Sylvio

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Petites aventures parmi les insectes des bois.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Les Insectes Pif Gadget

Sylvio est un grillon, né sous le parrainage de trois fées, dont une mauvaise. Elles lui donnent le pouvoir de traverser les arbres. Sylvio, musicien et chanteur hors pair, se fait de nombreux amis parmi les insectes du bois. Il rencontre scarabées, chenilles, bouviers, et même une bougie ! Mais celle qu'il aime par-dessus tout, c'est cloé, la gentille petite abeille. Sylvio et ses amis aimeraient vivre heureux dans la coquille qu'ils ont aménagé en bar. Mais Jack le cafard a une dent contre lui, et a juré de le faire disparaître par tous les moyens.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1988
Statut histoire Une histoire par tome (Au moins 15 tomes sont prévus) 5 tomes parus
Couverture de la série Sylvio
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

28/02/2005 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Sylvio le petit grillon humanisé qui vit dans une forêt avec sa fiancée Cléo l'abeille, j'avais presque oublié cette petite série pleine de charme et de poésie sur le monde des insectes, univers peu exploré dans la BD animalière. C'est frais, c'est joli et idéal pour les tout petits. Cette Bd est née dans le magazine Fripounet en 1973, mais je me souviens en avoir lu des récits complets dans Pif-Gadget lorsqu'elle rejoint ce journal peu après. Graphiquement, c'est joli, Luguy est doué pour représenter ce petit monde insectoïde, mais les sujets sont souvent similaires, ça tourne presque toujours autour de Sylvio et Cléo qui doivent déjouer les mauvais tours de Jack le cafard, un peu à la manière de Chlorophylle et Minimum qui combattent Anthracite le rat noir. Luguy abandonne cette série en 1981 lorsqu'il crée Percevan.

05/12/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Autant j'aime beaucoup Percevan, autant j'ai du mal avec les séries enfantines de Luguy, qu'il s'agisse de Karolyn ou ici de Sylvio. Et pourtant je croyais aimer car j'avais de vagues souvenirs de jeunesse de planches de cette série observées dans Pif Gadget. Mais à la lecture récente d'un album entier, j'ai vraiment été déçu. Cela provient peut-être du fait que j'ai lu la série telle qu'elle a été publiée puis abandonnée chez MC Productions en 1988. Après quelques recherches d'informations, je comprends que cet album contient une mise en forme, déguisée en une seule histoire longue, des courts récits publiés dans Pif Gadget. Comme ce n'est pas évident au premier abord, cela ressemble plus à un long scénario complètement déstructuré et qui part dans tous les sens, avec une suite de péripéties n'ayant rien à voir les unes avec les autres qui s'accumulent sans aucun charme. Des facilités scénaristiques nombreuses, des coïncidences énormes et de grosses incohérences apparaissent à chaque page, c'en est lassant. J'ai même trouvé une page où une intrigue semble se lancer (celle avec l'araignée qui capture Jack le Cafard) et puis pouf elle est complètement oubliée quand on passe à la page suivante. A cela s'ajoute d'affreuses fautes d'orthographes dans les bulles de dialogues qui gâchent encore plus l'ensemble. Et comme le tout, tant au niveau du dessin que des scénarios, est trop basiquement enfantin et naïf à mon goût, je me suis vraiment ennuyé à la lecture. Peut-être que la réédition chez Bernard Grange est de meilleure qualité mais je ne suis pas motivé à l'idée de le vérifier.

02/03/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Sylvio, originellement publié dans les années 1974 à 1982 dans Pif Gadget, avait ravi le (très) jeune lecteur que j'étais alors. C'est donc avec un grand plaisir que je vois cette série (ré)éditée en album, et dans un beau style. Car Luguy, dessinateur talentueux de Percevan, a pour l'occasion fait appel à un jeune coloriste, Lecocq, qui a su restaurer la série de manière agréable, avec énormément d'aplats cependant. Un vrai ravissement, car le dessin était déjà très vif, portant en germe ce qui fera le succès de la série-phare de Luguy. Quant aux histoires, elles sont basiques : Sylvio (ou un de ses amis) part se balader, il lui arrive une tuile, souvent causée par Jack, et il s'en sort grâce à son ingéniosité. Cela risque de vite lasser les plus de 12 ans, mais l'essentiel -charmer les plus jeunes- est là.

28/02/2005 (modifier)