Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Chiquito la Muerte

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 6 avis)

Far-West, sorcier indien et loup-garou qui ne pense qu'à contaminer la Terre entière et à s'éclater.


Garous Séries hélas abandonnées

Burt et Gusto, deux cow-boys pas très futés et portés sur la bouteille, chevauchent en plein soleil vers un pueblo indien, suivi par Chiquito, le fils de Burt. Les deux lascars sont bien décidés à échanger leur whisky frelaté contre de belles peaux et, obtenir du sorcier qu'il redonne la parole à Chiquito. Car le malheureux enfant est devenu muet après l'horrible incendie qui coûta la vie à sa maman. Sans le savoir, notre trio va libérer une force maléfique, un véritable démon dont l'unique objectif est de détruire les hommes en les transformant en loups-garous. Heureusement, le sorcier indien, en s'emparant du corps de Chiquito, peut se lancer à la poursuite du démon. C'est alors le début d'une chasse effrénée.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2000
Statut histoire Série abandonnée (Micol ne souhaite apparemment pas continuer.) 2 tomes parus

Couverture de la série Chiquito la Muerte © Delcourt 2000
Les notes
Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 6 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

08/10/2003 | ThePatrick
Modifier


Par BDenis
Note: 3/5

(Avertissement : j'accorde toujours plus d'importance au scénario qu'au dessin) Ce diptyque est vraiment un OVNI dans la BD. Le scénariste et le dessinateur ont dû prendre un cocktail de choses illicites pour en arriver là, je ne vois pas d’autres explications ! Toujours est-il que le résultat est tout aussi bon qu’étrange. Je ne sais pas si le scénariste s’est inspiré de légendes mexico-indiennes, et j’aimerais bien le savoir. L’histoire est délirante mais pas incohérente, amusante mais pas hilarante. Le shérif qui se balade les couilles à l’air… un grand moment ! Et effectivement, un Rodriguez ou un Tarantino auraient certainement matière à en faire un film. Un dessin complètement torturé, mais qui n’empêche pas de bien reconnaître les personnages et les rendre attachants : une prouesse ! Une série résolument adulte, qu’il conviendrait, selon moi, de classer en Série finie, tant l’histoire se suffit à elle-même - ne voyant pas quelle suite il pourrait advenir -, le classement en Série abandonnée me semblant pour le moins trompeur. 13,5 / 20

15/09/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un western fantastique original. J'ai bien aimé ce mélange qui donne une bonne petite série sympathique qui vaut surtout pour sa galerie de personnages totalement décalés et souvent imprévisibles. Je suis d'accord avec ceux qui disent que le choix de la collection n'est pas bon car je n'ai pas rigolé. Certains passages m'ont fait sourire, mais cette série serait mieux dans une collection sur le fantastique. Sinon, il m'a fallu un peu de temps pour m'habituer au dessin un peu nerveux. Il est dynamique et le découpage est fluide, mais au début j'avais un peu de difficulté avec les personnages que je trouve la plupart du temps moches, mais peut-être que c'était volontaire de la part du dessinateur.

06/04/2012 (modifier)
Par Miranda
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Miranda

Je commencerai par apporter une petite précision : ce diptyque peut se lire comme une histoire complète ; les deux tomes de la série se suffisent à eux-mêmes et de plus la fin n'est pas frustrante, je dirai même que c'est la fin qui lui convient. Le récit est prenant et débordant d'humour noir bien acide comme j'aime. Je suis d'accord avec ce que disent Pierig et ThePatrick, le choix de la collection est mauvaise humour de rire, ce n'est pas hilarant, c'est juste de l'humour noir qui prête juste à sourire, mais qui fait mouche à chaque fois. Voici donc un western fantastique qui n'a pas froid aux yeux, une vaste lutte entre un sorcier centenaire et un démon assoiffé de sang et de tueries, où l'on meurt sans état d'âme. Chiquito, dont le corps est possédé par le sorcier n'est plus qu'un pauvre petit esprit encore vaguement relié à son ancienne enveloppe charnelle et qui virevolte autour d'elle. Ce Chiquito avec son corps d'enfant et son vocabulaire d'adulte est vraiment jouissif. Les autres personnages ne sont pas en reste, qu'ils aient ou non de la personnalité ils ne laissent pas indifférents. L'histoire est bien construite et le ton est parfois un peu décalé, avec par exemple le shérif qui se ballade défroqué et les bijoux de famille exposés à tous les vents, ou encore l'originalité de la monture de Chiquito qui n'est autre qu'un cochon-garou. Une aventure décalée mais qui garde toute sa logique.

