Karolyn (Cyril)

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Pour ramener son ami Plumty à la vie, Karolyn et son ami Boulbiket doivent traverser le pays du cruel sorcier Cendrophil et de son dragon.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Les Licornes

Pour ramener son ami Plumty à la vie, Karolyn et son ami Boulbiket doivent traverser le pays du cruel sorcier Cendrophil et de son dragon. Puis trouver la Licorne d'Or. Elle seule peut le mener dans la forêt engloutie où vivent les Petits Hommes Bleus... Tome 2 : Karolyn et son ami Boulbiket veulent contrer les maléfices de l'infâme sorcier Safran. Ce dernier a pris le pouvoir de la Cité Fleurie de Nuages, emprisonnant son Seigneur Sédrique au Pays de la Solitude, et transformant en statue de pierre sa Dame Chantilly... Série initialement intitulée : les Aventures de Cyril.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1977
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Karolyn (Cyril)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

19/02/2008 | Ro
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Voilà une bande qui s'adresse à de très jeunes lecteurs et lectrices dont je ne sais si elle arrive à trouver son public. Arrivée entre mes mains à l'occasion d'une visite chez le dentiste, j'y ai reconnu le dessinateur de Percevan. Mon problème est de savoir si je peux être de bon jugement pour une oeuvre qui ne m'est pas destinée. Le dessin est joli, disons attrayant et l'histoire de ce Château des mille diamants, je l'ai trouvée plutôt décousue, enchainant les péripéties de manière rapide. Si cette catégorie existait, je dirais que cette bande est gentille. Et puis même si je n'ai rien contre, elle permet aux plus jeunes de voir autre chose que du manga parfois survitaminé.

05/11/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu cette série car j'aime le dessin de Philippe Luguy. Le dessin n'est pas aussi bon que dans Percevan, mais cela reste pas mal (j'adore le look de Cendrophil). Malheureusement, le scénario est mauvais. Je comprends que cela s'adresse à un public jeune, mais je ne suis pas sûr que j'aurais aimé lire ce truc si j'étais encore un gamin. Le scénario est une suite de péripéties sans grand intérêt avec quelques bonnes idées qui ne sont jamais vraiment développées vu que tout se passe trop vite. La narration est lourde et je ne suis jamais rentré dans l'histoire. Dommage.

03/03/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Comme Ro, j'étais curieux de voir ce que l'un de mes dessinateurs préférés, Philippe Luguy, pouvait proposer aux commandes seul d'une série jeunesse. C'est assez décevant au final. Le dessin est plus épuré, plus simplifié que dans Sylvio et les amateurs purs de l'auteur y trouveront sans doute à redire. Certes, il y a encore de belles scènes, des jolies créatures (la licorne d'or, les scènes dans les arbres), mais malheureusement il ne donne pas tout. Pour l'histoire c'est un peu pareil, même si en général Luguy se fait aider dans ses histoires. A la lecture du premier tome, on a vraiment l'impression qu'il n'y avait qu'un prétexte avec un personnage sans grande saveur, puis des péripéties qui s'enchainent sans grande réussite. L’arrivée du comparse, par exemple, est très téléphonée... Le second tome est un peu plus soigné à ce niveau, mais cela reste mince. A éviter quand même, sauf si vous êtes nostalgique de dessins naïfs...

29/10/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Grand amateur de la série Percevan, j'aime beaucoup le graphisme de philippe Luguy. Et c'est bien le même trait que l'on retrouve dans les pages de Karolyn, le trait un peu enfantin dont il use pour la série Sylvio. Il offre ainsi aux lecteurs quelques belles images en une planche et plusieurs personnages et décors travaillés, pleins de fantaisie et d'esthétique. Mais il joue aussi hélas la carte de la facilité sur une trop grande majorité des cases sur cette album, y faisant sciemment le choix du décor minimum ou vide et de ne dessiner que les personnages les plus simples tandis que les compliqués n'ont droit qu'à quelques rares apparitions. Bref, à mes yeux, Luguy ne fait pas preuve dans cette BD du talent dont il s'est montré capable dans les plus beaux albums de Percevan. Quant au scénario, il s'agit là d'albums résolument jeunesse. La série est parue initialement en 1977 sous le titre Cyril et il faut croire qu'à l'époque, à part le fait de leur offrir un joli décor plein de magie, on ne s'encombrait pas toujours pour les jeunes lecteurs de leur fournir une intrigue réaliste et des rebondissements intéressants. Le personnage de Karolyn rappellera pour beaucoup le Bizu de Fournier, vivant dans sa jolie chaumière au milieu de la forêt accompagné de Plumty, créature humanoïde et rigolote. Et sa première aventure rappellera franchement Johan et Pirlouit : il s'agit en effet de traverser marais, désert et montagnes, d'atteindre le Pays Maudit, d'y combattre un dragon pour arriver enfin au village de petits hommes bleus... L'analogie avec le Pays Maudit de Peyo est-elle à ce point voulue ou involontaire ? Quoiqu'il en soit, le déroulement de l'intrigue est d'une grande platitude. Ce sont des accumulations de petits rebondissements complètement artificiels et résolus par le scénariste d'un coup de baguette magique. Tout est trop facile, trop téléphoné, trop cousu de fil blanc. Tant et si bien que la lecture s'en révèle tout simplement ennuyeuse, pas drôle, pas intéressante. C'est bien dommage car Luguy s'y entend vraiment bien pour représenter des univers pleins de magie, de fantasy et d'aventure. Sylvio et surtout Percevan seront cependant de bien plus belles réussites.

19/02/2008 (MAJ le 19/02/2008) (modifier)