Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Petits miracles (Minor Miracles)

Note: 3.38/5
(3.38/5 pour 8 avis)

Années 50, quartier juif de New York. Histoires d'heureux hasards, qui comme autant de petits miracles rendent la vie plus joyeuse un instant.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Communauté juive DC Comics New York Will Eisner (1917-2005)

Un enfant, rescapé d'un rapt oublié, vient d'arriver dans le quartier. Et que se soit sa présence, des coïncidences ou un miracle, la vie en est changée. Elle est muette, lui est infirme. Ils s'étaient résignés depuis longtemps déjà à restés tristes et solitaires jusqu'à la fin de leurs jours quand ils se rencontrent. L'oncle Amos use et abuse de la confiance d'un parent. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2001
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Petits miracles
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

05/03/2004 | Thorn
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Quatre histoires attachantes, émouvantes du quartier juif de New York. Une des forces de Will Eisner est de réussir en quelques cases à poser une ambiance, une atmosphère. Au travers de ces récits il nous immerge totalement au sein même de ces familles, de ce quartier. Même si tout n'est pas rose il ressort de l'ensemble une sensation de plénitude et plus exactement un sentiment ou l'on se dit que malgré les épreuves de la vie, l'être humain à la capacité de rebondir. Ode à la vie simple ou l'autre n'est pas un simple voisin, les saynètes de W. Eisner, sont magnifiées par un dessin en noir et blanc tirant sur le sépia tout en finesse et en fluidité. Ses nuances de gris rendent l'ensemble très agréable à l'oeil. Cette Bd dégage un parfum de nostalgie qu'il ne faut pas hésiter à découvrir, Eisner étant tout de même un maitre de la BD américaine.

11/02/2015 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Petits Miracles est dans la continuité de la trilogie du Bronx d'Eisner (Dropsie Avenue, Jacob le Cafard et Un Pacte avec Dieu) puisqu'on y retrouve le même décor new-yorkais, les mêmes lieux et la même ambiance de quartier populaire juif. Ce sont 4 petites histoires sur le thème de récits un petit peu extravagants. Comme toujours, je suis épaté par le graphisme d'Eisner et sa modernité malgré son âge. C'es franchement dynamique, beau et super fluide à la lecture. Les histoires, quant à elles, sont intéressantes et ne manquent pas d'un certain humour. J'apprécie essentiellement d'y retrouver une atmosphère très particulière, celle justement de la population juive du Bronx du milieu du 20e siècle, avec sa façon de vivre, de penser et ses coutumes assez spécifiques. C'est un peu édifiant, plutôt instructif et souvent assez amusant dans la manière dont Will Eisner met tout cela en scène. Bon, ceci étant dit, ce n'est pas particulièrement passionnant. C'est bien raconté, agréable à lire, mais ça ne marque pas tellement l'esprit. Donc oui j'en conseille la lecture car elle est plaisante, mais je n'en conseille l'achat qu'à ceux qui apprécie vraiment Eisner et ses récits urbains.

12/04/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne me lasse pas de lire ces petites chroniques des habitants du Bronx plus précisément du quartier juif dans les années 50. Encore du Will Eisner, me direz-vous ! Certainement. Cependant, on ne peut qu'admirer cette nouvelle oeuvre dans la précision d'un trait vif et dépouillé à la fois. :: Il y a là 4 petites histoires indépendantes pour souligner que les miracles n'existent pas vraiment. C'est d'abord de la volonté humaine dont il s'agit puis des coups de hasard. Le destin d'un individu peut alors basculer pour le meilleur ou pour le pire. J'ai beaucoup aimé le récit de ce petit garçon victime d'un rapt qui est totalement oublié et qui revient des années plus tard pour bouleverser la vie de tout un quartier. L'auteur restitue ici une essence: celle du merveilleux. Will Eisner est véritablement le Dieu de la bd américaine. A découvrir au plus vite ! Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5

24/07/2007 (MAJ le 18/12/2008) (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Quatre histoires très émouvantes et passionnantes du très grand Will Eisner. Chacune contient un 'miracle' qui arrive à un ou des personnages très attachants qui ont une psychologie bien définie. Le graphique de Will Eisner est tout bonnement excellent. Chaque dessin (il n'y a pas de case) est un petit chef d'oeuvre qu'on devrait étudier à l'école de dessin. Eisner fait partie des plus grands de la bd. La bd a André Franquin, le manga a Osamu Tezuka et le comics a Will Eisner !

05/03/2008 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

4 histoires indépendantes dans un même univers urbain. Il y a beaucoup de texte off, mais l'ensemble se lit simplement et assez rapidement malgré le nombre de pages. Le dessin tout en nuances de gris est sympa et maîtrisé, l'originalité provient surtout du scénario, et des chroniques offertes, chroniques qui ressemblent à des contes modernes. A découvrir.

03/11/2007 (modifier)

"Défendre l'existence des miracles n'est pas facile. On n'y croit ou pas. Moi j'y crois." Will Eisner. (les premières phrases de sa préface pour Petits miracles.) Cet album est composé de quatre histoires de longueur inégale, se passant toutes dans le quartier où Eisner a vécu enfant, dans un "Bloc" comme disaient les gens qui y vivaient. L'auteur installe avec aisance une ambiance dans ses histoires de façon marquante, les personnages nous livrent leurs modes de vie en quelques phrases et quelques gestes. C'est la magie d'Eisner, réussir à installer une vraie atmosphère en quelques cases. Les choses de la vie, les moments simples, deviennent ici des petits miracles, et c'est tellement bien raconté et illustré, que c'est un vrai plaisir de regarder le petit monde qui évolue dans ces histoires. Les dessins sont magnifiques, le découpage est parfait, souvent il n'y a pas de cases, l'action se laisse suivre avec simplicité. L'album n'a pas été imprimé en noir et blanc, mais dans une teinte marron* qui donne une élégante patine aux illustrations. Ainsi les histoires ressemblent encore plus à des souvenirs. J'ai beaucoup aimé cet album empreint de poésie, peu importe que ces tranches de vie aient été vécues ou imaginées... Elles sont belles et touchantes c'est ce qui compte. A lire. Will Eisner était immense. Ses oeuvres témoignent aujourd'hui de son talent. Au même titre que Jack Kirby il restera pour toujours un des grands maîtres de la BD américaine. *La couleur que l'on préfère sur Bdt, bien sûr!

02/05/2005 (modifier)
Par Altaïr
Note: 2/5

C'est ma première BD d'Eisner, j'espère que je suis mal tombée... Les histoires sont mignonnes mais plutôt anecdotiques, le dessin sans âme, et la narration style "image d'épinal" vieillotte alors que la BD date de 2000 apparemment... :o/. Non, vraiment, je n'ai pas vu l'intérêt de cette BD... Bof, quoi :o/ ça se lit sans déplaisir mais sans plaisir non plus...

19/05/2004 (modifier)
Par Thorn
Note: 3/5

Des petites histoires pleines de nostalgie et de vérité, parfois cruelles, parfois joyeuses... Ce qui est génial là-dedans, loin derrière la simplicité des intrigues, c'est de rencontrer tous ces gens qui se croisent dans ce quartier où l'auteur à vécu. Le talent d'Eisner pour recréer l'ambiance du quartier à travers les faits et gestes quotidiens de tous ces gens très simples, c'est du bonheur. Dans le même style, j'ai préféré Big City, mais c'est vraiment très proche.

05/03/2004 (modifier)