12/10/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Le trait difforme et parfois hésitant de Micol est un mélange habile de celui de Tanquerelle et de Blain, voire même de David B. par moment. Le résultat ? Un dessin moche mais l’ensemble se révèle harmonieux, ce qui donne des planches bigrement intéressantes, dans le style auteur de "nouvelle génération". Le récit est bien barré avec cette histoire de Loup-garou et de réincarnation. Mais il s’enlise dans sa partie centrale pour aboutir sur un final convenu et un peu décevant. A noter que si la série est abandonnée, les deux tomes existants forment une histoire complète. Enfin, le choix de la collection n’est sans doute pas très judicieux comme l’a souligné ThePatrick. Bref, une série en marge des productions classiques qui m’a fait penser à Hiram Lowatt & Placido pour son côté fantastique se déroulant au far west. Avis aux amateurs !

12/09/2006 (modifier)
L'avatar du posteur ThePatrick

Hugues Micol, le dessinateur des "Contes du 7ème souffle" n'en était donc pas à son premier album. C'est apparemment avec "Chiquito La Muerte" qu'il a débuté, et on peut remarquer que le dessin est assez dynamique, par opposition au côté un peu figé des "Contes...". Beaucoup moins d'encrages ici, un dessin plus "réservé" pour les couleurs, assez spécial, hésitant entre un certain réalisme pour quelques gueules à la Sergio Leone et un côté beaucoup plus "narratif". L'histoire fait un peu penser à "Une nuit en enfer"... Autant le début est lent (les deux cowboys un peu nazes qui arrivent chez les indiens), la suite prenante (le sorcier indien et Chiquito, et puis la suite que je ne raconterai pas), autant la fin est un peu convenue et fait grand film hollywoodien avec fin ouverte pour permettre un deuxième film, euh, album. :) En plus, l'action est un peu ça : de l'action ; et très monolithique qui plus est, une seule ligne de conduite, pas deux, pas de détour, non non, faut y aller ! Les loups-garous sont quand même bien éclatants, déjantés, et un peu graves aussi, mais ça ne suffit certainement pas à classer cet album dans la collection "Humour de rire"... Bref, je reste assez mitigé. En tout cas je ne l'achéterai pas.

08/10/2003 (modifier)
Par Sandy
Note: 5/5

Aie Carachi ! Imaginez Sfar qui ait fumé quelque chose de pas légal. Une histoire de Loup Garous, de légendes indiennes, de fantômes méxicains et de réincarnation. Le tout mélangé dans un western avec pas mal de n'importe quoi. Le dessin : on aime ou on aime pas, comme beaucoup de dessinateurs nouvelle génération. Moi j'aime. Mais je suis sûr que beaucoup trouveront ça horrible ! Moi, j'apprécie déjà beaucoup l'effort de styliser. Quand en plus il y a du mouvement (et quelles positions) et une volonté de faire nouveau ... L'histoire : des dialogues terribles (sur le petit Jésus, par exemple). Une histoire glauque et loufoque (loup-foque ?) et un final apocalyptique terrible. Bref, ça peut faire horreur tout ça, j'admets, notamment si la nouveauté fait peur. Moi j'aime.

08/10/2003 (modifier)