Frère Boudin

Note: 3.71/5
(3.71/5 pour 7 avis)

Les aventures d'un moine sympathique et fin gourmet.


987 - 1299 : Moyen-Âge et Capétiens Achille Talon magazine Greg Séries hélas abandonnées

Au sein d'une communauté de moines, un drame survient. Leur Saint Patron est furieux. Ses reliques doivent être menées en pélerinage pour calmer sa colère! Frère Boudin est désigné par le sort pour acomplir cette mission, ce qu'il fait moyennant un certain nombre de pauses et de rencontres. L'histoire se termine dans une cohue générale et dans la bonne humeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1977
Statut histoire Série abandonnée 2 tomes parus
Couverture de la série Frère Boudin © Dargaud 1977

16/01/2004 | Tamba
Modifier


Par Josq
Note: 4/5
L'avatar du posteur Josq

Une très bonne surprise que cette série presque complètement oubliée de Greg ! Initialement parue dans Achille Talon Magazine en 1977, elle réunit le célèbre scénariste et le dessinateur Claude Marin, moins connu, hormis peut-être pour les Bébés Disney, série très enfantine. Ici, le dessin, très (trop ?) rond, est déjà assez enfantin, mais le ton adopté par Greg est, lui, davantage tourné vers les adultes. Rien de graveleux, mais beaucoup de jeux de mots assez savants et élaborés, quelques gags matures (sur les femmes, essentiellement) et une tonalité générale gentiment iconoclaste. Là non plus, on ne trouvera rien qui puisse scandaliser un bon chrétien, mais Greg se plaît à multiplier les blagues sur les moines, les miracles et la providence, avec un humour irrésistible. En mêlant des éléments surnaturels païens et chrétiens, l'auteur d'Achille Talon nous offre une vision totalement fantasmée et délirante du Moyen-Âge, un peu comme si Tex Avery avait essayé d'écrire un tome de Johan et Pirlouit. Effet garanti... Puisque Greg opte pour une voie légèrement osée, il rit même des débats de son temps, et le tome 1, notamment, se clôt sur une vision satirique plus que décapante du féminisme. Très politiquement incorrect sans être misogyne, jouant des clichés médiévaux comme des clichés contemporains, l'auteur y fait une nouvelle fois preuve de son sens aigu de la loufoquerie, dans un festival de gags assez hilarants, qui clôt un album marqué par une montée en puissance très réussie. Assez sage au début, puis de plus en plus fou. Là où Greg réussit merveilleusement son coup également, c'est dans la dimension méta de la saga. Conscient de réaliser un récit somme toute assez mineur dans sa carrière, l'auteur s'amuse à multiplier les références littéraires et à fanfaronner sur le génie supposé de l'histoire qu'on est en train de lire. Les gags extradiégétiques sont souvent les plus réussis, comme celui du tome 2, hilarant, où une ligne de dialogue d'un des personnages rembarre le dessinateur, qui laisse alors un cartouche où, à son tour, il se venge en critiquant le scénariste. D'ailleurs, le tome 2 en général est meilleur que le tome 1, car on y retrouve pleinement le Greg d'Achille Talon, au travers de dialogues très finement écrits, peuplés de jeux de mots craquants et surtout de comparaisons absolument géniales, la plupart du récit se situant à Marseille (imaginez Greg jouant avec leur sens de l'exagération...). Certes, parfois, le loufoque est poussé un peu loin pour moi, notamment dans les interventions de l'os de Saint-Mesquin, qui devient un personnage (oui, oui) de plus en plus important au fil du récit, au point que le 2e tome s'appuie un peu trop sur son rôle miraculeux. Le tout avec un humour absurde très assumé, et souvent craquant, mais parfois, ça pousse le concept de l'os parlant un poil trop loin à mes yeux. Cela reste un défaut minime au vu du plaisir pris à lire ces deux tomes vraiment très drôles, plutôt bien menés et complètement barrés. Quel dommage que Greg n'ait pas pu aller au bout de son histoire, et ait dû abandonner la saga au bout de deux tomes seulement ! Enfin, ça reste un énorme plaisir de les redécouvrir aujourd'hui...

28/02/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Il n'y avait qu'un seul bouquiniste au petit festival de Gauriac où je me suis rendu dernièrement, mais il possédait quelques perles dont ce tome 1 que je cherchais depuis un moment ; comme quoi certains festivals ou vide-grenier de campagne peuvent receler certains petits trésors. C'est une petite bande très sympathique et amusante qui a paru en 1976 dans le Achille Talon Magazine, lors de 2 récits complets d'une douzaine de planches : le Tibia sacré, et Boudin et le troubadour triste. L'ensemble se révèle original et très plaisant, c'est une charmante Bd plutôt jeunesse, au ton humoristique, bien dans le style que Greg affichait au journal Tintin, de même que le dessin rond très agréable de Claude Marin est proche des dessinateurs de ce même journal, on y reconnait des influences de Mittéï, de Hugo, de Dupa, de Guilmard... c'est donc l'exemple parfait de la bande humoristique à l'ancienne (des années 60 et 70) que je défend souvent dans ces colonnes et qui avait une vraie personnalité et surtout un dessin soigné et agréable, au contraire des modernes actuelles qui sombrent souvent dans la facilité et l'à-peu près, le pas joli, le graphisme brouillon ni fait ni à faire... Le journal mis en place par Greg sera on le sait éphémère, et entraine donc la disparition du jovial frère Boudin, comme les autres bandes qui voisinaient avec elle (Jo Nuage et Kay Mc Cloud ou Léonard qui elle connaitra un succès énorme en albums). Un regret pour les nostalgiques..

