Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Game Over

Note: 2.27/5
(2.27/5 pour 15 avis)

Série dérivée de Kid Paddle se focalisant exclusivement sur les parties de jeux de Kid et ses amis avec les blorks en "guest-star"


Albums jeunesse : 10 à 13 ans BD muette Fanas de Jeux video Les Losers Spin-off

Quand Kid Paddle, Big Bang et Horace s'enferment pour passer la nuit à jouer sur leur console de jeu, on se doute qu'ils vont vivre quelques heures particulièrement éprouvantes. Au menu : TOUS les jeux dont le petit barbare est le héros. Des heures de stress et de coups fourrés en perspective ! Car le petit héros numérique va devoir affronter les pires ennemis jamais croisés dans un jeu vidéo : les infâmes et redoutables Blorks, qui le poursuivent inlassablement jusqu'au GAME OVER final. (Texte : Dupuis)

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2004
Statut histoire Strips - gags 19 tomes parus
Couverture de la série Game Over
Les notes (15)
Cliquez pour lire les avis

24/01/2005 | Pierig
Modifier


L'avatar du posteur PseudoRandom75

Autant j’ai beaucoup aimé Kid Paddle qui est, comme ma photo de profil le fait deviner, ma série de bd préférée autant je n’ai, mais alors pas du tout, aimé « Game Over ». L’intérêt de l’apparition du Petit Barbare dans Kid Paddle était d’être un gag récurrent sans être tout le temps dans l’album, c’était drôle et ça passait très bien. Mais une série entière basée uniquement sur ce personnage qui meurt tout le temps ? Non merci. Je ne vois pas pourquoi cette série existe, ce personnage joue très bien son rôle dans Kid Paddle, il n’avait pas besoin d’apparaître dans une série longue de 17 tomes si je ne m’abuse. J’aimais la bd aussi pour sa diversité de gags , Horace , le guichet etc. Là c’est toujours la même chose, c’est très répétitif. J’ai le malheur de dire que cette série a été créée juste pour faire de l’argent, elle ne sert à rien. Midam aurait pu s’en passer. Sinon le dessin est toujours aussi bon.

22/02/2020 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Pas mal à une condition, ne pas s'enfiler un album d'un coup car l'humour est assez répétitif. Sinon c'est ma foi plaisant et nous sommes là dans un humour destiné aux plus jeunes. J'avoue avoir parfois souri, pour un survol dans la salle d'attente donc.

30/08/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Inégal et plutôt à lire par petites doses, certes. Mais les albums que j’ai empruntés à la bibliothèque ou à mon fils m’ont plutôt fait rire. C’est plutôt con, très très basique et forcément répétitif vu le concept, mais c’est quand même bien fait. Et ça s’adresse à un éventail assez large. On peut juste regretter que le concept – très restreint au départ (qui a quelques points communs avec Le Coup du lapin) – une fois usé, la série ne s’arrête pas avant l’overdose et/ou la perte d’inspiration. D'où le bof global (note réelle 2,5/5)... A consommer à toutes petites doses donc, mais vous pouvez vous laisser tenter par certains gags basiques et suffisamment cons pour être drôles. L’achat n’est pas forcément indispensable par contre. Note réelle 2,5/5.

28/01/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Tiens, je n'avais pas avisé cette série. Il faut dire qu'il n'y a pas grand chose à dire. Le concept est toujours le même: le pauvre héros de jeux vidéo essai de gagner contre les monstres et il échoue (et il meurt souvent du même coup). Au début, c'est un peu sympathique et j'ai bien aimé voir comment le héros échouait car les chutes sont surprenantes sans être hilarant. Malheureusement, le concept devient rapidement ennuyeux. Après avoir lu au complet un tome, j'ai ensuite feuilleté deux albums en poussant un gros bof.

05/06/2011 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Tout droit sorti de la série Kid Paddle, "Game Over" réussi le tour de force de faire prendre la mayonnaise. Mayo' ? C'est effectivement la consistance résiduelle de notre héros à la fin de chaque page : Game Over ! Un titre non usurpé ! Basique. Répétitif. Souvent efficace, Midam, sait pourtant rendre drôle un exercice périlleux. Son trait précis et expressif y fait pour beaucoup, ainsi que l'univers jeu vidéo D&D qui lui tient lien d'univers. Alors, certains se lasseront forcément, certaines planches sont très en dessous, mais dans l'ensemble, cet humour bête et méchant réussit à me faire rire là où certains échouent lamentablement. Pourquoi donc s'en priver ?

