Momo le coursier

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 7 avis)

Margerin change Lucien pour Momo et s'ancre dans les années 2000.


Drôles de métiers ! Echo des Savanes Motos et motards

La bande dessinée d'humour aime les petits métiers: garagiste, génie, fossoyeur, prof... Ca balise la voie pour l'inspiration. Margerin, lui, s'était plutôt attelé à dessiner la faune des motards, dont il faisait lui-même partie. Il ne quitte pas son terrain de prédilection, mais s'attache cette fois à décrire la vie d'un des véritables héros des villes modernes: le coursier. Momo est censé livrer ses paquets plus vite que son ombre mais il est plutôt du genre gaffeur. Ce n'est pas très charitable mais on se régale de ses mésaventures croquées avec beaucoup d'humour, en 2 ou 4 pages, par Margerin.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2002
Statut histoire Histoires courtes 3 tomes parus
Couverture de la série Momo le coursier
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

12/01/2004 | Don Lope
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

En 2001, Margerin crée un nouveau personnage dans l'Echo des Savanes pour se renouveler et aborder des thèmes de notre époque, en délaissant le rétro à la Lucien. Momo est un jeune beur de la nouvelle génération, qui livre des paquets sur un scooter, à travers les rues de Paris et en prenant des risques inconsidérés. Le personnage et l'environnement sont proches de Lucien, mais l'époque est celle des années 2000, c'est donc un bon support pour évoquer le racisme et les relations avec les keufs auxquels Momo est souvent confronté; lui aussi a son franc-parler, celui des banlieues actuelles. Voici donc une Bd qui soulève quelques sujets délicats, qui colle parfaitement avec son époque, mais qui n'oublie jamais d'être drôle avant tout. Quant au dessin, c'est du Margerin tout plein, tout en rondeur, on aime ou on n'aime pas. Moi, ça me faisait bien sourire quand je lisais ces mini-récits dans l'Echo, parce que j'en ai connu des gars comme ça (en moins fantasque quand même). C'est très bien à lire en bibliothèque, mais pas indispensable à l'achat.

18/07/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

"Momo le coursier" est typiquement le genre de série où il faut attendre la dernière case pour rire du gag. Le résultat, comme je pouvais m'y attendre, est très inégal. Certains planches sont marrantes et d'autres franchement pathétiques. Ça se laisse tout de même lire (si on est fan de Margerin) et puis il faut avouer que Momo est un personnage très attachant. En tout cas, j'ai bien aimé suivre ses aventures.

05/04/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Hé hé hé... Marrant... Momo ?... c'est un coursier qui, sur sa moto, est lancé dans la jungle de la ville ; une sorte de "héros de l'entreprise moderne". J'aime bien suivre Momo ; quand il s'énerve, se faufile, stresse, gueule, drague dès qu'il le peut. C'est vrai que j'ai eu l'impression que Margerin "sortait le grand jeu de l'exagération". Et pourtant, cette série dégage un véritable parfum d'authenticité. Sincèrement, "on" s'y croit ; et ça me fait parfois bien marrer. Une série qui mélange avec bonheur l'humour et l'humanité, que je savoure tome par tome ; comme d'heureuse retrouvailles avec un copain perdu de vue pendant quelques temps. Les "gros nez" sont de retour. Et ça n'est pas pour me déplaire !...

22/02/2007 (modifier)
Par Dakhan
Note: 3/5

C'est du Margerin classique. Un humour assez gentil et bon enfant. Rien de bien exceptionnel, mais une sympathique lecture.

30/01/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je ne suis pas fan de Margerin et ce n'est pas encore cette BD qui va me faire changer d'avis. Momo, c'est son genre de personnage assez typique : un jeune débrouillard, gentil mais gaffeur, un peu trop sûr de lui mais plutôt irresponsable. En tant que coursier, il va lui arriver une suite de petites aventures humoristiques pas prise de tête mais pas franchement drôle pour autant. Je n'accroche pas à cet humour et encore moins au personnage de Momo. Quant au dessin, il est dans la veine typique de Margerin également, franco-belge coloré, sans vraiment de quoi me séduire outre mesure.

26/12/2005 (modifier)

Momo ou comment faire un nouvelle bd avec les mêmes types de gag avec un nouveau personnage. Le résultat de la première bd est assez moyen, j'aurais mis 2. En revanche le deuxième tome est plutôt sympa, avec des gags qui sont d'actualité. Pour conclure, si on aime Margerin c'est à acheter bien sûr; à decouvrir pour les autres.

14/01/2004 (modifier)
Par Don Lope
Note: 3/5

Avec "Momo", Margerin délaisse les années 70 et se met à la page. L’ensemble a nettement moins de charme, car la nostalgie est totalement absente. Reste donc l’humour de Margerin, son habileté à croquer des personnages tous plus marrants les uns que les autres, souvent caricatures et stéréotypes de « tribus » existantes, sans que cela ne soit jamais vraiment méchant (à part le gag du tuning où il se lâche un peu plus). Le trait est toujours aussi reconnaissable et réussi, et l’ensemble se lit donc avec plaisir. Nettement au dessus du très raté Manu en tout cas.

12/01/2004 (modifier)