L'Ange

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Les Rois Mages seraient en réalité acteurs dans l'apparition du Messie.


Cela se passe avant l'ère Chrétienne. Les Rois Mages y sont de vrais mages puissants, et ils se réunissent à trois pour combattre une déesse démoniaque appelée l'Ogresse. Il est dit que d'une vierge naitra l'Enfant-Messie annoncé par la prophétie. Alors pour accélérer la chute de l'Ogresse, les Rois Mages décident de créer eux-mêmes la créature qui pourra enfanter tout en restant vierge : ce sera l'Ange, créature ayant l'apparence d'une jeune femme mais en réalité douée d'une force colossale et presque dépourvue de pensée. Par malheur, les Rois Mages perdront la trace de l'Ange et s'ensuivra une course pour que l'Ogresse ne s'en empare pas avant eux pour créer un Messie du Mal. L'histoire restera hélas inachevée au moment où finalement l'Ogresse est presque arrivée à son but...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Août 1990
Statut histoire Série abandonnée 2 tomes parus
Couverture de la série L'Ange
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

19/10/2003 | Ro
Modifier


Par jul
Note: 3/5

Acheté cette bd d'occasion car ayant vu que le dessinateur était Michel Faure et que j'avais adoré sa série Elsa (pas un grand coloriste mais un excellent dessinateur, avec des visages très expressifs). Le scénario avait quant à lui l'air d’être assez "jodorowskyien", avec ses rois mages guerriers, essayant de combattre une déesse redoutable en enfantant un "espèce d'ange guerrier". Après lecture des 2 tomes c'est très réussit par moments et moyens dans certains autres. le principal problème c'est "l'ange" lui-même : Une espèce de Lilou (Le Cinquième Elément) plus débile qu'autre chose et dotée d'une force surhumaine, ce qui donne lieu à plusieurs scènes ultra gore plutôt savoureuses. L'autre élément intéressant de cette série c'est la déesse maléfique, sorte de gigantesque statue africaine qui s'ouvre au niveau du bas ventre pour laisser entrer les malheureuses victimes que lui offres en sacrifice ses sbires encapuchonnés. La déesse est en réalité une espèce de magma gluant type "blob" à l'intérieur de cette statue. Et puis la fin du tome 2 est assez époustouflante (le ''Climax'' comme on dit au cinéma) Sinon à part ça c'est moyen et les cases sont trèèès petites. Mais globalement c'est une bonne série.

12/02/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Un dessin assez moyen et des couleurs plutôt ratées desservent ici un scénario vraiment original dans un décor peu usité. Tout n'est pas passionnant dans cette histoire pas toujours bien racontée. Mais on se prend à s'y intéresser et on veut savoir la suite. Hélas la série s'arrête au bout de deux tomes alors que le scénario prenait un tournant totalement nouveau.

19/10/2003 (modifier)