Hilda

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 1.75/5
(1.75/5 pour 4 avis)

Une bd qui mélange sexe, religion psychiatrie et aliens. Si, si, je vous assure


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Chaque nuit, Hilda fait un cauchemar : elle se retrouve dans la peau de la princesse Hildegarde, qu'un tribunal de l'Inquisition accuse de sorcellerie. Elle se décide à consulter un psychiatre, mais le diable est de la partie. Hilda s'avère finalement bien être la réincarnation de la princesse Hildegarde qu'un tribunal souhaitait condamner pour sorcellerie, crimes, inceste, parricide, matricide, fornication avec les démons (rien que ça)...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
IPM
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2000
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Hilda
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

02/10/2003 | Don Lope
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Encore un beau gâchis ici, avec cette série qui n'a pas peur des mélanges de genres complètement délirants, puisqu'on a non seulement du cul, mais aussi des diableries, sorcelleries et autres atrocités qui voisinent avec sévices, tortures, viols et autres perversités pas belles à regarder ; c'est très hard, mais vraiment pas excitant. Le gâchis, ça vient du dessin de Kovack, galvaudé dans une oeuvre aussi basse, très soigné et très beau dans les anatomies féminines et la finesse du trait ; si seulement, il avait eu l'idée d'un scénario intelligent, ça aurait pu le faire, mais là non, rien.. Cette Bd est une véritable aberration. A noter que sous ce pseudo, j'ai cru reconnaître Bernard Dufossé, auteur de Bd jeunesse plutôt sympas comme Tärhn, prince des étoiles, et aussi d'une série historique de qualité, stoppée en plein vol, Les Sanguinaires.

03/10/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 1/5
L'avatar du posteur Ro

Ouais ben moi, le dessin n'a pas suffi à ce que je ne trouve pas cette BD complètement nulle. J'ai eu du mal à faire plus que simplement feuilleter les 3 tomes tellement j'ai trouvé ça nul. Aucun érotisme : c'est du cul direct, version membres énormes et monstres à tentacules. Donc absolument rien d'excitant. A moins d'aimer l'inceste, les monstres, la torture, etc... Et quand je parle d'inceste, c'est de l'inceste dans toutes les combinaisons possibles. Qu'est-ce que c'est que cette merde ? C'est sensé exciter quelqu'un ? Le scénario est ridicule : une vague histoire de réincarnation, avec des monstres qui font muter en bêtes de sexe les gens, et par dessus cela, 90% de la Bd est composé de scènes de cul plus animales qu'autre chose (tiens,non, y a même pas de zoophilie dans cette BD, pourtant ça aurait bien été le genre). Est-ce qu'on peut trouver ça drôle ? Prendre ça au 2e, 3e ou 257e degré ? J'en doute, ou alors il faut aimer se gausser d'un fils torturé qu'on force à sucer son père, ou autres équivalents complètement déplacés. De la BD poubelle !

30/06/2004 (modifier)
Par Kael
Note: 2/5

Une étoile en bonus pour le dessin qui est souvent très beau tout au long de ces 3 tomes... Mais c'est tout ce qu'il y a à garder dans cette série, le scénar est forcément primaire (du cul du cul du cul, et un semblant d'aventure) et proche de la débilité. Et puis j'apprécie vraiment "très moyennement" les scènes d'inceste, et le scènes avec les monstres. Ca vous excite les nanas qui se transforment en streum en baisant leur mère ? Moi pas. Mais ce dessin...

23/06/2004 (modifier)
Par Don Lope
Note: 2/5

Le scénario est abracadabrantesque, mélangeant alègrement démons, réincarnations, tribunaux de l'Inquisition et sexe à tout va. Bon, moi les trucs avec des monstres j'ai du mal, ça me gonfle (cf Druna). Sinon le dessin noir et blanc de Kovacq est vraiment beau et sa vision de la religion plutôt "originale". Il faut dire que l'auteur est un ancien professeur jésuite, il me semble, il a un peu changé de voie.

02/10/2003 (modifier)