01/09/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Le premier tome m’a bien fait marrer. Il faut dire que j’étais déjà grand fan de ces histoires dans leur version « Kid Paddle ». J’avais cependant peur qu’un concept aussi étriqué n’engendre rapidement un phénomène de lassitude. Mais non, le premier tome passe brillamment le cap et j’en conseille la lecture, sinon l’achat. Il n’en va pas de même de la suite de la série. En effet, dès le début du second opus, je me suis surpris à bailler. La lassitude est là ! Les possibilités de variation des chutes sont tellement réduites (car, de ce point de vue, Game Over porte admirablement son nom) que Midam et ses amis, malgré tout leur talent, ne parviennent plus à sortir de nouveaux gags originaux. La série sombre plus souvent qu'à son tour dans la banalité, ce qui est très regrettable au vu de la sympathie que m'inspire ce petit barbare. Alors, je continue à feuilleter ces albums lorsque j’en ai l’occasion, mais il ne me viendrait jamais à l’idée de les acheter. Bof, sans plus … même si le premier tome m’a bien fait marrer.

04/03/2010 (modifier)
Par tolllo
Note: 3/5

GAME OVER Un personnage de jeux vidéo… décidément je n'en sors pas ! Directement dans la lignée de Kid Paddle cette série s’enferme malheureusement trop dans le jeu vidéo. La où Kid Paddle arrivait à se diversifier cette série n’est restée concentrée que sur son "point de départ", et sur son sujet de base. Je vois difficilement comment elle pourrait trouver d’autres sujets intéressants sans sortir de son titre. Elle reste tout de même une série sympathique qui ravira les fans de Kid Paddle sans arriver à son niveau. Certains gags tout de même sont relativement bien poussés et pour un "gamer" en culotte courte le gag doit réellement bien fonctionner. J’avoue que moi-même je ne peux m’empêcher de lire cette série si je passe devant… Je ne l’achèterai certainement pas, même en occasion, mais l’univers et les idées me plaisent bien. Même si je ne suis pas (plus ?) la cible de lecteurs visés, je dis donc "pas mal"… Pour moi (11/20) distrayant. Pour les plus jeunes (13/20).

06/03/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Série dérivée de Kid Paddle . Nous avons là un recueil de gags en une planche mettant en scène un personnage de jeux vidéo fonçant invariablement dans les pièges cruels disséminés sur son parcours. Les sketches mettent en scène le barbare des jeux vidéo de la série mère. Une BD dénuée de dialogue. Seule la gestuelle et les mimiques produisent l’effet comique. Du gore burlesque! Il s'agit d'avancer sur un parcours, de combattre les blorks (de répugnantes créatures boursouflées et baveuses), de sauver la princesse et de déjouer les pièges tarabiscotés et les coups fourrés qu’ont tendus les concepteurs de jeux. Cela vous dit une petite partie ? Pas moi en tout cas ! Cependant, mon très jeune fils adore. Alors, pour faire plaisir, achat recommandé mais pas indispensable si vos enfants ne le réclament pas.

14/02/2007 (MAJ le 09/11/2008) (modifier)

Game over. Drôle sans plus. Pas beaucoup de textes, les gags sont basés sur l’image uniquement. BD sur le jeu vidéo, pour les enfants. C’est plutôt sympa, malgré son coté minimaliste ! De la à faire la collection, je ne suis pas sur que cela vaille le coup. De loin je préfère Kid Paddle, beaucoup plus drôle et pus riche en texte !

27/04/2008 (modifier)
Par Chelmi
Note: 1/5
L'avatar du posteur Chelmi

"Game Over" est une série dérivée de Kid Paddle. Les sketches mettent en scène le barbare des jeux vidéo de la série mère. Je n’aimais par particulièrement ces gags dans Kid mais un de temps en temps, ça passait ; mais là, une BD complète, c’est l’overdose. Pour rédiger ces histoires, on retrouve bien sûr Midam, mais cette fois ci il est aidé par Augustin, Adam, Thiriet et Bercovici. Ça fait beaucoup de monde pour une série dénuée de texte et très pauvre scénaristiquement parlé. Au dessin, c’est toujours Midam mais là, il est accompagné par Adam. C’est la même qualité que sur Kid Paddle mais encore en plus simplifié, les fonds sont toujours systématiquement vides. (Les couleurs d’Angèle sont aussi les mêmes). Je note 1/5, car je n’ai vraiment pas aimé. Mais dans mon supplice, j’ai eu de la chance, car en CINQ MINUTES la lecture était bâclée. Ben oui, il n’y a pas de texte et les dessins, il n’y a pas besoin de s’attarder deux plombs dessus pour tout voir. Ce n’est pas de la lecture, c’est du feuilletage.

04/08/2005 (MAJ le 11/11/2007) (modifier)