un reporter de guerre, des multinationales, une ex-agent de la CIA, une société qui tire de drôles de ficelles, un sabotage de pipe-line en Afghanistan, et l'avenir du genre humain en jeu. Ca fait déjà beaucoup pour un début... N'empêche : le scénariste Desberg montre qu'il devient un grand. Les intrigues -en phase avec l'actualité- qu'il nous délivre sont basées sur sa maîtrise et sa connaissance des rouages de la politique internationale et de l'économie mondiale. C'est vrai que, pour certains lecteurs, "faut savoir suivre !..." La trame générale et ses développements sont, en effet, assez complexes. Heureusement il y a le style graphique de Vallès (Les maîtres de l'orge) qui adoucit cette complexité du récit ; un trait réaliste, précis, pointilleux même. A lire en prenant son temps, pour bien s'imprégner des personnages et faits relatés.

09/11/2007 (modifier)
Par sagera
Note: 3/5

C'est le type de bd bien faite sur le plan technique mais qui ne laisse aucune trace sitôt lue. J'ai passé un bon moment en lisant les deux premiers tomes, mais à la sortie du numéro 3, va falloir que je relise les deux premiers pour me remettre dans l'ambiance. Cela dit, je conseille quand même, la découverte de cette série pour tous ceux, qui aiment les récits qui "bougent et déménagent". En plus, c'est bien dessiné et mis en scène.... Ca se consomme donc facilement à condition de ne pas être trop exigeant.

09/05/2007 (modifier)
Par Redman
Note: 2/5

Etrange... j'ai lu les deux tomes de cette bande dessinée il n'y a pas si longtemps que ça et je serais presque incapable de me rappeler l'histoire... Il est clair qu'elle ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. Ca part sur une base originale mais c'est mal exploité par la suite, on a le droit à un enchaînement de péripéties entrecoupées d'explications guère convaincantes, c'est un peu rocambolesque et beaucoup ennuyeux. On n'y croit pas trop. Les héros ne sont pas charismatiques pour un sou. On n'est pas entraîné dans l'histoire et c'est bien dommage ! Pour le dessin c'est classique mais efficace, sans être exceptionnel, heureusement tout de même qu'il est là pour rehausser la note... Au final pas grand chose à dire sur cette BD, si ce n'est que sur ces deux premiers tomes le potentiel de départ est gâché par un déroulement peu palpitant et accrocheur, auquel on a du mal à croire et à s'intéresser. Pas terrible pour une BD qui se veut fantastique...

02/01/2007 (modifier)
Par klechko
Note: 4/5

En lisant les avis précédents à propos de cette série, j’ai été surpris en général par le sentiment de déception et la sévérité de la note. Pour ma part je trouve que ces 2 premiers tomes sont d’une très bonne qualité avec un dessin classique et agréable quoique un peu figé, un scénario prenant qui prédit pour l’instant le risque de destruction (ou d’autodestruction) de l’homme par l’homme (j’aime bien cette façon plutôt Darwinienne d’imaginer l’évolution) avec une intrigue mêlant investigation journalistique, espionnage, action et intrigues politiciennes. Sans être un must, c’est bien fait et agréable à suivre et ce n’est déjà pas si mal !

30/04/2006 (modifier)