L'Enfant Zoovage

Note: 1.75/5
(1.75/5 pour 4 avis)

Pfelelep, enfant zoovage (enfant sauvage de Zoo). Telle est l'inscription qui figure sur la cage de cet hurluberlu plus préoccupé par ses pulsions animales que par le monde des humains.


Magazine Fluide Glacial

Pfelelep, enfant zoovage (enfant sauvage de Zoo). Telle est l'inscription qui figure sur la cage de cet hurluberlu plus préoccupé par ses pulsions animales que par le monde des humains. Pourtant Pfelelep est embauché à chaque histoire ou presque pour jouer le rôle d'agent spécial des services secrets et pour vivre des aventures rocambolesques et complètement absurdes. Du délire total avec beaucoup de blagues sexuelles.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1997
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série L'Enfant Zoovage
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

18/04/2004 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai découvert cette petite série dans Fluide glacial où elle apparait vers 1994, et j'avoue que ça m'amusait même si je suis conscient que c'est pas la meilleure Bd d'Hugot, mais c'est sans doute sa série la plus délirante, avec le personnage le plus délirant d'Hugot, et pourtant ce spécialiste en loufoquerie avait déjà frappé fort avec des séries comme Commissaire Pecteur et Docteur Ohlenschlager. "L'enfant Zoovage" est un peu moins barje que cette dernière qui dans l'absurde en tenait une sacrée couche, mais elle est tout aussi farfelue. Visiblement sur Bdthèque, il n'y a que moi que ça amuse, bah je me démarque donc et j'assume la connerie qu'elle peut représenter pour certains ici, je pense qu'elle a été mal comprise, probablement à cause de sa dose d'obscénités qui n'est pas je dois l'avouer, toujours très heureuse, de même que les gags ne sont pas très relevés, ça tourne très souvent en-dessous du slip, mais comme dans les autres créations d'Hugot en fait, donc j'y suis habitué ; dans un créneau similaire, on a Pépé Malin qui verse aussi dans un comique ultra racoleur, mais ce qui m'amuse surtout dans les bandes d'Hugot, c'est l'ambiance et le ton général, j'aime aussi ce dessin un peu foutraque, je n'y peux rien, ça me fait sourire. L'univers de ce zoo fantaisiste est complètement débridé, le ton est totalement absurde, le petit héros Pfelepep est un hurluberlu qui vit perpétuellement à poil, avec la queue en baguette de tambour, il ne pense qu'à ses pulsions sexuelles, et madame Vergonde à la poitrine rebondie, s'en sert pour des missions incongrues et extravagantes qui n'ont rien de vraiment génial, je suis donc d'accord que c'est souvent très con et moins recherché que d'autres créations d'Hugot, ça n'empêche que cette sorte de comédie érotico-animalière est pour moi une petite perle nonsensique.

29/11/2019 (modifier)
Par ArzaK
Note: 1/5

Cette série et les autres productions d'Hugot ont toujours été pour moi un mystère. Ca a l'air d'un délire, ça ressemble à un truc marrant, mais ce n'est pas franchement drôle ou si peu. La lecture s'avère très vite fastidieuse. Comment cet auteur arrive-t-il à durer depuis si longtemps dans les pages de Fluide avec des choses aussi peu drôles? J'imagine qu'il y a des lecteurs qui aiment et achètent ses albums. Faut vraiment aimer la vulgarité un peu crasse parce qu'ici, c'est gros seins et giclée de sperm à toutes les pages. Pas grand chose d'autre... Alors passées la troisième giclée et la septième paire de loches hypertrophiées, on commence à se lasser...L'avantage quand on vient de finir un gag d'Hugot dans les pages de Fluide, c'est que le gag d'Edika qui suit parait si poétique, si fin, si subtil... Tout est relatif disait l'autre...

20/04/2004 (modifier)
Par Don Lope
Note: 1/5

Typiquement le genre de série "fluide glacial" tout à fait insignifiante, perdue au milieu des Tronchet, Larcenet et autres Goossens. Je trouve l'humour d'Hugot vulgaire (et pour que je dise ça, il ne faut vraiment pas que ce soit très fin) et ses histoire totalement nulles, d'un humour incertain et d'un ennui prononcé. C'est mauvais quoi.

19/04/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Voilà le type de série d'humour que je considère comme étant le style typique de Hugot : beaucoup de délire, une bonne part de sexe et de femmes aux gros seins ou à poil (et vice-versa), pas mal d'aventures, encore des gros seins, ici des animaux aussi il faut bien, et surtout et encore beaucoup de délire. Je n'aime pas franchement le dessin (que je trouve trop grand-guignolesque et un peu fouillis aussi) mais il n'a rien de rebutant. C'est surtout les scénarios que je trouve mauvais. A chaque nouvelle histoire, je me dis : "bon, qu'est-ce qu'il va nous inventer comme délire cette fois-ci ?" Mais je me pose la question non pas parce que je savoure à l'avance de pouvoir rire des idées originales et drôles de l'auteur mais plutôt parce qu'à chaque fois ça tombe complètement à plat pour moi, toujours en-dessous de la ceinture, toujours... bof. En outre, Hugot aime à fourrer (c'est le mot) de longues légendes absurdes pour expliquer (dans un délire total) des mots de chacune de ses planches, explications qui n'ont souvent rien à voir, et je trouve la simple lecture de ces légendes éprouvantes et pas drôle du tout. Bref, c'est du gros délire, de l'humour en dessous de la ceinture et des aventures sans grand interêt.

18/04/2004 (modifier)