14/05/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Une bonne série malheureusement oubliée de nos jours. Dommage parce que c'est l'une des meilleures séries de Greg. Il est vraiment à son meilleur niveau quand il mélange l'humour et l'aventure. Le public visé ici est un peu enfantin, mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier les aventures de ce moine. Les gags m'ont bien fait rire même si j'avoue que certains étaient un peu lourds. Le dessin est dynamique et rend la lecture agréable. Claude Marin était vraiment un grand ! Dommage que la suite ne soit jamais parue. Cela avait beaucoup de potentiel.

03/10/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ce n'est que maintenant que je découvre cette BD alors qu'elle est scénarisée par Greg que j'aime beaucoup et mise en images par Claude Marin, le même qui a dessiné nombre des aventures de Mickey de mon enfance (début des années 80). Prise avec le recul des années, je trouve que cette série n'est pas mal mais elle manque tout de même singulièrement de rythme de nos jours. Le dessin est sympathique. Très fluide, maîtrisé et dynamique dans son ensemble, je lui reproche tout de même la trop grossière expressivité de ses personnages. Les sourires figés et outrés que les personnages arborent presque tout le temps a le don de m'irriter, comme il m'irritait déjà enfant sur le visage de Mickey et son entourage tel que Claude Marin les dessinait. C'est rond et plaisant, mais cela manque un peu de finesse pour un lecteur adulte. Quant à l'histoire, elle est simplement résumée : le périple d'un bon moine du nord de la France jusqu'à l'Afrique pour y apporter le tibia sacré d'un saint, avec rencontres et gentilles péripéties à la clé. C'est plaisant mais j'ai peine à me passionner pour les aventures du souriant Frère Boudin. Comme à l'habitude de Greg quand il fait de l'humour, les textes et dialogues sont nombreux. Et même s'ils sont bien écrits et pleins de petites trouvailles humoristiques, ils sont trop nombreux pour maintenir une vraie dynamique de lecture. En outre, l'humour et notamment les fréquents jeux de mots sont un peu lourds. Ils sont à la fois enfantins dans leur manque de finesse mais aussi adultes par leurs contenus difficilement compréhensibles à mon avis par un enfant. Ceci dit, j'ai quand même sincèrement rigolé à certaines répliques et certains gags vraiment réussis, mais hélas un peu trop rares dans l'ensemble. Et puis il y a le fait que la série s'arrête au second tome alors que l'intrigue n'était vraiment pas achevée. Dommage, j'aurais bien aimé en voir la fin. Bref, une série sympathique et qui doit ravir les nostalgiques de l'époque, de l'humour de Greg et du dessin de Claude Marin, mais qui aura sans doute de la peine à passionner les jeunes lecteurs modernes.

23/03/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Ce brave moine fait son apparition dans "Achille Talon Magazine" n° 5 de Juin 1976. Pas de chance : on ne le verra que deux fois ; le dit magazine s'arrêtant au n° 6 ! Frère Boudin ?... C'est une bonne série, pleine d'humour et de gentillesse. MAIS : boum, pas de chance derechef ! Intitulée "Frère Boudin", elle devient "Frère Boudin et le troubadour triste" pour se transformer en "Le tibia sacré" lors de sa parution en album. Difficile de "fixer" un personnage s'il change trois fois de dénomination en un an !... Croyez-vous que ce brave Boudin allait partir pour une longue série ?!?... Et bien non !... Les histoires concoctées par Greg sont amusantes, en cela aidées par un bon graphisme tout en rondeurs de Marin. MAIS : ce dernier réalisera deux albums avant de partir -en 1978- réaliser son rêve : dessiner "Mickey Mouse" pour Walt Disney Company (c'est lui qui créera les "bébés Disney"). Dommage que tout cela. Cette série m'avait plu. Humour bon enfant, graphisme attirant au charme indiscutable. Notre brave moine aura heureusement les honneurs de l'édition. Deux albums cartonnés paraîtront en 1977 et 1978. Frère Boudin ne demande qu'à être redécouvert. Une série qui est une petite perle, et qui n'a pas vieilli malgré ses quasi 30 ans d'âge.

01/10/2006 (modifier)
Par YOAFRE
Note: 5/5

Le frère Boudin est une joyeuse invention de Michel greg. C'est un peu l'antithèse d'Achille Talon (autre personnage incontournable). Humour pas franchement décalé mais plaisant. Je suis à la recherche du tome deux depuis maintenant plus de 10 ans. Alors ne pas hésiter à visiter les greniers au cas où.

25/02/2006 (modifier)
Par Tamba
Note: 4/5

Je suis fan de cet humour qui disparaît petit à petit. Le personnage principal est drôlissime. L'auteur n'hésite pas à mettre ce pauvre moine dans les situations les plus invraisemblables. Dommage qu'il n'y ait que 2 tomes, et encore, si quelqu'un trouve le deuxième, je suis preneur.

16/01/2004 (modifier)